25 Mars 2016  |  Informations générales
Publié dans Sécurité Environnement 01/2016

Climatologie: glaciation retardée

La prochaine ère glaciaire, qui aurait pu intervenir dans 50’000 ans, pourrait être retardée d’autant, du fait du réchauffement climatique généré par l’homme, indique une étude publiée dans la revue Nature.
Les concentrations de CO2dans l’atmosphère pourraient faire de cette époque, la plus longue période interglaciaire de l’histoire. Sans ce facteur humain, le prochain âge glaciaire aurait pu commencer dans 50’000 ans, assurent les auteurs, conduits par Andrey Ganopolski du Potsdam Institute for Climate Impact Research (PIK). «Mais les émissions de CO2liées à la combustion de pétrole, de charbon et de gaz suffisent à le retarder de 50’000 ans», souligne Andrey Ganopolski.


POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch