25 Mai 2020  |  À lire ! (Environnement)
Publié dans Sécurité Environnement 02/2020

À lire ! (Environnement - 2/2020)

Et le monde devint silencieux - Comment l’agrochimie a détruit les insectes
Stéphane Foucart, Éditions du Seuil, 336 pages
Stéphane Foucart est journaliste au quotidien Le Monde où il couvre les sciences de l’environnement. Il a été lauréat, en 2018 du Prix de la presse européenne, dans la catégorie « investigation ». Dans cet ouvrage, il explique pourquoi, selon lui, l’industrie des pesticides a provoqué ce qu’il estime être « un des plus importants désastres écologiques du début du XXIe siècle ». Il y a seulement vingt-cinq ans, écrit-il, il était impossible de traverser les campagnes en voiture sans s’arrêter pour éclaircir le pare-brise où des myriades d’insectes s’écrasaient. Or, cette vie bourdonnante s’est comme évaporée. Son enquête circonstanciée entend démontrer comment les firmes agrochimiques ont rendu possible cette extinction.
 
La Terre inhabitable - Vivre avec 4 °C de plus
David Wallace-Wells - Cécile Leclère (Traduction), Éditions Robert Laffont, 396 pages
David Wallace-Wells est chercheur à la New America Foundation, éditorialiste et rédacteur en chef adjoint au New York Magazine. Il a interrogé des dizaines de chercheurs, lu des centaines d’articles et collecté toutes les données qui tombaient, jour après jour, afin d’offrir une vue d’ensemble des conséquences, selon lui scientifiquement prévisibles, du changement climatique : pénuries alimentaires, sécheresses et inondations, incendies, raréfaction des espèces, etc. Il insiste sur la rapidité du réchauffement climatique. En l’espace de 30 ans, le CO2 s’est répandu dans l’atmosphère, par la combustion des énergies fossiles, plus vite que durant les millénaires précédents. Faute de ralentissement des émanations de dioxyde de carbone, le réchauffement atteindra, selon les prévisions des climatologues, une hausse de plus de 4 °C en 2100, le double du but fixé par l’Accord de Paris de 2016.

Déconstruction et réemploi - Comment faire circuler les éléments de construction
Michaël Ghyoot, Lionel Devlieger, Lionel Billet, André Warnier, Presses polytechniques et universitaires romandes (EPFL Press), 234 pages
Le réemploi des éléments de construction est aujourd’hui devenu une ambition dans de nombreuses politiques publiques, en matière de gestion durable des ressources. Les principes d’ exploitation des mines urbaines qui consiste à voir dans les villes d’aujourd’hui les mines du futur, de métabolisme urbain ou de bouclage des flux de matériaux s’installent progressivement dans les esprits et les pratiques. Cependant, de nombreux défis techniques, législatifs, sociaux et culturels freinent encore l’évolution des usages vers un modèle d’économie véritablement « circulaire » pour le secteur de la construction. Les auteurs présentent un état des lieux sans précédent du réemploi des matériaux de construction. Ils exposent les obstacles qui subsistent et les solutions permettant d’y remédier.


POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch