25 Mars 2014  |  Environnement
Publié dans Sécurité Environnement 01/2014

Un module d’épuration de biogaz par membrane

Le nouveau site de production de biogaz METHAVALOR, situé dans l’est de la France, utilise le système exclusif d’épuration de biogaz par membrane avec un système de déshumidification. Le groupe CIAT, l’un des leaders européen des solutions de déshumidification de biogaz, a été retenu pour ce projet.

Le Sydème (Syndicat Mixte de Traitement des Déchets Ménagers de Moselle Est) traite les déchets de 291 communes pour une population de 390’000 habitants, dans la région de Forbach, dans l’est de la France. Le Sydème a mis en place une unité de méthanisation, baptisée Méthavalor, alimentée à partir de biodéchets ménagers. Cette unité, inaugurée en octobre 2012, dispose d’une capacité de 45’000 t/an et produit 5’500’000 m³. Le projet global du Sydème est le premier en France à réunir toutes les technologies innovantes de transformation des biodéchets en biométhane réseau et biométhane carburant sur un même site: méthanisation des biodéchets issus d’un tri à la source (première expérience de méthanisation de biodéchets issus d’une collecte multiflux), épuration du biogaz AIR LIQUIDE (première unité d’épuration membranaire de biogaz en France), injection du biométhane par la filiale GRDF (premier poste d’injection mis en place par la filiale GRDF en France), station d’approvisionnement au biométhane GNVERT (première station publique multisegments au biométhane carburant de la filiale GNVERT), flotte de 34 véhicules au gaz (première flotte de véhicules commerciaux au biométhane carburant).
 
L’usine de traitement des déchets METHAVALOR du Sydème à Forbach, dans l’est de la France.
 
La valorisation des biodéchets comporte cinq étapes:
  • le prétraitement (extraction des éléments indésirables tels que les métaux, les plastiques...);
  • la préparation des biodéchets à la digestion anaérobie (méthanisation);
  • l’introduction des biodéchets dans le digesteur (réacteur de méthanisation) et la maturation;
  • l’extraction et la déshydratation de la matière;
  • le compostage.
La génération d’un biométhane de qualité
Avant utilisation, il est nécessaire de purifier le biogaz, qui comporte des impuretés, et surtout un taux de 40 % de dioxyde de carbone (CO2) en sortie de l’étape de méthanisation. Cœur de toute cette chaîne de production, un module d’épuration breveté de la société AIR LIQUIDE permet de séparer le méthane (CH4) et le CO2, grâce à un procédé basé sur l’utilisation de membranes en polymères (Medal) spécifiques. Ce système génère un biométhane de qualité ayant une teneur en CH4dépassant les 98 %.
Le module de purification AIR LIQUIDE intégrant un système de déshumidification DRYPACK CIAT.
 
C’est dans ce procédé qu’intervient le système de déshumidification du groupe CIAT, l’un des leaders européens de cette partie de traitement du gaz avec près de 1500 installations de type DRYPACK en service dans le monde. Ce groupe réalise, avec ce système, une condensation de la vapeur d’eau en refroidissant le gaz à des températures adaptées à la qualité du gaz entrant et une séparation poussée des gouttelettes, afin de ne pas réentrainer l’humidité. Ce procédé présente l’avantage d’éliminer simultanément une partie des impuretés du gaz en les piégeant dans les condensats qui sont évacués. Dans le cas de cette installation, c’est une fonction DRYPACK Plus, qui a été livrée par modules séparés pour des raisons d’intégration, tels des échangeurs et des séparateurs, par exemple. Ainsi, ces éléments peuvent s’intégrer au mieux dans le module d’épuration par membrane de la société AIR LIQUIDE contenu dans un container marine.
 
Le détail du procédé de purification AIR LIQUIDE intégrant des composants CIAT.
 
La fonction DRYPACK intègre des échangeurs tubulaires, un groupe de production d’eau glacée, ainsi qu’un séparateur de gouttelettes dans un système homogène et optimisé monté sur un châssis ou prêt à assembler. Trois versions sont proposées: DRYPACK One, DRYPACK Flex et DRYPACK Plus. Elles garantissent performances et rentabilité en associant l’optimisation des échanges thermiques, l’efficacité énergétique des chillers (refroidisseurs), ainsi que la haute efficacité de séparation de gouttelettes. La version DRYPACK Plus est l’offre la plus importante, jusqu’à 6000 Nm³/h, et qui donne la plus grande liberté d’adaptation. Quels que soient le type de gaz, le débit, les températures et le degré d’humidité souhaité, les composants CIAT se combinent sans limite. Cette version peut, par exemple, intégrer un pré-refroidissement composé d’un échangeur tubulaire couplé à un aéroréfrigérant, qui permet de délester le chiller et d’abaisser la consommation d’énergie du système. Le pré-refroidissement réduit fortement le coût d’exploitation de l’ensemble.
De multiples études sont menées par les équipes du groupe CIAT, conjointement avec la société AIR LIQUIDE, pour adapter au mieux la solution DRYPACK à l’ensemble de la gamme de modules d’épuration par membrane (de 100 m³/h à 1500 m³/h de gaz brut).

À propos du groupe CIAT
Créé en 1934, le croupe CIAT est un acteur majeur, bénéficiant d’une expertise dans les domaines de l’échange thermique, du conditionnement d’air, ainsi que des cycles thermodynamiques. Ce groupe propose des équipements spécialisés pour des solutions globales, contribuant à la maîtrise des besoins en chaleur ou en froid de tous les secteurs d’activité de l’industrie. Le groupe CIAT est présent dans plus de 70 pays par l’intermédiaire de ses neuf filiales et de son réseau de distribution.
Au sein de l’activité Energie & Environnement propre aux domaines du traitement de l’eau, du traitement des déchets et des énergies, le groupe CIAT a développé des offres et des approches système notamment pour:
  • le traitement du biogaz (refroidissement, déshumidification...);
  • la gestion de la chaleur des cogénérateurs;
  • la valorisation de la chaleur moteur (récupération de chaleur, préparateurs d’air pour des applications de séchage...);
  • la récupération de chaleur sur des rejets liquides ou sur des compresseurs d’air d’aération;
  • le traitement d’air en présence de sulfure d’hydrogène (H2S).
 

À propos de GDF SUEZ
GDF Suez est le deuxième groupe mondial de l’énergie, d’après le classement mondial des entreprises Global 500 de 2010, devenant la plus grande société de services au public au monde en termes de chiffre d’affaires. Il est également le premier producteur indépendant d’énergie au monde. Le groupe a vu le jour en 2008, suite à une fusion entre Gaz de France et Suez (un ancien groupe industriel franco-belge).
 
À propos de GrDF
Gaz réseau Distribution France (GrDF), filiale du groupe GDF SUEZ, est une société française de distribution de gaz fondée en 2003. C’est le principal distributeur de gaz naturel en France et en Europe. Cette filialeassure la construction, l’exploitation et l’entretien des réseaux de distribution de gaz naturel conformément à la loi et aux contrats de concession signés avec les collectivités locales.
 
À propos de GNVERT
GNVERT, une filiale du groupe GDF SUEZ Energie Services, est un leader européen des services multi-techniques et l’une des six branches d’activité du groupe. Acteur majeur de la filière du carburant gaz naturel en France, GNVERT fournit, depuis près de 15 ans, des solutions de mobilité durable en commercialisant des carburants propres (GNV, bio GNV, GNL, bioGNL, hythane...) aux collectivités locales et aux entreprises.
 
CIAT Suisse SA
1303 Penthaz
Tél.: 021 863 60 60
www.ciat.com


30 Janvier 2020  |  Environnement

La Suisse à la pointe de la bataille pour le photovoltaïque européen

L’Union européenne veut reprendre la main sur le marché du panneau solaire et elle compte sur la Suisse. Bruxelles a accordé en septembre 10,6 millions d’euros (11,4 millions de francs) de financement au projet HIPERION qui prépare des panneaux de nouvelle génération, plus efficaces et capables d’engranger l’énergie solaire même par temps couvert. Battue en brèche par la compétitivité et le quasi-monopole chinois, l’Europe compte sur la technologie très prometteuse, voire révolutionnaire, d’une start-up basée à Ecublens, dans la région lausannoise.
06 Janvier 2020  |  Environnement

Congrès national 2020 de l’énergie éolienne : réduire l’importation d’électricité issue de centrales à charbon grâce à 20% d’énergie éolienne en hiver

Le Congrès national 2020 de l’énergie éolienne, organisé par Suisse Eole, se tiendra le mercredi après-midi 25 mars 2020, à Berne. Suisse Eole y présentera entre autres le Masterplan Energie éolienne 2050, qui permettra à la Suisse de réduire sa dépendance aux importations grâce à l’énergie éolienne, malgré l’électrification du chauffage et de la mobilité.
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch