25 Avril 2012  |  Sécurité
Publié dans Sécurité Environnement 03/2012

Une nouvelle station d’épuration ultramoderne à Genève

Pierre Lauper*

Sous l’égide des Services industriels de Genève (SIG), on a construit une nouvelle station d’épuration à Bois-de-Bay sur la commune de Satigny (GE) – pour l’avenir.
 
Après 46 ans d’activité, la station d’épuration du Nant d’Avril, qui desservait les communes genevoises de Meyrin, de Satigny, du Mandement ainsi que d’autres communes voisines, devait être, soit réhabilitée, soit mise hors service et détruite. Il a été décidé de redonner tout son charme à l’Allondon, une rivière s’écoulant dans un vallon naturel aux milieux très diversifiés, en construisant une nouvelle station d’épuration à Bois-de-Bay sur la commune de Satigny. Le projet final de cet ouvrage fut d’englober non seulement les communes, mais aussi la protection de l’environnement, des ressources et des installations.
 
Figure 1. La station d’épuration du Nant d’Avril dans le canton de Genève.
 
Une attention toute particulière a été portée sur sa sécurité de fonctionnement, notamment en ce qui concerne la protection contre la foudre et les surtensions. SIG (Services Industriels de Genève) et le bureau d’ingénieurs en électricité mandaté ont fait confiance aux produits de très haute qualité de DEHN + SÖHNE, une entreprise de Neumarkt près de Nuremberg (D), qui travaille depuis plus de 100 ans dans le domaine de la protection contre la foudre, pour le choix des équipements parafoudres et parasurtenseurs. On a procédé à la mise en place des systèmes de sécurité autant du côté énergie (basse tension) que du côté équipements de mesure, transmission de données et de régulation (très basse tension).
 
Figure 2. Une armoire électrique dotée des parafoudres Blitzductors XT.
 
On a sécurisé les équipements de la nouvelle station d’épuration de manière coordonnée. La gamme des DEHNventil M (fig. 3) d’un niveau de protection 1 + 2 + 3 équipe l’armoire des câbles chauffants. Il s’agit de parafoudres à éclateur à air piloté par une électronique agissant sur une électrode auxiliaire, qui assure une tension d’amorçage de l’arc aux alentours de 1500 V, tout en garantissant une capacité d’écoulement de courant de foudre de 25 kA par phase en onde 10/350. Pour parer aux inconvénients de l’éclateur à air, le bloc d’électrodes est équipé d’un système «brise-souffle», appelé Radax-flow. Ainsi, l’appareil n’à pas à être muni des orifices habituels nécessaires à l’évacuation de la surpression d’air, générée par l’arc principal.
 
Figure 3. Détail de l’armoire des câbles chauffants munie du parafoudre Type 1 + 2 + 3 DEHNventil à éclateur à air piloté, de montage TNS.
 
Ensuite, on a monté des parasurtenseurs à varistances de type 2, assurant un niveau de protection 2 + 3 de la gamme des DEHNguard M. Ces parafoudres à varistance unique par pôle assurent une capacité de courant de foudre «résiduel» de 25 kA en onde 8/20. Les deux unités susmentionnées présentent un grand avantage pour l’utilisateur: ils ne nécessitent aucune protection propre, le DEHNventil M jusqu’à 315 A et le DEHNguard M jusqu’à 125 A. Ces deux types d’équipements font partie de la gamme coordonnée Red/Line.
Les Blitzductors (cf. fig. 2 et 4), des cellules variateurs de moteurs de pompes, ont été installés pour protéger les lignes de signaux en provenance des sondes extérieures (PTC, par exemple). On a effectué la protection de ces lignes, de très basse tension, de transmissions des mesures au moyen du parafoudre Blitzductor XT (cf. fig. 4). Il s’agit d’un parafoudre TBT (très basse tension) de type 1, doté d’une capacité d’écoulement de courant de foudre de 2,5 kA par conducteur en onde 10/350. Il allie les technologies de l’éclateur à gaz, des varistances et des diodes zener en circuit série ou parallèle. Sa particularité réside dans le fait que, pour faciliter son contrôle, il est muni d’une puce RFID (système LifeCheck) qui enregistre tous les stress que subit l’appareil.
 
Figure 4. Le tableau TBT contenant des sondes de mesure, ainsi que des détecteurs de position. Chaque ligne entrante est équipée d’un parafoudre Blitzductor muni du contrôle LifeCheck avant son raccordement à l’automate qui lui est dédié. On pourra y installer plus tard, les modules MCM XT, qui permettent la maintenance préventive.
 
Une lecture de chaque unité se fait au moyen du lecteur DRC LC M3. A moyen terme, dix unités seront surveillées en permanence par l’unité DRC MCM XT, placée au milieu de celles-ci sur le rail. Ce module de surveillance en continu autorisera la transmission d’alarmes «dysfonctionnement du parafoudre X» à une centrale de contrôle.
 
elvatec ag
8852 Altendorf
Tél. 055 451 06 46
 
 

* Ingénieur de vente Suisse romande chez elvatec ag – DEHN


27 Février 2020  |  Sécurité

Un nouveau retardateur de flamme pour le bois

En collaboration avec la société Bruag Fire Protection AG, des spécialistes de l’Empa ont mis au point un nouveau retardateur de flamme destiné au bois et aux matériaux à base de bois. Incolore, il peut être facilement mélangé avec des revêtements et des matériaux cellulosiques, offrant ainsi de nouvelles applications aux entreprises de transformation du bois.
15 Janvier 2020  |  Sécurité

Dixième édition du «Forum de l'économie de la Côte»

La dixième édition aura lieu le mercredi 25 mars 2020, de 13h30 à 20h00, au Rosey Concert Hall à Rolle.
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch