30 Novembre 2012  |  Environnement
Publié dans Sécurité Environnement 05/2012

Plages du Léman: une eau de très bonne qualité sanitaire

Les analyses bactériologiques effectuées sont réjouissantes. Sur les 115 plages du Léman, 98 ont une eau jugée de bonne qualité, 15 une eau de qualité moyenne et seulement deux présentent une eau pouvant momentanément être polluée. Une excellente nouvelle pour les amateurs de baignade et de loisirs aquatiques, qui pourront profiter de la belle saison 2012.
 
Photo - CC
Chaque année la CIPEL (Commission internationale pour la protection des eaux du Léman) publie une carte des plages qui renseigne les amateurs d’activités aquatiques sur la qualité des eaux du Léman. L’édition 2012 indique que, sur le plan bactériologique, 85 % des plages (soit 98 au total) se trouvent dans la catégorie «eau de bonne qualité» (en bleu sur la carte des plages) et 13 % des plages (15) entrent dans la catégorie «eau de qualité moyenne» (en vert). Les critères de cette catégorie étant très proches de ceux de la première, la baignade dans les eaux qualifiées de qualité moyenne ne comporte aucun risque sanitaire. Toutefois, deux plages pourraient connaître une pollution passagère (en jaune). Il s’agit de celle du Vengeron à Genève et de la plage du Champ de l’eau à Anthy-sur-Léman, du côté français. Cette dernière est à nouveau accessible cette année, grâce au plan de gestion et de surveillance des eaux, conforme à la règlementation en vigueur, qui a été mis en place localement. Ainsi, pour la première fois en cinq ans, aucune plage du Léman n’est interdite à la baignade, ce qui confirme que les efforts entrepris en faveur de la qualité des eaux du lac portent leurs fruits.
La classification des plages a été établie sur la base d’analyses bactériologiques effectuées durant la saison de baignade 2011 et au printemps 2012. Des analyses complémentaires sont également réalisées tout au long de la saison de baignade. La charge du lac en polluants chimiques est faible (micropollution) et ne présente pas de risque pour le baigneur.
Les services compétents des cantons (Genève, Vaud, Valais) et du département de Haute-Savoie se chargent de la surveillance sanitaire de la qualité des eaux de baignade du lac. Lorsqu’une plage est momentanément polluée pour des raisons particulières, les autorités en informent la population.
 
Comment se procurer la carte des plages 2011-2012?
La carte des plages publiée par la CIPEL bénéficie d’un nouveau look et d’un format très maniable. Elle est distribuée aux offices du tourisme, ainsi qu’aux communes. Elle sera également encartée dans la prochaine Lettre du Léman, qui est déjà disponible sur le site Internet de la CIPEL.
 
 
À propos de la CIPEL
La CIPEL est une commission franco-suisse chargée de surveiller l’évolution de la qualité des eaux du lac Léman, du Rhône et de leurs affluents. Elle recommande les mesures à prendre pour lutter contre la pollution, contribue à coordonner la politique de l’eau à l’échelle du bassin lémanique et informe la population.
 
Commission internationale pour la protection des eaux du Léman (CIPEL)
1260 Nyon
Tél: 022 363 46 69
www.cipel.org


30 Janvier 2020  |  Environnement

La Suisse à la pointe de la bataille pour le photovoltaïque européen

L’Union européenne veut reprendre la main sur le marché du panneau solaire et elle compte sur la Suisse. Bruxelles a accordé en septembre 10,6 millions d’euros (11,4 millions de francs) de financement au projet HIPERION qui prépare des panneaux de nouvelle génération, plus efficaces et capables d’engranger l’énergie solaire même par temps couvert. Battue en brèche par la compétitivité et le quasi-monopole chinois, l’Europe compte sur la technologie très prometteuse, voire révolutionnaire, d’une start-up basée à Ecublens, dans la région lausannoise.
02 Janvier 2020  |  Environnement

La planète croule sous les déchets : constats et solutions

L’humanité produit chaque année plus de deux milliards de tonnes de déchets solides municipaux; de quoi remplir plus de 822’000 piscines olympiques. Selon les données réunies à l’échelle de  la planète par Verisk Maplecroft, les premiers générateurs de déchets par habitant restent les Américains. La Chine et l’Inde, à elles deux, additionnent certes plus du quart de la production de détritus mais leur peuplement cumulé représente 37 % de la population mondiale.
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch