26 Mai 2016  |  Environnement
Publié dans Sécurité Environnement 02/2016

IFAT 2016: le salon des technologies environnementales

IFAT, le Salon leader mondial de la gestion de l’eau, des eaux usées, des déchets et des matières premières secondaires aura lieu du 30 mai au 3 juin 2016 à Munich. Un grand nombre de nouveautés annoncées sont des solutions mobiles qui concernent le nettoyage des voies publiques, le transport des déchets ou la séparation et le traitement des matières premières secondaires.

La demande émanant des entreprises reste toujours aussi élevée et IFAT conforte son statut de salon leader mondial pour les technologies environnementales et de plate-forme pour les innovations de ce secteur.
 
Le 50e anniversaire d‘IFAT
Le salon IFAT a débuté en 1966, en tant que plate-forme du secteur de la gestion des eaux usées sous le nom de «Salon international pour les techniques de traitement des eaux usées». Cent quarante-sept exposants de neuf pays ainsi que 7650 visiteurs de 40 nationalités s’étaient retrouvés sur une surface d’exposition de 18’000 m2. Au fil des années, cette manifestation a battu des records de croissance dans tous les secteurs, y compris dans ceux qui ont été ajoutés par la suite, comme l’approvisionnement en eau, le recyclage et les techniques destinées aux services communaux.
 
Seize halles et des zones en plein air
L’édition 2016 de l’IFAT occupera une surface d’exposition totale de 230’000 m², dont 115’000 m² pour le secteur de l’eau et des eaux usées et 115’000 m² pour ceux du recyclage et des techniques destinées aux services communaux. Plus de 135’000 visiteurs venus du monde entier sont attendus.
 
La banque de données «Exposants» en ligne
Etant donné le nombre d’exposants et de visiteurs ainsi que la taille de la surface d’exposition, une bonne organisation est indispensable en amont du salon. La liste des exposants disponible sur le site www.ifat.de/exhibitor-directory.html est à  cet égard très utile. Les personnes intéressées peuvent y trouver un premier aperçu des halles et de la surface en plein air en consultant la rubrique «Plan du Parc des expositions», tandis que celle intitulée «Recherche d’exposants» fournit des informations détaillées sur les exposants, leurs produits et les services qu’ils proposent. De plus, les visiteurs ont la possibilité de créer une liste «aide-mémoire» afin de planifier les différentes étapes de leur visite.
 
Les bioréacteurs ont le vent en poupe
Des directives plus strictes en matière de traitement des eaux usées, une croissance rapide de la population et des phases de pénurie dans l’approvisionnement en eau stimulent de plus en plus le marché des bioréacteurs à membrane (BRM). C’est surtout dans les espaces urbains que le procédé d’activation par membrane, avec possibilité de recycler l’eau gagne en importance.
La filtration sur membrane rotative VRM de l’entreprise de construction mécanique Huber est utilisée avec succès depuis de nombreuses années dans le traitement industriel et communal des eaux résiduaires au moyen de BRM. En étroite coopération avec le fabricant de modules et de membranes Microdyn-Nadir, sis à Wiesbaden, l’installation a été complètement revue afin d’associer les avantages du système de membrane rotative avec ceux de la technique membranaire Bio-Cel. Un débit élevé pouvant atteindre 250 m³/h et surtout le nettoyage efficace et économe en énergie de la membrane, nécessitant moins de 150 l/m²h d’air de rinçage, constituent ses principaux atouts.
 
 
Des innovations dans les systèmes d’automatisation
Siemens annonce des innovations ayant trait aux systèmes d’automatisation et d’entraînement, aux logiciels industriels et aux services. Ces solutions doivent permettre aux entreprises et aux communes de réduire leur consommation de ressources et d‘énergie dans leurs opérations de traitement de l’eau et des eaux usées, ainsi que d’optimiser la sécurité d’approvisionnement. Le projet de recherche «ICeWater», qui vise à améliorer le fonctionnement des pompes par l’analyse des données de consommation, montre, parmi d’autres, les possibilités offertes par la numérisation.
 
Une balayeuse particulièrement écologique
Aebi Schmidt présente la balayeuse compacte Swingo 200+, particulièrement écologique du marché. Cet engin associe un système de recyclage d’eau sous pression à un système de circulation d’air Koanda. D’après les informations fournies par le constructeur, cette technologie en attente de brevet, qui sera présentée pour la première fois aux professionnels dans le cadre de l’IFAT 2016, permet de réduire considérablement les émissions nocives de particules fines. De plus, les importantes quantités d‘eau transportées dans le système de recyclage d‘eau sous pression assurent un nettoyage fiable et une usure minime de la machine. Le système performant de récupération de l’eau ménage les ressources, tandis que les déchets ramassés sont compactés et donc peu encombrants.
 
Manutention dans le traitement des déchets
Le constructeur britannique JCB s’intéresse de très près à tout ce qui se rapporte aux opérations de manutention dans les installations de traitement et de recyclage des déchets. Il présentera, entre autres, sa nouvelle chargeuse sur pneus 457 Wastemaster, mise sur le marché l’an dernier. Ce modèle dispose d’un nouveau moteur MTU 7,7 l de 193 kW (258 PS), satisfaisant aux normes d’émissions EU Phase IV / Tier 4 F. La chargeuse sur pneus est en outre équipée de la nouvelle cabine CommandPlus qui, d’après le constructeur, offre une très bonne visibilité, un grand confort, des avantages ergonomiques et un système moderne de réduction du bruit.
 
Des bennes à ordures ménagères améliorées
Le constructeur de véhicules Faun présente cette année plusieurs améliorations concernant ses bennes à ordures ménagères. Ce qui est nouveau, ce sont les dispositifs de levage des bennes à chargement latéral Sidepress F3000 et CF1100. Le modèle F3000 soulève les conteneurs d’une capacité de 3,3 m³ au moyen de fourches, tandis que le modèle F1100 vide les poubelles de 1,1 m³ au moyen d’un peigne ou de fourches. Pour les bennes à chargement arrière, le fabricant déclare miser sur des améliorations de détail, portant sur la légèreté de la construction afin de pouvoir augmenter la charge utile, ainsi que sur des applications télématiques adaptées aux véhicules de collecte des déchets.
 
Un trieur aéraulique tout-terrain
Comme solution mobile pour séparer dans les matériaux en vrac les composants légers des composants lourds, le constructeur Doppstadt propose son trieur aéraulique tout-terrain sur chenilles Taifun. Les déchets en vrac sont amenés via une bande accélératrice jusqu’au déverseur. Là, une buse d’air produit un flux ascendant, séparant les matériaux légers des matériaux lourds. En association avec un système d’aspiration et un overband, le séparateur peut classifier jusqu‘à quatre fractions. D’après le constructeur, ce nouveau trieur aéraulique peut séparer des débris de construction et de démolition, des déchets de chantier mélangés, des déchets industriels et commerciaux, du verre, du bois et du compost.
 
Infos pratiques
Durée du salon: du 30 mai au 3 juin 2016
Ouverture: 9 h 00 à 18 h 00
le vendredi: 9 h 00 à 16 h 00
Surface totale: 230’000 m2
Organisateur: Messe München GmbH
Internet: www.ifat.de


13 Février 2020  |  Environnement

Un harpon pour capturer les débris spatiaux

Le satellite RemoveDEBRIS a testé avec succès son harpon en orbite. Il s’agit de la troisième expérience accomplie de manière concluante pour valider des technologies destinées à lutter contre l’accumulation de débris spatiaux. Le CSEM a développé un système de vision de pointe permettant d’identifier avec précision ces déchets.
02 Janvier 2020  |  Environnement

La planète croule sous les déchets : constats et solutions

L’humanité produit chaque année plus de deux milliards de tonnes de déchets solides municipaux; de quoi remplir plus de 822’000 piscines olympiques. Selon les données réunies à l’échelle de  la planète par Verisk Maplecroft, les premiers générateurs de déchets par habitant restent les Américains. La Chine et l’Inde, à elles deux, additionnent certes plus du quart de la production de détritus mais leur peuplement cumulé représente 37 % de la population mondiale.
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch