25 Septembre 2015  |  Carnet de bord
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 09/2015

Carnet de bord (9/2015)

Nouveau directeur général pour un conglomérat industriel
Le conseil d’administration du conglomérat industriel zurichois Conzzeta (www.conzzeta.ch), auquel est rattaché notamment le constructeur suisse de machines de tôlerie Bystronic AG bien connu des lecteurs de La Revue Polytechnique), a élu Michael Willome nouveau directeur général. Il entrera officiellement en fonction le 1er janvier de l’an prochain.
Son prédécesseur par intérim, Ernst Bärtschi, va se consacrer exclusivement à ses fonctions de président du conseil d’administration, a indiqué un porte-parole du  conglomérat zurichois dans un communiqué. «Nous nous réjouissons d’avoir trouvé en Michael Willome le PDG idoine, avec qui nous pourrons rapidement accélérer l’évolution et la transformation de Conzzeta», a souligné Ernst Bärtschi.
Michael Willome, un Suisse âgé de 49 ans, occupait depuis 1997 divers postes de direction au sein du groupe bâlois de spécialités chimiques Clariant. Il dirigeait notamment depuis 2010 la division «Industrial & Consumer Specialties» (Spécialités industrielles et de consommation).
 
A la tête d’un groupe industriel
Marco Steg est le nouveau directeur général du groupe Kubo/Johannsen. Entré en fonction le 1er août 2015, il succède à Thomas Raible, qui avait relevé le groupe avec un groupe d’investisseurs il y a 10 ans et qui l’avait dès lors géré en tant que directeur général. Thomas Raible se retire pour raison d’âge, mais reste néanmoins membre du conseil d’administration. 
Marco Steg justifie d’une grande expérience à la tête de différentes entreprises suisses aux niveaux national et international. Grâce à sa formation professionnelle de base technique, sa formation ultérieure en gestion d’entreprise et sa longue expérience de direction, il est parfaitement apte à assurer le succès du groupe et son développement futur. Concernant sa nouvelle fonction, il précise: «De Thomas Raible je reprends une entreprise gérée de façon excellente et très bien placée dans le marché. Je me réjouis de relever le défi avec mon équipe, pour continuer l’histoire à succès du groupe Kubo». Ce groupe industriel (www.kubo.ch) est constitué des sociétés Kubo Tech AG et Kubo Form AG à Effretikon (Suisse), Kubo Tech GmbH à Linz, AT ainsi que de Johannsen AG à Effretikon.
 
Nouveau responsable commercial
Reto Graber est devenu responsable commercial du segment «Travel & Logistics» de T-Systems en Suisse (www.t-systems.ch). Cette entreprise est la division des gros comptes de Deutsche Telekom. Précédemment «Group Client Manager» chez Swisscom, Reto Graber a pris cette fonction en date du 1er août. Il prend la succession de Roland Stettler, lequel devient directeur des ventes à dater du mois d’avril dernier.
Ingénieur électricien titulaire d’un «Executive MBA», Reto Graber a débuté sa carrière chez Atraxis et chez Cisco, avant d’assumer successivement la responsabilité des ventes chez IBM, EMC et Elca. Le segment «Travel & Logistics» de T-Systems en Suisse emploie environ 700 personnes et compte entre autre les CFF parmi ses clients.
 
Nouveau directeur des ventes
Mutation à la direction de Pistor AG (www.pistor.ch), société active dans l’industrie alimentaire basée à Rothenburg: André von Steiger est nommé directeur des ventes, succédant à Kurt Häfliger qui a pris sa retraite à fin février de cette année. Durant plus de 25 ans, il a assumé avec succès la direction du marketing de la société. Dans ce secteur, il fut également responsable de l’ensemble de la vente et a fortement contribué au développement de l’entreprise durant toutes ces années.
Dans le cadre de ce départ à la retraite, les secteurs de la direction ont été redéfinis. Jusqu’à ce jour les entités du marketing, finances, personnel, achats et logistique étaient représentées à la direction. Désormais la vente, jusqu’alors intégrée au marketing, devient un secteur d’entreprise à part entière.
Membre de la direction de Pistor AG, André von Steiger (48 ans) est marié, père de trois enfants et est domicilié à Soleure. Après avoir obtenu son diplôme d’ingénieur en technique alimentaire à l’École polytechnique fédérale de Zurich, il a travaillé dans plusieurs entreprises de la branche en Suisse et à l’étranger, notamment chez Bestfoods en Russie et en Europe, chez Knorr Nährmittel AG à Thayngen, de même que dans le groupe Unilever. Il a acquis les qualifications pour ces postes entre autres au «Chartered Institute of Marketing», où il a obtenu un diplôme post-grade en marketing et à la «Cranfield University School of Management» en Angleterre, ainsi qu’un MBA. Depuis 2010, il a travaillé en tant que directeur général d’Unilever Food Solutions Suisse et est de surcroît président de l’association «United Against Waste» (unis contre le gaspillage). Il est entré en fonction chez Pistor AG le 2 mars 2015. Beat Helfenstein le remplace à la direction du marketing, après avoir été jusqu’ici responsable des achats de Pistor AG.
 
A la tête de la Société Suisse des Entrepreneurs
Le comité central de la Société Suisse des Entrepreneurs (SSE) a élu Benedikt Koch en tant que nouveau directeur de la SSE. Il succédera à Daniel Lehmann en mai 2016, lequel se retirera à ce moment-là de ses fonctions de directeur qu’il aura exercées pendant quinze ans.
Âgé de 44 ans, Benedikt Koch est directeur de la Fédération Infra depuis huit ans. Mis à part ses connaissances approfondies des activités inhérentes à l’association et du paysage associatif suisse, il est au bénéfice d’une expérience de plusieurs années dans la branche de la construction et d’un solide bagage académique. Après avoir obtenu le diplôme d’ingénieur à l’École polytechnique fédérale de Zurich, il s’est vu décerner le titre de docteur en sciences techniques. Puis, il a travaillé pendant plusieurs années en qualité d’assistant du PDG de Batigroup Holding SA et de chef de projet chez Implenia Construction SA.
Benedikt Koch succède à Daniel Lehmann. Ce dernier, juriste de formation, prendra sa retraite pour raison d’âge. A cette date, il aura dirigé la SSE pendant une quinzaine d’années. C’est principalement à lui que l’on doit le repositionnement et la modernisation de l’association opérés dans les années 2000.
 
Les 75 ans du Centre patronal
Vendredi 21 et samedi 22 août, le Centre patronal (Paudex, VD), actuellement dirigé par Christophe Reymond et présidé par André Meylan, a organisé deux journées portes ouvertes pour marquer ses trois-quarts de siècle d’existence. Installée à l’origine dans une vénérable bâtisse de style art moderne au centre de Lausanne à l’Avenue Agassiz alors qu’elle s’appelait encore «CPV - Centre patronal vaudois», cette organisation patronale privée à vocation purement vaudoise à l’origine, s’est établie dès l’an 2000 à Paudex (VD) dans de nouveaux locaux plus propices à l’exercice de ses activités, lesquelles concernent désormais l’ensemble de la Suisse romande.
 
 
Actuellement, le Centre patronal (www.centrepatronal,ch) occupe 270 collaborateurs, dont 20 installés dans l’antenne de Berne, à proximité de la gare. Il gère 32’000 affiliés et propose ses prestations de services (secrétariat d’associations, allocations familiales, prévoyance et assurances, caisse AVS, cours de formation continue) aux entreprises affiliées et à 200 associations professionnelles et groupements économiques, sans oublier le «lobbyisme» exercé aux niveaux cantonal et fédéral. Le chiffre d’affaires est de 80 millions par an et les fonds sous gestion représentent la somme de 2,5 milliards de francs. Christophe Reymond déclare: «Le monde a changé de dimension et s’est globalisé, celui du travail en particulier s’est transformé, les techniques et les communications ont fait des bonds saisissants. La Suisse et en particulier l’Arc lémanique et le Canton de Vaud, ont connu une croissance démographique et économique soutenue».


24 Janvier 2020  |  Carnet de bord

Carnet de bord (1/2020)

Le Fribourgeois Vincent Ducrot, 57 ans, remplacera dès le 1er avril 2020 Andreas Meyer à la direction des CFF. Actuellement directeur général des Transports publics fribourgeois (TPF), cet ingénieur électricien diplômé de l’École polytechnique fédérale de Lausanne est bien connu de l’ancienne régie: de 1999 à 2011, il a occupé le poste de directeur Grandes lignes des...
18 Décembre 2019  |  Carnet de bord

Carnet de bord (12/2019)

Afin de profiter de l’expertise de haut niveau des chercheurs de l’EPFL et renforcer l’innovation dans leur quotidien opérationnel, les CFF ont installé une cellule d’innovation au Parc d’innovation de l’EPFL. « Nous voulons profiter de l’écosystème d’innovation de l’EPFL pour, d’une part, renforcer la qualité du transport ferroviaire et, d’autre part,...
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch