27 Août 2012  |  Flash
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 08/2012

Une production d’hydrogène à partir du gaz naturel

Traditionnellement, pour obtenir de l’hydrogène à partir du gaz naturel, on utilise le procédé de «décomposition thermique». Ce procédé nécessite des pressions élevées, de 25 bar environ, et des températures allant jusqu’à 850 °C, avec comme inconvéniant majeur de produire de grandes quantités de gaz carbonique (CO2).
Mohamed Halabi et son groupe de l’Université de technologie d’Eindhoven aux Pays-bas, propose une alternative: le reformage catalytique du méthane à sorption améliorée. Ce procédé, qui utilise un catalyseur absorbant unique au lieu de la «décomposition thermique», permet un taux de conversion énergétique de 99,5 %.
Le processus se déroule dans un réacteur à garnissage à une température comprise entre 400 et 500 °C, sous une pression de 4,5 bar. L’hydrogène, produit sur un catalyseur à base de rhodium, offre une pureté de moins de 100 parties par million. Le CO2 co-généré est absorbé par un sorbant à base d’hydrotalcite (argile synthétique). Les chercheurs envisagent, par la suite, d’utiliser des réacteurs beaucoup plus petits, ce qui permettrait d’envisager des dispositifs utilisables dans les entreprises ou les habitations.
 

L’ hydrogène diatomique (H2) sous forme gazeuse est régulièrement cité comme une source d’énergie d’avenir. Il est appellé combustible propre dans le sens où sa combustion ne génère que de la vapeur d’eau (H2O). Sans tenir compte de la pollution générée par sa fabrication. L’hydrogène suscite beaucoup d’espoirs face aux défis énergétique du futur, car il apporterait deux solutions: à l’épuisement progressif de sources d’énergies non renouvelables; à l’émission de gaz à effet de serre produit par les sources d’énergies utilisées actuellement.


25 Mai 2020  |  Flash

Covid-19 : la HES-SO maintient l’enseignement à distance jusqu’aux examens

Le Conseil fédéral a annoncé qu’il autoriserait en principe les hautes écoles à reprendre les cours en présentiel à partir du 8 juin 2020. Cette étape intervenant à proximité immédiate de la fin des cours, la HES-SO maintient l’enseignement à distance jusqu’aux sessions d’examens, par souci de clarté et de stabilité, aussi bien envers les étudiants qu’envers le...
25 Mai 2020  |  Flash

« Covid » est bien féminin

Certains de nos lecteurs seront étonnés que nous utilisions le féminin pour l’acronyme « Covid ». Dans une récente publication, l’Académie française vient de rappeler la règle qui prévaut. Elle explique ainsi son choix : Covid est l’acronyme de Corona Virus Disease. Or, les sigles et acronymes ont le genre du nom qui constitue le noyau de la locution dont ils sont une...
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch