24 Janvier 2020  |  Flash
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 01/2020

Cinq lauréats en finale du Challenge Watch Medtech Innovation

NeoCoat SA (La Chaux-de-Fonds), TEC Group (Vallorbe), Atipik Solutions (Chambéry), U.M.C. Industrial Solutions GmbH (Dietikon) et Le Cercle des Horlogers SA (Les Hauts-Geneveys) ont été sélectionnés par le jury d’experts comme finalistes du « Watch Medtech Innovation Challenge ».
Né il y a deux ans et demi d’un désir d’établir des ponts entre les secteurs horloger et des technologies médicales, ce programme est co-organisé par le salon EPHJ et la Fondation Inartis. Chaque lauréat reçoit un accompagnement personnalisé de la part de la Fondation Inartis et se voit offrir l’accès à ses quelques deux mille experts afin de mettre sur pied et de consolider son idée.
Au terme de la période d’accompagnement, qui se terminera au printemps 2020, les projets seront à nouveau audités par le jury en vue de désigner le vainqueur. Celui-ci succèdera à Positive Coating, vainqueur l’an dernier, avec ses traitements par dépôt de couche atomique (ALD), permettant la déposition sous vide de couches minces d’oxydes métalliques.
Le projet de NeoCoat a pour but d’utiliser les nanotechnologies pour améliorer les systèmes auditifs implantables, ou implants cochléaires. Il associe plusieurs technologies provenant notamment de la Haute Ecole Arc, dont l’implantation ionique ou la technologie d’encapsulation. Spécialiste de la croissance de diamants, NeoCoat apporte son expertise pour l’élaboration du capteur de pression intégré au bout de l’implant, qui permet d’apporter un meilleur confort d’écoute au patient, grâce à une meilleure résolution. De surcroit, la taille réduite des électrodes permet de diminuer la taille de l’implant et ainsi de faciliter sa mise en place par le chirurgien.
Le procédé « hydro-dipping » de TEC Group permet l’impression graphique sur toute forme de support en 3D. Il s’applique aux métaux, au verre, aux plastiques, aux bois durs, ainsi qu’à divers autres matériaux. Le projet consiste à customiser des objets médicaux du quotidien, un glucomètre par exemple, en le recouvrant d’un décor spécifique pour une personnalisation haute en couleur.
Créée fin 2016, Atipik Solutions a développé une application de pilotage collaboratif de la performance pour tous les systèmes de production. Appelée WATSY (Waste Tracking System), cette solution, qui fonctionne sur une interface tactile (écran et tablette), permet de déclarer tout type d’incident susceptible de dégrader la performance. Utilisée aujourd’hui notamment dans les industries agroalimentaire et du luxe, Atipik Solutions souhaite pénétrer le secteur de la production pharmaceutique.
L’entreprise U.M.C. Industrial Solutions est spécialisée dans la commercialisation et la fourniture d’outillage électrique, pneumatique et industriel, d’outils de coupe, de produits abrasifs et de soudage, de vis et boulons, d’équipement de protection individuelle et de matériel de prévention des accidents. Active dans le secteur naval et aérospatial, cette société souhaite se développer dans le domaine pharmaceutique en commercialisant une nouvelle résine dentaire à prise rapide.
Spécialisé dans les complications pour l’industrie horlogère, Le Cercle des Horlogers propose de développer un pousse-seringue mécanique, autonome sur le plan énergétique, basé sur un mécanisme horloger. Un pousse-seringue ou seringue autopulsée (SAP) est une petite pompe à perfusion, utilisée pour administrer à un patient de faibles quantités de fluide, avec ou sans médicament.


25 Mars 2020  |  Flash

Le salon International des Inventions reporté en septembre

Le 48e Salon International des Inventions qui devait se tenir à Palexpo du 25 au 29 mars est reporté à la semaine du 16 au 20 septembre 2020. La faute à l’épidémie de Coronavirus qui sévit dans le monde entier et tout particulièrement en Asie, un continent très largement représenté au salon avec une forte présence d’inventions en provenance de Chine et d’Hong Kong. En effet,...
25 Mars 2020  |  Flash

Premier arrimage en orbite de deux satellites commerciaux

Le 25 février dernier, le satellite MEV-1 de la société Northrop Grumman s’est amarré au satellite de télécommunication Intelstat 901, à une altitude de 36’000 km. C’est la première fois qu’un tel rendez-vous intervient entre deux satellites commerciaux. L’objectif de cet exploit était de démontrer qu’il serait possible de prolonger la durée de vie de satellites...
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch