25 Octobre 2019  |  Carnet de bord
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 10/2019

Carnet de bord (10/2019)

Inauguration du laboratoire ReIne
La HEIG-VD a inauguré, le 18 septembre 2019, le laboratoire ReIne (réseaux intelligents), hébergé à l’Institut d’énergie et systèmes électriques. Il a pour objectif d’apporter des solutions innovantes aux réseaux de distribution d’électricité et de répondre aux défis de la transition énergétique (développement des énergies renouvelables, sortie du nucléaire et diminution des sources d’approvisionnement fossiles).
Le laboratoire ReIne sera utilisé pour des projets de recherche avec des partenaires industriels ou institutionnels et avec les services publics, dans le cadre de mandats spécifiques. Il sera aussi à la disposition des enseignants dans le cadre de différents cours pour permettre aux étudiants d’acquérir les connaissances les plus avancées en la matière. Plus de 140 personnes, provenant de l’industrie et du domaine académique ont participé à l’inauguration.
 
Le Dies academicus de l’UNIGE
Cette année, le Dies academicus de l’Université de Genève (UNIGE) a été placé sous le signe de la diversité, en présence des autorités politiques et académiques. L’ancienne maire de Lampedusa et de Linosa, Madame Giusi Nicolini, a été l’invitée d’honneur de la cérémonie. Maire de l’île italienne de Lampedusa de 2012 à 2017, elle fut en première ligne lors de la crise migratoire méditerranéenne. Elle a œuvré à rendre leur dignité à des milliers d’êtres humains, apportant un éclairage humaniste à une crise qui ne saurait être circonscrite à ses seuls éléments politiques. Le Dies academicus s’est déroulé le vendredi 11 octobre à l’Uni Dufour.  Tout auréolé de son Prix Nobel de physique, Michel Mayor, professeur honoraire de l’Université de Genève, s'est exprimé à l’occasion de la cérémonie du Dies academicus.
 
Le CERN signe trois contrats avec Hamamatsu Photonics
Le 23 août dernier, le CERN et Hamamatsu Photonics ont signé trois contrats d’un montant total pouvant atteindre 60 millions d’euros, pour la fourniture de capteurs au silicium destinés aux expériences ATLAS et CMS, notamment pour le nouveau calorimètre HGCAL (High Granularity Calorimeter). Les expériences ATLAS et CMS améliorées nécessiteront la production de quelque 45’000 plaquettes de capteur de six pouces, près du double de ce qui était nécessaire auparavant.
Une ligne de production de capteurs au silicium de huit pouces a été mise en œuvre pour le projet HGCAL, qui nécessitera près de 30’000 plaquettes de capteur de huit pouces, correspondant à quelque 600 m2 de capteurs au silicium. La mise à niveau des expériences ATLAS et CMS dépassera de loin les performances des installations existantes. Le calorimètre CMS HGCAL sera également le premier déploiement à grande échelle d’un calorimètre hautement granulaire dans une expérience de collisionneur.
 
Création d’un campus dédié à la cybersécurité
La société SGS, basée à Genève, et l’Université technologique de Graz, en Autriche, annoncent l’inauguration du Cyberlab SGS de Graz, un événement qui marque la création d’un campus dédié à la cybersécurité et voué à devenir le pôle de référence mondial de recherche sur le sujet. Il se consacrera à des projets de recherche, d’analyse et de certification en matière de cybersécurité.
L’investissement de plusieurs millions d’euros, en partenariat avec l’Université technologique de Graz, ambitionne de faire de la certification de cybersécurité européenne, un nouveau standard mondial. L’inauguration du Cyberlab SGS de Graz est intervenu pendant la Graz Security Week, organisée les 18 et 19 septembre par l’université technologique de Graz et le groupe Silicon Alps. De grands acteurs étaient présents, parmi lesquels BSI, CCN, Siemens, IBM, Atos, NXP et Telekom. Les discussions ont surtout porté sur le Cybersecurity Act de l’Union européenne, entré en vigueur fin juin 2019 et qui confère à l’Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l’information (ENISA), le pouvoir de développer et de mettre en œuvre un cadre européen de certification de la cybersécurité.
 
Weidmüller, enercity et wallbe forment une alliance
La société Weidmüller Mobility Concepts GmbH & Co. KG, une filiale du groupe Weidmüller, renforce son partenariat existant avec enercity AG, en acquérant 25,1 % de wallbe GmbH auprès d’enercity AG. L’entreprise wallbe est un fournisseur de solutions de recharge pour l’e-mobilité. Employant une cinquantaine de personnes, elle fabrique des bornes de recharge pour véhicules électriques, offre des services d’exploitation basés sur le Cloud et développe des fonctions de paiement et de facturation intelligentes. Elle a réalisé un chiffre d’affaires de 5,2 millions d’euros en 2018. Le montant de la transaction n’a pas été divulgué.
 
Une nouvelle identité pour les sciences pharmaceutiques
L’Institut des sciences pharmaceutiques de Suisse occidentale (ISPSO) – nouveau nom de l’École de pharmacie Genève Lausanne (EPGL) –, consolide la collaboration entre les universités de Genève et de Lausanne dans le domaine des sciences pharmaceutiques, collaboration entérinée par la signature d’une nouvelle convention entre les deux institutions. L’ISPSO souhaite également élargir ces collaborations à d’autres institutions de Suisse occidentale.
Unique pôle romand de formation pour les sciences pharmaceutiques, l’ISPSO accueille 590 étudiantes et étudiants suisses et internationaux qui y poursuivent leur cursus universitaire après une première année de bachelor effectuée à Neuchâtel, Lausanne ou Genève. Leur nombre a doublé en dix ans, témoignant de l’attractivité d’une branche ouvrant de nombreuses voies professionnelles.
 
ABB et APG signent un accord-cadre
Le groupe helvético-suédois ABB a signé un accord-cadre de cinq ans avec l’opérateur autrichien de réseau de transport Austrian Power Grid (APG) pour la fourniture d’appareillages de commutation à isolation gazeuse, d’une valeur potentielle de plus de 100 millions de dollars, destinés à la plus grande extension du réseau électrique autrichien jamais réalisée. ABB fournira ces appareils destinés à la construction d’un système de transport qui contribuera à renforcer les infrastructures afin d’intégrer progressivement l’électricité produite à partir de sources renouvelables.
 
Changement chez Hälg & Cie SA
Giovanni Carta (photo) prendra les rênes de la succursale de Genève-Plan-les-Ouates de Hälg & Cie SA dès le début de l’année 2020. Philippe Rachez restera directeur régional de Romandie et membre de la direction du groupe. David Buttay prendra la relève comme responsable des opérations. Ce changement est la première étape d’un plan de succession pour Philippe Rachez, qui partira à la retraite en 2022.
En tant qu’entreprise familiale dirigée en quatrième génération par les propriétaires, Hälg Group a pour ambition de devenir le premier prestataire suisse dans les techniques du bâtiment ciblées sur le chauffage, la ventilation, la climatisation, le froid et le sanitaire, tout au long du cycle de vie d’une installation. Le groupe compte actuellement 1040 collaborateurs répartis sur 23 sites. Il a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 305 millions de francs. Les sociétés suivantes en font partie: Hälg Holding SA, Hälg & Cie SA, Dober SA, Klima SA, Meneo Energie SA, Zahn & Cie SA, Hälg Facility Management SA, GOAG General Optimizing SA et Vadea AG.
 
La 14e Journée du commerce de l’acier et de la technique du bâtiment
La 14e Journée du commerce de l’acier et de la technique du bâtiment se
déroulera à Pfäffikon SZ le 7 novembre 2019 au Seedamm Plaza. Grâce à son programme composé d’intéressants exposés sur la politique, l’économie et l’esprit d’entreprise, cet événement annuel sectoriel est une plate-forme d’information concernant le commerce de l’acier et la technique du bâtiment en Suisse. Comme les années précédentes, elle aura pour thème «Le commerce face à de nouveaux défis: quelles sont les prévisions pour la branche ?». Cette journée accordera une place importante aux échanges d’idées, en plus d’offrir des délices culinaires.
 
Un certificat et un master «matériaux renouvelables» à l’EPFZ
Guillaume Habert, directeur de la Chaire de construction durable à l’École polytechnique fédérale de Zurich, lance un certificat et un master d’études avancées (CAS/MAS) de deux semestres, intitulés «matériaux renouvelables». Ces formations sont dédiées à la construction en terre, en matériaux bio-sourcés et en matériaux de réemploi. L’objectif est d’enseigner les spécificités de ces matériaux bas-carbone (approvisionnement, propriétés, conception architecturale et technique, mise en œuvre, coût et planning de chantier, fin de vie, etc.) grâce à des expérimentations pratiques, des visites et conférences, ainsi que des exercices basés sur des exemples concrets.
Composée de spécialistes internationaux, l’équipe, souhaite former non seulement des architectes et des ingénieurs, mais aussi les responsables de services techniques dans les collectivités territoriales, les institutions et les grandes entreprises, afin d’augmenter globalement les compétences dans ces domaines. Une première session de cinq semaines réparties sur un semestre démarrera en janvier 2020 et le master d’études avancées, qui ira plus en détails dans la technique, sera lancé en janvier 2021.
 
Sunrise récompensée pour la meilleure gouvernance d’entreprise
Sunrise est récompensée pour la deuxième fois de suite pour la meilleure gouvernance d’entreprise, par l’étude zRating d’Inrate. Sunrise est particulièrement bien notée dans les sous-catégories «actionnariat et catégories d’actions» et «droits de participation des actionnaires». L’entreprise accorde aux actionnaires des droits étendus et prévient systématiquement les conflits d’intérêts.
L’étude zRating d’Inrate AG a été réalisée pour la onzième fois. Elle a analysé 174 sociétés suisses cotées, sur la base des rapports d’activités 2018 et des assemblées générales 2019. Elle évalue 62 critères dans les catégories «actionnariat et structure du capital», «droits de participation des actionnaires», «composition du conseil d’administration/direction générale et politique d’information», ainsi que «modèles de rémunération et de participation». Elle les mesure à l’aide d’un système de notation. La note maximale est de 100 points; Sunrise en a obtenu 86.
 
Groupe Acrotec acquiert Tectri SA
La société Tectri SA rejoint Groupe Acrotec. Depuis sa création en 1998, Tectri est un sous-traitant actif dans le secteur du décolletage. Sur ses deux sites de production à Court (BE) et à Bévilard (BE), elle emploie une cinquantaine de collaborateurs. Elle réalise 80 % de son chiffre d’affaires pour l’industrie médicale. Opérant plus d’une trentaine de machines CNC âgées de moins de dix-huit mois et s’appuyant sur les compétences d’une cinquantaine de collaborateurs, Tectri produit des implants et composants destinés à l’industrie médicale, ainsi que des éléments de précision destinés aux marchés des micromoteurs et des micro-réducteurs.
Groupe Acrotec est un groupe indépendant créé par des professionnels de la micromécanique. Son principal objectif est d’être un sous-traitant de référence en offrant une vaste gamme de procédés de fabrication de composants de précision à l’ensemble de l’industrie horlogère, ainsi qu’aux industries automobile, électronique, médicale, joaillère et aéronautique. Avec cette opération Groupe Acrotec fait un pas de plus dans sa diversification dans le secteur médical.
 
Atos renforce son leadership en cybersécurité
Atos, leader international de la transformation numérique, a annoncé avoir finalisé l’acquisition d’IDnomic, un leader européen des infrastructures de gestion des identités numériques. À travers cette acquisition, Atos renforce sa position en cybersécurité et élargit son offre de gestion des identités numériques et édition de solutions d’infrastructures à clés publiques.
L’expertise d’IDnomic en technologie d’infrastructures à clés publiques se décline dans de nombreux usages du quotidien, permettant de protéger les identités numériques des personnes, des machines et des objets connectés. Ces solutions viennent compléter les offres de produits de cybersécurité d’Atos, notamment ses solutions de gestion des identités et des accès, protection des données, gestion de certificats de sécurité ou encore de sécurisation de l’Internet des objets.
 


25 Mars 2020  |  Carnet de bord

Carnet de bord (3/2020)

Nommée par le Conseil d’État, Ana Maria Nogareda, a pris ses fonctions de directrice opérationnelle à la HEIG-VD le 1er février 2020. Elle succède à Anne Gillardin qui, durant ses quatre années d’activité, a contribué de manière significative aux projets de la Haute école. Ana Maria Nogareda a obtenu son diplôme d’ingénieure mathématicienne de l’EPFL en 2000, son...
25 Mai 2020  |  Carnet de bord

Carnet de bord (5/2020)

Depuis le 13 mars dernier, pour lutter contre la propagation du coronavirus, l’EPFL donne tous ses cours exclusivement en ligne. La direction de l’école a décidé de prolonger l’interdiction des cours en présentiel jusqu’à la fin du semestre de printemps, qui s’étend jusqu’au 29 mai. Il n’y aura donc pas de retour des étudiants sur les bancs de l’École avant la rentrée...
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch