Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 08/2019

Informatique & Télécommunications (8/2019)

Du miel et... des algorithmes !
Le groupe ABB révèle qu’une équipe de son Centre de recherche de Cracovie a entrepris d’observer méthodiquement une colonie de plusieurs dizaines de milliers d’abeilles. Non contents de recueillir le miel des laborieux hyménoptères, ces chercheurs collectent aussi de précieuses et abondantes données exploitables pour développer de nouveaux algorithmes informatiques. Le procédé peut sembler hétérodoxe, il s’avère pourtant très prometteur si l’on en croit ses initiateurs.
Tout a commencé en juillet 2017, lorsque Dominik Lis, ingénieur système spécialiste en automatisation des bâtiments et apiculteur chevronné à ses heures,s’est mis en tête d’installer une ruche sur le toit du bâtiment du Corporate Research ABB de Cracovie. L’idée à très vite emballé, de son propre aveu, le directeur des lieux, Marek Florkowski, qui a flairé le profit scientifique que son équipe multidisciplinaire pouvait tirer de l’inlassable activité de ces essaims de petite ouvrières. «Nous avons commencé avec quelques capteurs simples pour l’humidité, la température, les conditions atmosphériques et les CO2. Et puis nous avons ajouté des caméras: des caméras rapides, des caméras infrarouges et des caméras hyperspectrales», se souvient-il.
Aujourd’hui, la colonie, scrupuleusement cartographiée, compte entre 50’000 et 60’000 infatigables travailleuses dont le comportement, les mouvements et le va-et-vient sont très méthodiquement observés et enregistrés. Toutes ces informations sont transmises en temps réel à un serveur. Si l’on en croit Marek Florkowski, «avec les abeilles, nous avons des processus thermiques, un comportement ultra-rapide, un comportement lent, une reconnaissance des mouvements et une reconnaissance des formes». Et il ajoute: «Les flux de données résultant de ces observations sont utilisés pour tester des techniques de capteurs ainsi que des algorithmes analytiques».
 
Des débouchés pour l’industrie et les transports
Michal Orkisz, scientifique du Centre de Cracovie, est totalement acquis à cette expérience qu’il qualifie de non conventionnelle. Et il y voit pour bientôt des débouchés pratiques, notamment pour l’industrie ou les transports: «Prenez une application comme l’identification, la détection et le suivi des abeilles. Cela pourrait se traduire directement par le suivi d’objets sur le sol d’une usine ou par celui des conteneurs d’expédition».
Dans son communiqué, le géant helvético-suédois, qui se présente comme un acteur majeur dans le domaine des techniques de l’énergie et de l’automatisation, se montre plutôt fier de cette recherche insolite. «Ces expériences ont généré de nouvelles idées et fait progresser les connaissances actuelles. Elles ont également abouti à un sous-produit sucré: le miel fabriqué par ABB», a-t-il déclaré.


25 Octobre 2019  |  Informatique & Télécommunications

Informatique & Télécommunications (10/2019)

Un rapport temporaire paru à la fin du mois de septembre sur le site de la NASA a révélé que Google serait parvenu à franchir le seuil de la «suprématie quantique» en mettant au point un ordinateur dont les performances surpassent celles des plus puissants supercalculateurs actuels. L’Agence spatiale américaine a vite supprimé sa communication mais le Financial Times est...
25 Septembre 2019  |  Informatique & Télécommunications

Informatique & Télécommunications (9/2019)

Insolite: le bikini connecté pour échapper aux morsures du soleil Conceptrice du premier maillot de bain connecté en 2015, l’entreprise Spinali Design, basée à Mulhouse, a lancé juste avant les grandes migrations estivales, un bikini «encore plus intelligent», présenté comme un joyau de technologie et d’élégance. Baptisé Neviano2, le maillot en question intègre sous une...
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch