15 Août 2012  |  Automatisation  |  SINDEX
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 08/2012

Réduire les coûts grâce à la réinjection

Renoncer aux résistances de freinage, préférant une réinjection dans le réseau à partir d’une puissance de 15 kW, permet une amélioration significative du bilan énergétique de l’ensemble de l’installation. Les systèmes de réinjection de la série MOVIDRIVE MDR de la société SEW-EURODRIVE sont utilisés comme unité centrale d’alimentation et de réinjection pour des puissances allant de 15 kW à 315 kW.
 
 
La fonction «module de freinage» peut alors être utilisée directement à la place d’une résistance de freinage. Comme cette fonction permet une charge maximale de l’appareil de 37 kW durant 50 s, on peut mettre en service un convertisseur de fréquence de 30 kW pour une réinjection dans le réseau de 15 kW, par exemple. Un seul appareil de réinjection peut desservir plusieurs convertisseurs de fréquence SEW. Ainsi, l’avantage de l’utilisation d’un système de réinjection se démultiplie sur plusieurs axes d’entraînement.

Alfred Imhof AG
4142 Münchenstein

Tél: 061 417 17 17
www.imhof-sew.ch


Recherche
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch