05 Février 2016  |  Expositions
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 09/2015

Coup d’œil rétrospectif sur l’EMO 2015 – 2e partie

Edouard Huguelet

Suite et fin de la rétrospective de cette biennale qui s’est tenue à Milan du 5 au 10 octobre. La première partie de cet article a paru dans l’édition précédente. L’occasion de décrire d’autres réalisations d’exposants.

Renishaw, entreprise spécialisée dans le domaine de la mesure de précision, a présenté sa gamme complète d’équipements de métrologie et de fabrication additive à l’EMO 2015. Sur son stand, les visiteurs ont pu faire connaissance avec un nouveau logiciel pour le comparateur «Equator» (du même constructeur), qui permet aux utilisateurs de créer des sous-programmes de comparaison simples, ceci en quelques minutes seulement. Le nouveau logiciel de métrologie «MODUS 2» simplifie la programmation des machines à mesurer tridimensionnelles (MMT) et une nouvelle solution «à prépaiement» de palpeur pour machine-outil, ainsi qu’un système de réglage d’outils simple à un seul axe étaient également présentés. Le système «Primo» (à deux palpeurs) comporte les avantages d’un réglage automatisé avec un modèle commercial de prépaiement. En se basant sur le fait que les systèmes de palpage dimensionnel sont les fondements de l’usinage de précision, ce nouvel équipement met désormais une technique de fabrication de précision à la portée d’entreprises de toutes tailles en combinant des coûts initiaux très faibles, des outils de formation complets gratuits et un remplacement immédiat des pièces.
 
Equator Button (EBI) de Renishaw, fonctionne à l’aide de simples boutons poussoirs.
 
 
Cet équipement, qui comporte deux palpeurs, comprend le «Primo Radio Part Setter», le «Primo Radio 3D Tool Setter» et la «Primo Interface», ainsi que trois éléments clés supplémentaires: le «Primo Credit Token», le logiciel «GoProbe» et l’assurance «Primo Total Protect» qui couvre l’utilisateur contre les dégâts accidentels aux palpeurs. Le système est fourni avec un jeton de crédit de six mois qui assure un usage illimité du système à deux palpeurs durant cette période. Une fois le crédit épuisé, il suffit de racheter un «Credit Token» (jeton de crédit) pour en prolonger l’utilisation.
La suite logicielle «GoProbe» constitue également une autre nouveauté fournie en série avec le système à deux palpeurs «Primo». Elle propose une combinaison inédite de logiciels conviviaux, de documents de formation et d’outils de référence pour l’utilisateur, sans oublier de nouvelles applications pour appareils fonctionnant avec les systèmes d’exploitation Apple iOS ou Android. Conçu pour simplifier l’utilisation des palpeurs de machines-outils, «GoProbe» intègre des cycles complets de réglage de pièces, de réglage d’outils ou de configuration de palpeurs et son utilisation ne requiert aucune expertise préalable de l’utilisateur.
Le kit d’auto-apprentissage de «GoProbe» (avec cours d’e-apprentissage et pièce de formation comme appui pratique) consolide rapidement les connaissances et la confiance des utilisateurs afin que ces derniers puissent optimiser les procédés le plus rapidement possible. Grâce à lui, il n’est plus nécessaire d’avoir une connaissance approfondie des codes ISO-G car il suffit d’utiliser des commandes simples en une seule ligne. Ceci permet en outre d’évoluer facilement en passant des cycles manuels à des cycles automatisés plus complexes.
Autre nouveauté pour les centres d’usinage CNC: «Primo LTS», qui est un appareil de réglage d’outils en longueur, en l’occurrence un système mono-axial permettant aux utilisateurs de régler rapidement la longueur des outils, de détecter les bris d’outils et de compenser les dilatations thermiques. Ce système automatisé, conçu pour fonctionner dans les environnements les plus rigoureux, est, selon son constructeur, jusqu’à dix fois plus rapide que les procédés courants de réglage manuel.
Le logiciel d’inspection «Plus» avec l’optimisation «SupraTouch» apporte une «vitesse intelligente» aux cycles de palpage sur machines-outils. Il détermine automatiquement et sélectionne les vitesses les plus élevées qu’une machine-outil puisse atteindre tout en conservant sa précision de mesure. Il fait aussi appel à un processus intelligent de décision en cours de cycle pour mettre en œuvre une stratégie de palpage dimensionnel à une ou deux touches pour chaque sous-programme de mesure. On parvient de la sorte à réduire la durée des cycles pour augmenter la productivité.
Renishaw présentait aussi son nouveau logiciel de comparaison «INTUO», désormais proposé avec le système «Equator» pour simplifier et automatiser la mesure au comparateur de pièces très diverses, l’objectif étant de ne plus avoir à dépendre des compétences des utilisateurs de comparateurs manuels. Ce logiciel est destiné à remplacer une multitude de dispositifs manuels, tels que les traditionnels pieds à coulisse (à vernier ou numériques), les micromètres et les calibres étalons.
Avec un minimum de formation, ce logiciel permet de créer des sous-programmes de mesure en utilisant seulement une pièce et son plan de définition. Si la fonction «Feature Predict» a été activée, le programmeur utilise la manette de commande pour saisir des points sur chaque entité, le logiciel s’occupant de la suite en prévoyant le type d’entité, la valeur nominale et la plage acceptable de tolérances. Il est alors facile de modifier le programme pour changer le nombre de points à saisir ou pour les espacer de façon uniforme et ensuite comparer les données nominales et les tolérances avec celles du plan. Le personnel d’atelier se charge ensuite de sélectionner et d’exécuter ces programmes grâce au logiciel intuitif «Organiser».
La société Renishaw lance également l’interface «Equator Button» (EBI), qui fonctionne par de simples boutons-poussoirs, éliminant ainsi, pour le personnel d’atelier, le besoin d’utiliser une souris et un clavier. Elle peut même être actionnée par du personnel portant des gants et n’est pas affectée par la contamination environnante.
Les utilisateurs de machines à mesurer tridimensionnelles ont pu voir en démonstration sur le stand de quelle façon la suite logicielle de métrologie «MODUS 2» apporte un niveau remarquable de clarté et d’efficacité à la programmation et à l’utilisation des machines à mesurer tridimensionnelles. Comme son nom l’indique, cette suite logicielle s’appuie sur la plate-forme «MODUS». Grâce à sa compatibilité avec les capteurs de MMT (machine de mesure tridimensionnelle) à trois et cinq axes de toutes provenances, cet ensemble logiciel a été conçu pour une grande simplicité d’emploi. Son interface est aisée à assimiler et rapide à programmer.
 
Suite logicielle MODUS 2 de Renishaw.
 
Pour l’utilisateur, l’emploi de cette suite logicielle a été étudié pour être identique, que le logiciel soit branché sur une MMT «active» ou qu’il fonctionne en environnement hors ligne pour lequel une simulation complète avec son contrôle de vitesse permet la mise au point et la visualisation de séquences de mesure. D’autres innovations comprennent la technique cinématique «hors surface», des stratégies de mesure intelligentes, des rapports automatiques et un environnement MMT virtuel interactif. Qu’il s’agisse de l’exploitation simple et manuelle d’une machine ou de la mesure de pièces complexes sur systèmes multiaxes, le logiciel s’adapte automatiquement et ne propose que les fonctions correspondant à la tâche en cours.
Renishaw poursuit aussi le développement de sa boutique en ligne, en mettant l’accent sur un environnement convivial qui permet aux utilisateurs d’avoir un accès facile 24 heures sur 24 à la gamme sans cesse croissante des produits métrologiques de la société.
 
En Suisse:
Renishaw AG
8854 Siebnen
Tél.: 055 415 50 60
www.renishaw.ch
 
Centre d’usinage avec magasin de 33 palettes, adapté au marché suisse
Le constructeur japonais Yasda a présenté pour la première fois en Europe son nouveau centre d’usinage à cinq axes simultanés PX30i. En fait, il s’agit d’une évolution de sa machine YBM-Vi40, en quelque sorte une «petite sœur» de cette dernière, parfaitement adaptée aux spécificités du marché helvétique.
 
Centre d’usinage Yasda PX30i.
 
Le constructeur avance trois avantages pour cette machine. En premier lieu, son magasin de palettes pouvant héberger jusqu’à 33 palettes de diamètre 185 mm, chacune pouvant accueillir des pièces usinées jusqu’au diamètre 400 mm et d’une hauteur de 315 mm (poids maximal par pièce: 80 kg). Deuxièmement, il convient de mentionner la capacité de stockage importante de son magasin d’outils, ce dernier comportant jusqu’à 306 postes d’outils à prise BT40 ou HSK63. Enfin, dernier et troisième avantage: malgré cet équipement, la machine est particulièrement compacte, prenant peu de place au sol.
Le bâti de la machine et les autres constituants structurels ont été conçus de façon rigide en tirant parti de l’analyse des déformations par la méthode des éléments finis. La conception à double montant du bâti assure une stabilité optimale à l’ensemble. Les axes de déplacement sont entraînés par des systèmes de vis à billes et coulissent sur des glissières largement dimensionnées.
 
Plateau rotatif basculant, du centre d’usinage PX30i, de conception particulièrement rigide.
 
La nouvelle broche motorisée Yasda installée sur la machine permet d’atteindre une vitesse de rotation à l’outil de 20’000 tr/min, pour un couple de fraisage de 125 Nm. En l’occurrence, le moteur lui-même, de fabrication Fanuc, est directement accouplé de façon coaxiale à la broche au moyen d’un accouplement plat à membrane, ce qui constitue une innovation dans ce domaine. La broche tourne dans des palier à roulements dont la contrainte de pré-charge s’ajuste automatiquement en fonction du couple de fraisage appliqué, de façon à ce que la machine soit aussi performante en ébauche qu’en finition de haute qualité.
Outre les trois axes linéaires X-Y-Z (respectivement 680 mm, 400 mm et 500 mm), la machine intègre un plateau rigide rotatif-inclinable constituant les axes circulaires B et C, soit 125° pour l’axe basculant B et 360° (rotation complète) pour l’axe rotatif C.
La commande numérique est une Fanuc 31i-B5w avec interface d’opérateur munie d’un écran LCD de 15’’. La résolution aux axes linéaires est partout de 0,0001 mm (0,1 µm) et 0,0001° pour les axes rotatifs. Vitesses rapides aux axes linéaires: 60 m/min partout (75 tr/min, respectivement 125 tr/min aux axes rotatifs B et C).
 
En Suisse:
Reimmann AG
8617 Mönchaltorf
Tél.: 044 949 49 49
www.reimmann.ch
 
Du côté de l’usinage par enlèvement de copeaux
Sous le générique de produit «Cutting Solutions», l’outilleur CERATIZIT, issu de la fusion en 2002 des sociétés CERAMETAL (Luxembourg) et Plansee Tizit (Tyrol autrichien) avec siège au Luxembourg, présentait des solutions d’outils de coupe innovantes, poursuivant le développement de trois lignes de produits pour atteindre ainsi des performances accrues en perçage, fraisage, tronçonnage et usinage de gorges. Sur le stand, des experts du carbure informaient les visiteurs, notamment sur les extensions de gammes concernant le système de perçage dans le plein MaxiDrill 900, le tronçonnage et l’usinage de gorges ou le fraisage.
Dans des conditions d’usinage exigeantes, la productivité du système de perçage dans le plein MaxiDrill 900 a encore été nettement améliorée grâce à une nouvelle nuance CVD à haute performance utilisée pour la plaquette extérieure (périphérique). De par leurs revêtements TiCN/Al2O3, ces nuances (BLACKSTARTM) se révèlent dans les conditions les plus extrêmes encore plus résistantes à l’usure que la nuance PVD SILVERSTARTM CTPP430 disponible jusqu’à présent. Se distinguant par leurs propriétés améliorées, ces couches dures sont efficaces en appliquant des vitesses de coupe encore plus élevées, notamment dans le cas de l’usinage des aciers et des fontes.
«Des essais pratiques ont démontré que les durées de bon fonctionnement des outils ont pu être considérablement prolongées grâce à l’équipement mixte», expliquait sur le stand Uwe Schleinkofer, directeur du département R & D de «Cutting Solutions by CERATIZIT». Il en résulte des coûts de fabrication moindres, puisque dans le perçage réalisé par des forets à plaquettes amovibles, outre les temps d’usinage, la fréquence des changements d’outils imputable à leur usure représente une part notable des coûts.

Fraise CERATIZIT avec plaquettes BLACKSTARTM CTCP220.
Plaquette de fraisage CERATIZIT type SILVERSTARTM CTPP225.

Répondant aux souhaits de nombreux clients, le système de perçage dans le plein MaxiDrill 900 est désormais disponible pour un plus large éventail d’applications, pour des diamètres à partir de 12 mm ou 13,5 mm et sur demande supérieurs à 63 mm. Afin d’améliorer constamment le service de sa clientèle, Cutting Solutions a lancé pour MaxiDrill 900 une gamme d’outils dimensionnée en pouces.
En 2014, «Cutting Solutions by CERATIZIT» avait présenté de nouvelles nuances pour toutes les applications d’usinage réalisées avec des fraises à plaquettes amovibles et pour toutes les matières courantes dans la plage ISO-P-M-K. Au cours des derniers mois, la marque a complété sa gamme de produits par des nuances de fraisage permettant d’atteindre des performances encore plus importantes. Grâce à la structure multicouche spéciale, les nouvelles plaquettes dans les nuances SILVERSTARTM CTPP225 et BLACKSTARTM CTCP220 possèdent une surface extrêmement dure. Un traitement additionnel de cette surface par un procédé spécifique la rend particulièrement lisse. Le frottement par contact entre copeau et face de coupe est réduit, ce qui diminue la pression de coupe. En raison d’une ténacité supérieure du substrat de carbure, l’usure de l’outil de fraisage se réduit encore, ce qui entraîne des durées de vie considérablement accrues.
«Nous sommes particulièrement fiers d’avoir une fois de plus pu prouver notre compétence en matière de métallurgie des poudres. Un suivi rigoureux du processus du revêtement multicouches et du traitement additionnel permet d’augmenter davantage l’efficacité de l’usinage des pièces et ceci avec une fiabilité maximale», déclarait Uwe Schleinkofer à un groupe de visiteurs. Les nouvelles nuances de fraisage, clairement plus résistantes à l’usure, sont d’ores et déjà disponibles.
 
Outil de perçage CERATIZIT MaxiDrill 900 à plaquettes interchangeables.
 
La nouvelle nuance à haute performance ISO-P25/K30 de «Cutting Solutions by CERATIZIT» pour l’usinage des aciers et des fontes s’intitule COLORSTARTM CTCP325. Par le biais d’une nouvelle recette de revêtement et de processus de traitement additionnels adaptés, l’adhérence du revêtement et la sécurité des arêtes de coupe sont bien plus grandes, ce qui se traduit par une résistance à l’usure et une ténacité optimales, d’où une vaste plage d’applications pour le tronçonnage et l’usinage de gorges et de saignées. La combinaison de substrats avancés à haute performance avec la technique de structures multicouches, autorise des vitesses de coupe élevées et une fiabilité du processus accrue. La nouvelle formule de revêtement entraîne une augmentation sensible de la performance, en l’occurrence jusqu’à 80 %, offrant aux utilisateurs des avantages en termes de coûts de processus.
BLACKSTARTM CTCP420, SILVERSTARTM CTPP225 et BLACKSTARTM CTCP220 ainsi que COLORSTARTM CTCP325: ces dénominations rébarbatives désignent les nouvelles nuances pour le perçage, le tournage, le tronçonnage et l’usinage de gorges. Elles complètent et optimisent l’univers des nuances de CERATIZIT. Chaque nuance est facilement reconnaissable par la couleur de son revêtement et montre ses points forts lors de l’usinage de matières et d’applications spécifiques, BLACKSTARTM étant toujours synonyme de résistance à l’usure maximale et SILVERSTARTM de hautes performances tandis que COLORSTARTM se distingue par une résistance à l’usure et une ténacité particulières.
 
En Suisse:
CERATIZIT Schweiz AG
2552 Orpund
Tél.: 032 344 93 33


Quelques flash exposants (Voir la totalité)



A l'affiche
Suisse
24 - 27.09.2019 Centre de Foires de Bâle
ILMAC

Etranger
16 - 21.09.2019 Hanovre
EMO
POLYMEDIA SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch