30 Avril 2015  |  Expositions
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 04/2015

Un nouveau salon à Stuttgart

Edouard Huguelet

En même temps et lieu que le salon «Control», se tiendra à Stuttgart du 5 au 8 mai 2015 le nouveau salon «Moulding Expo» dédié aux techniques de formage en général, incorporant non seulement les techniques traditionnelles de modelage et de moulage, mais aussi les moyens de production (outils, machines et logiciels) pour la réalisation des moules, ainsi que les nouvelles techniques de production additives.

Les deux directeurs de projet de Moulding Expo, Florian Niethammer et Florian Schmitz, présentent les caractéristiques de ce nouveau salon.
Florian Niethammer: «Nous avons mis sur pied une manifestation réellement adaptée aux attentes des exposants et des visiteurs». Et Florian Schmitz de préciser: «De la branche et pour la branche, c’est notre leitmotiv. Ceci signifie que les impulsions sont venues de la base, à savoir les utilisateurs et les concepteurs».
Ce salon, le premier dans son domaine, constituera une plate-forme qui regroupera des entreprises de premier plan, actives dans l’un ou l’autre des nombreux domaines liées aux thèmes de l’exposition.
 
Halle du Centre d’exposition de Stuttgart – Ici à AMB 2012.
 
L’orientation future de Moulding Expo
Dès mardi 5 mai, les visiteurs auront l’occasion de découvrir ce nouveau salon consacré à la fabrication d’outils, de modèles et de moules, qui se tiendra à Stuttgart tous les deux ans, la palette complète de l’offre high-tech de cette filière – des moules pour l’injection, le rotomoulage ou autres procédés jusqu’aux aux dernières nouveautés pour la construction de modèles et le prototypage (notamment par méthodes additives), en passant par les outils de poinçonnage et de formage. À Stuttgart, les visiteurs feront connaissance avec les dernières nouveautés de tous les constructeurs, fournisseurs et prestataires de services de ce secteur industriel.
La caractéristique essentielle de ce nouveau salon professionnel international est l’adhésion de toute la branche. À l’occasion de Moulding Expo, les plus grandes associations sont présentes. Il s’agit de l’Association des outilleurs-moulistes allemands (VDWF), la Fédération des fabricants de maquettes et de moules (MF), l’Association allemande des fabriques de machines-outils (VDW) et l’Association allemande des établissements de constructions mécaniques (VDMA) qui prendront en charge le salon collectivement, aussi bien sur le plan technique que conceptuel.
 

Centre d’exposition de Stuttgart.
 
Le point de vue de deux «chevilles ouvrières» de la manifestation
Fabian Diehr, ingénieur diplômé (www.wortundform.de) s’est entretenu avec Ulrich Kromer von Baerle, directeur général de Messe Stuttgart et Ulrich Hermann, président du VDWF, sur les perspectives et l’orientation future du nouveau salon.
 
En évoquant ce nouveau salon, quelles sont les attentes du VDWF?
Ulrich Hermann:«Les outilleurs et les moulistes sont, par nature, innovants et ouverts à toutes formes de nouveautés. De ce fait, les décideurs de l’association ont rapidement identifié une possibilité de donner à nos membres et partenaires l’occasion de se présenter à Stuttgart sur un stand collectif. D’autant plus que le sud de l’Allemagne est le centre de gravité de la branche. Le nouveau salon certes, aura lieu au sein de notre marché, mais il sera également pour les exposants et les visiteurs professionnels internationaux. Parmi toutes les entreprises qui présenteront leurs innovations à Stuttgart en mai, plus de 20 % viennent de l’étranger.
L’offre de salons pour le secteur de la fabrication d’outils, de modèles et de moules a fortement changé au cours des derniers mois. Plus rien n’est comme avant».
 
Quel rôle croyez-vous que Moulding Expo va jouer?
U. Hermann:«Pour commencer, nous croyons que Moulding Expo va stimuler un marché extrêmement dynamique. Nous sommes convaincus que les salons qui s’établissent durablement sont ceux qui parviennent à affiner leur profil et à attirer les exposants tout comme les visiteurs».
 
Qu’est-ce que la Fédération des fabricants de maquettes et de moules devra faire pour Messe Stuttgart?
Ulrich Kromer:«Fondamentalement, l’idée est de présenter les entreprises selon leurs souhaits et leurs besoins et de faire un salon issu de la filière et conçu pour la filière. En notre qualité d’organisateur et de support économique et juridique, nous estimons que la prise en charge totale de nos partenaires – donc les supports techniques et conceptuels – est extrêmement importante. Nous sommes des prestataires de services, nous savons comment organiser un salon. Les entreprises de fabrication d’outils, de modèles et de moules connaissent quant à elles les tendances et savent bel et bien où le bât blesse. Nous voulons et devons écouter ce qu’elles ont à dire. Et la fédération est en mesure de canaliser les voix de ses membres de manière adéquate».
 
Plus de 400 exposants se sont inscrits à ce jour. Jusqu’à début mai, on s’attend à environ 450 entreprises et à ce que toute la surface disponible soit occupée, donc 31’500 m2. Est-ce que ça correspond aux objectifs?
U. Kromer:«Bien plus que ça ! Les chiffres indiquent que Moulding Expo arrive au bon endroit et au bon moment. Les entreprises nous ont accordé leur confiance et ont ainsi répondu à la question de savoir si le marché a vraiment besoin d’un autre salon pour l’outillage, les modèles et la conception de moules. Notre ambition est à présent de nous concentrer sur l’organisation d’une manifestation qui saura satisfaire autant les visiteurs que les exposants.
De nombreuses coopérations avec des maisons d’édition, des groupements d’intérêts et des instituts de recherche apportent l’assurance que ce nouveau salon professionnel international offrira un programme de haute qualité. Nous œuvrons intensivement pour que Moulding Expo devienne le salon de la branche, tel qu’il a été imaginé».
 
Est-ce que vous ne craignez pas que Moulding Expo évolue vers une foire des sous-traitants? Comment faire pour réellement faire venir les clients des entreprises de fabrication d’outillage, de modèles et de moules?
U. Hermann:«Moulding Expo s’articule autour de deux grands axes. Il y a d’une part le secteur classique très tourné vers l’utilisateur, à savoir la fabrication d’outils, de modèles et de moules, d’outils de moulage par injection, de même que les matrices de formage et de moulage par pression, les outils de fonderie, les gabarits et les dispositifs de bridage et de serrage. Et d’autre part le secteur des constructeurs et des systèmes pour la branche elle-même. Afin de trouver un équilibre dont bénéficieront autant les exposants que les visiteurs, l’enjeu sera d’attirer un maximum de fabricants d’outils, de modèles et de moules en tant qu’exposants. Dans leur sillage, leurs clients viendront aussi».
 
Dans la halle 1.
 
Un stand collectif du VDWF
Le VDWF apportera sa contribution en ouvrant ce stand collectif. Et les chiffres actuels de la première édition de Moulding Expo dressent un tableau cohérent: environ un tiers de toutes les inscriptions proviennent du noyau central de la filière, donc des outilleurs, des maquettistes ou des moulistes.
U. Kromer:«Moulding Expo propose une thématique précise et une offre séduisante. Les visiteurs pourront participer, dans le cadre du programme du salon, à des manifestations techniques, par exemple le forum des acheteurs d’outils de l’Association allemande pour la gestion des stocks, l’achat et la logistique, ainsi qu’à l’un ou l’autre des trois cycles de conférences ou se rendre au stand d’information de Moulding Expo, assister aux Journées des apprentis et des étudiants organisées parallèlement dans la halle 9. Ces dernières s’adressent à la relève sous la devise ‘’Un secteur d’avenir: la construction d’outils, de maquettes et de modèles’’.
Nous avons élaboré ce programme d’accompagnement et beaucoup d’autres thèmes spéciaux en discutant du contenu avec les associations professionnelles. Nous nous en occupons d’autant plus du fait que la manifestation attire également les plasturgistes et les emboutisseurs, ainsi que les découpeurs de tous pays, c’est-à-dire ceux qui passent finalement commande auprès des outilleurs et des entreprises de la branche. Car le succès ne sera toutefois assuré que si les exposants et les visiteurs sont satisfaits. Je renouvelle donc aussi mon appel à tous les fabricants d’outils, de maquettes et de moules: c’est vous qui, par votre engagement, votre invitation envoyée à vos clients ou par votre visite, faites que le salon sera un succès ! Un autre salon, l’AMB, montre l’exemple: plus de 70 % des visiteurs professionnels sont venus au salon cette année sur l’invitation d’un exposant».
 
Combien d’entreprises attendez-vous à votre stand collectif et quelles compétences pourra-t-on y voir?
U. Hermann:«Notre concept prévoit de présenter de dix à quinze entreprises membres et partenaires de l’association sur les 300 m2 de notre stand collectif. Nous espérons ainsi refléter le panorama complet de la branche des outilleurs et des moulistes. L’accent sera certainement mis sur la construction de modèles de carrosserie et pour la production».
 
Fabrication d’outils versus fabrication de moules, les frontières entre les deux métiers risquent-elles de tomber? Les points communs tendent-ils à diminuer ou à augmenter?
U. Hermann:«Les frontières sont en effet floues, en particulier en se rapprochant de la construction de moules. Les deux métiers sont des éléments incontournables de la chaîne de processus allant du dessin à la série en passant par le prototype. L’exemple suivant devrait mettre en évidence la différence: alors que la fabrication de moules se situe largement en tête dans la chaîne de processus et que les compétences centrales sont essentiellement le développement et la conception, la fabrication d’outils réalise les dernières conditions nécessaires pour la production en série. Tous ces champs d’activités sont présentés au stand de notre association».
 
Et quelle est votre position vis-à-vis de Rapid.Area et de Control qui ont lieu parallèlement?
U. Hermann:«Très positive. Le thème de la fabrication additive n’est certes pas nouveau dans la branche, mais il a encore un énorme potentiel de développement. Et l’assurance de la qualité est un sujet important, non seulement dans le cadre de la production, mais elle joue également un rôle central dans la fabrication d’outils, de maquettes, de moules, et aussi de gabarits. C’est pourquoi les deux manifestations sont des compléments utiles pour Moulding Expo. Nous espérons qu’elles contribueront, tout comme le volet thématique de l’agence régionale pour la construction légère (Landesagentur für Leichtbau BW) sur la réduction de poids (sans laquelle l’électro-mobilité serait impensable) à éveiller la curiosité et à attirer un public nombreux à Stuttgart début mai 2015». 
 
Messe Stuttgart GmbH
D–70’629 Stuttgart
Tél.: 0049 711 18560 0
www.messe-stuttgart.de
 

Infos pratiques
Lieu: Landesmesse Stuttgart
Dates: du mardi 5 mai au vendredi 8 mai 2015
Tenue: biennale
Horaire: 9 h à 17 h (vendredi 9 h à 16 h)
Tenue simultanée avec Control 2015.
Le site de l’exposition se trouve à 200 m de l’aéroport.


A l'affiche
Suisse
22 - 23.04.2020 Zurich
PACKAGING INNOVATIONS : annulée !
23 - 26.04.2020 Bulle
ENERGISSIMA : reportée !
13 - 14.05.2020 Berne
ELECTRO-TEC : reportée !

Etranger
05 - 08.05.2020 Stuttgart
CONTROL : annulée !
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch