15 Juin 2016  |  Biotechnologie
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 04/2016

L’EPFL, épicentre de la recherche sur le cerveau

Pour la troisième fois, le Brain Forum rassemblera des spécialistes de pointe, chercheurs, ingénieurs, professionnels de la santé, entrepreneurs, industriels, investisseurs, organismes de financement et décideurs à l’origine des plus grandes «initiatives sur le cerveau» au monde. L’événement sera organisé en collaboration avec l’École polytechnique fédérale de Lausanne, les 26 et 27 mai au SwissTech Convention Center de l’EPFL.

Lancé en 2013, le Brain Forum est l’une des principales plates-formes mondiales destinées aux progrès de la recherche sur le cerveau. Il met en relation des chercheurs, ingénieurs, professionnels de la santé, entrepreneurs, industriels, investisseurs, organismes de financement et décideurs pour améliorer notre compréhension du cerveau et accélérer l’application de cette compréhension aux besoins humains. En résumé, l’un des principaux objectifs du Brain Forum est de transposer les enseignements de la science dans des solutions applicables au monde réel.
Le Dr Jamil El-Imad, PDG du Brain Forum, commente: «Nous voulons inclure toutes les personnes intéressées par le cerveau. Nous espérons que nos expériences et perspectives différentes, mais complémentaires, pourront nous aider à relever les plus grands défis de notre ère. Il n’est pas possible de construire l’avenir sur la base d’hypothèses du présent, nous devons donc développer notre réflexion et être à l’affût des opportunités qui se présentent spontanément et mèneront à des innovations.»
 
Relever des défis de santé parmi les plus ambitieux
La première édition organisée l’année dernière à Lausanne a été un grand succès. En 2016, le principal objectif sera d’augmenter la participation de la communauté internationale, sensibiliser à la science du cerveau au niveau mondial et unir les efforts au plan international pour relever certains défis de santé parmi les plus ambitieux de notre siècle.
«Une fois encore, nous pouvons compter sur la participation de nombreux experts réputés qui nous promettent un regard fascinant sur la recherche de pointe, les avancées dans notre compréhension du cerveau et l’impact de ces connaissances. Comme en 2015, la part belle sera accordée aux initiatives mondiales sur le cerveau de l’UE, des Etats-Unis et de la Chine. Nous sommes très heureux de pouvoir compter cette année sur deux initiatives majeures de l’UE, ainsi que sur celle du Japon. La Commission européenne nous expliquera, par ailleurs, comment l’UE soutient les initiatives internationales sur le cerveau. Nous nous réjouissons également de l’organisation d’une session spéciale animée par UBS sur «La main d’œuvre du futur» et par Google sur «Les enseignements de l’intelligence artificielle pratique», poursuit le Dr Jamil El-Imad. Enfin, le «concours de start-ups» fait son retour. Il offrira aux jeunes entreprises des opportunités de rencontrer des investisseurs souhaitant miser sur les solutions du futur.
 
L’exploration scientifique du cerveau humain
Le Brain Forum a été créé sur la base de l’affirmation selon laquelle l’exploration scientifique du cerveau humain est un outil fondamental pour répondre aux défis du XXe siècle. Au vu du nombre croissant de personnes atteintes d’affections neurologiques, on prend de plus en plus conscience de l’importance de la recherche sur le cerveau pour des applications dans le domaine de la santé et au-delà. L’OMS est récemment parvenue à la conclusion que les troubles cérébraux représentaient 35 % de la charge de morbidité en Europe et constitueront le problème médical majeur de ce siècle.
En 2010, le Conseil Européen du Cerveau a publié un rapport montrant que les troubles du cerveau ont coûté 800 milliards d’euros à l’Europe en 2010 – plus que les maladies cardiovasculaires, le cancer et le diabète réunis. Et le Dr El-Imad d’ajouter: «Les perspectives pour l’avenir sont à la fois prometteuses et terrifiantes. Notre population vieillissante augmente l’incidence et la charge de nombreuses maladies neurologiques et psychiatriques, qui sont autant de défis importants pour le secteur de la santé et la société. L’intelligence artificielle, quant à elle, laisse présager une nouvelle révolution industrielle ayant un impact sur la main d’œuvre du futur et faisant évoluer encore davantage l’équilibre entre l’homme et la machine. En tant que société, nous devons être préparés à assumer les conséquences – bonnes et mauvaises – de ce futur en perpétuelle évolution.»
www.thebrainforum.org
 
L’EPFL et la recherche sur le cerveau
L’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne accueille pour la deuxième fois le Brain Forum. En 2013, la Commission européenne a sélectionné le projet sur le cerveau humain (Human Brain Project), sous l’égide de l’EPFL, qui appelle à un effort international pour mieux comprendre le cerveau humain sous la forme d’une «Initiative phare des technologies futures et émergentes». L’EPFL héberge également l’Institut des neurosciences (BMI), dont l’objectif est de comprendre les principes fondamentaux de la fonction cérébrale dans la santé et la maladie, en utilisant et en développant des approches expérimentales, théoriques, technologiques et informatiques uniques.


17 Juin 2018  |  Biotechnologie

Le secteur des biotechnologies poursuit son ascension

L’industrie suisse des biotechnologies enregistre des chiffres record pour 2017 en matière de financements, d’investissements dans les infrastructures et d’exportations. Cela montre que la confiance dans sa valeur ajoutée et sa force d’innovation reste intacte. L’exemple le plus célèbre est l’acquisition d’Actelion par Johnson & Johnson qui, avec près de 30 milliards de dollars, a été l’année dernière, la plus importante transaction boursière du monde dans le secteur des sciences de la vie.
06 Mars 2019  |  Biotechnologie

Le Blue Brain Project publie le premier atlas numérique du cerveau en 3D

Publié par le Blue Brain Project, le premier atlas numérique en 3D de chaque cellule du cerveau de la souris offre aux neuroscientifiques des informations jusqu’ici inaccessibles sur les principaux types de cellules, leur nombre et leur position dans l’ensemble des 737 régions cérébrales. Ceci pourrait accélérer considérablement les progrès de la science du cerveau.
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch