06 Décembre 2015  |  Architecture
Publié uniquement sur Internet

Une architecture exclusive qui produit de l’énergie

L’entreprise Viteos SA, la Ville de Neuchâtel et le CSEM ont réalisé en centre-ville une façade de panneaux photovoltaïques qui séduit autant par son aspect que par l’application de techniques innovantes. Robuste, efficace et esthétique, la façade marque un tournant dans l’intégration architecturale des panneaux photovoltaïques à Neuchâtel et ouvre la voie à une architecture solaire moderne et attractive.

Constituée de nouveaux panneaux solaires entièrement mis au point et fabriqués en Suisse, la nouvelle façade sud du bâtiment de la Rue de la Maladière 83 a été réalisée grâce au soutien de partenaires engagés dans les énergies renouvelables. Par-delà les intérêts technologiques et énergétiques, l’installation se distingue avant tout par sa vocation d’intégration architecturale. L’écran photovoltaïque, aérien et élégant grâce au choix de la semi-transparence, a été dessiné par le bureau d’architecture neuchâtelois GD Architectes, en collaboration avec le PV-center du Centre Suisse d’Electronique et de Microtechnique (CSEM) pour la sélection des techniques appliquées.
 
Le bâtiment de la Rue de la Maladière 83 à Neuchâtel
 
Développement urbanistique et engagement pour les énergies renouvelables
C’est avant tout grâce à l’engagement de l’entreprise Viteos SA et de la Ville de Neuchâtel que la façade a pu être réalisée. Numéro un des énergies renouvelables dans la région neuchâteloise, Viteos inscrit son engagement dans son programme d’investissement à hauteur de 24 millions de francs sur 10 ans pour le photovoltaïque.
L’entreprise neuchâteloise se félicite tout particulièrement du recours à ces technologies innovantes pour une réalisation en façade. «Les installations photovoltaïques intégrées sont devenues un élément à part entière du bâtiment et le recours aux panneaux solaires comme figures de style esthétiques contribue à la démocratisation de cette énergie renouvelable dans la construction», déclare Josette Frésard, administratrice déléguée.
 
La façade de panneaux photovoltaïques.
 
Une innovation transférée à un partenaire industriel
Les modules photovoltaïques utilisés sont composés de cellules solaires bifaciales à haut rendement appelées cellules à hétérojonction (HJT), une technologie d’avenir entièrement développée à Neuchâtel par le PV-Lab de l’EPFL et par le PV-center du CSEM.
Cette haute technologie a été transférée au groupe Meyer Burger qui produit actuellement les systèmes permettant la fabrication des cellules bifaciales d’une part, et des modules bifaciaux, d’autre part, combinant les techniques à hétérojonction et d’interconnexion de cellules (SmartWire Connection Technology).
«La Suisse a son rôle à jouer dans la course vers des énergies renouvelables performantes. Le potentiel des technologies utilisées est extrêmement intéressant, non seulement pour les parcs solaires, mais aussi dans l’environnement construit, tout en assurant à la fois esthétisme et production maximale d’électricité», explique Christophe Ballif, directeur du PV-center du CSEM.
 
L’association de technologies novatrices confère à l’écran photovoltaïque de grandes qualités esthétiques, permettant au propriétaire de valoriser son bâtiment en cas de rénovation et offrant de nombreuses perspectives de futur développement architectural.
 
Une association de techniques innovantes
Les techniques sélectionnées pour cette réalisation visent le captage optimal de la lumière, afin de produire de l’électricité moins chère. Les cellules bifaciales permettent de recueillir la lumière qui frappe aussi bien le recto que le verso de la cellule solaire. Cette bifacialité est mise à profit grâce à la semi-transparence des modules utilisés et du fait que l’écran recevant les panneaux est détaché de la façade du bâtiment.
Les effets possibles de pénétration et de réflexion de la lumière à l’intérieur d’une construction ouvrent des champs d’exploration architecturaux nouveaux, invitant à créer des aspects esthétiques inédits, renforcés par l’espacement entre les cellules. La technique d’interconnexion discrète SmartWire Connection Technology nécessite par ailleurs moins d’argent, un matériau utilisé pour transporter le courant dans les cellules.

À propos de Viteos
Active sur le territoire neuchâtelois avec plus de 300 collaboratrices et collaborateurs au service de ses 80’000 clients, Viteos assure la fourniture et la gestion des réseaux dans les domaines de l’eau, de l’électricité, du gaz naturel, du chauffage à distance et du froid à distance. L’entreprise réalise depuis des années l’essentiel des productions par énergies renouvelables neuchâteloises. Elle a eu notamment un rôle prépondérant d’investisseur et de constructeur dans toutes les réalisations d’énergies renouvelables du quartier de la Maladière et de Microcity.
www.viteos.ch
 
À propos du CSEM
Le Centre Suisse d’Electronique et de Microtechnique (CSEM) est un centre privé de recherche et de développement spécialisé dans les microtechnologies, les nanotechnologies, la microélectronique, l’ingénierie des systèmes, le secteur photovoltaïque et les technologies d’information et de communication. Le CSEM compte plus de 400 collaboratrices et collaborateurs hautement qualifiés, répartis entre les sites de Neuchâtel, d’Alpnach, de Muttenz, de Landquart et de Zurich.
 
Viteos SA
Remigio Pian, directeur Energies et Produits
Tél. 032 886 00 00
remigio.pian@viteos.ch

Ville de Neuchâtel
Oliver Arni, directeur de l’urbanisme, de l’économie et de l’environnement
Tél. 032 717 76 01
olivier.arni@ne.ch

CSEM
Prof. Christophe Ballif, directeur PV-center
Tél. 032 720 54 11
christophe.ballif @csem.ch


11 Novembre 2018  |  Architecture

Une façade active pour un bilan énergétique positif

Le 24 septembre 2018, la dernière unité «SolAce» a été inaugurée dans le bâtiment de recherche et d’innovation NEST sur le campus Empa et Eawag à Dübendorf. Cette unité se concentre sur la lumière du soleil, en tant que fournisseur d’énergie et facteur de confort et de santé. Le concept a été mis au point par des chercheurs de l’EPFL, en collaboration avec de nombreux partenaires industriels.
29 Janvier 2016  |  Architecture

Quand une grange de 1950 devient bâtiment administratif

Extérieurement, le bâtiment où est installé le bureau d’architectes Beauverd & Halter Sàrl à Chavornay (VD) ressemble à une construction nouvelle. Rien ne permet de penser qu’il s’agit d’une vieille grange datant des années 1950, complètement rénovée selon le label Minergie-P (VD-013-P). Un parfait exemple d’une modernisation réussie.
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch