18 Janvier 2016  |  Recherche
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 11/2015

L’EPFL s’engage dans la recherche sur les défis de l’alimentation

Face au manque de données fondées scientifiquement dans le secteur de l’alimentation, l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne et la fondation Kristian Gerhard Jebsen unissent leurs forces dans les domaines de la recherche et de l’information du public.

L’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et la fondation Kristian Gerhard Jebsen unissent leurs forces et leurs connaissances dans le secteur du métabolisme. Avec un engagement final de 9,5 millions de francs, ce nouveau partenariat permettra à l’EPFL de renforcer sa position dans le domaine des problèmes liés au métabolisme. Ce partenariat se développera sur deux axes; le premier se concentrera sur la recherche sur le métabolisme et la nutrition, le second sur la diffusion au public d’une information validée scientifiquement, sur l’alimentation et la santé.
 
Une nouvelle chaire de recherche
Une nouvelle chaire de recherche dans le domaine du «Métabolisme dans le contexte de la nutrition, de la santé humaine et de la maladie» s’ouvrira en 2016 à l’EPFL, en partenariat avec la fondation Kristian Gerhard Jebsen.
Pour mieux documenter les recommandations émises sur l’alimentation, il est nécessaire de comprendre les mécanismes impliqués dans l’absorption des aliments au niveau cellulaire. Le titulaire de la nouvelle chaire «Kristian Gerhard Jebsen», soutenu par la fondation éponyme, aura pour tâche de développer un programme de recherche indépendant et dynamique, ainsi que de chercher à développer une compréhension approfondie des mécanismes physiologiques et pathologiques intégratifs qui contribuent au développement de maladies complexes; cela, avec pour but ultime de développer des approches préventives (nutritionnelles) et thérapeutiques.
 
Une chaire en phase de recrutement
Aux côtés du titulaire de la chaire, des scientifiques seront recrutés par le biais d’un appel à propositions, adressé à un grand nombre d’intéressés au travers des institutions et des disciplines. Le soutien financier encouragera des projets impliquant des groupes de recherche à l’EPFL ou des collaborations entre des scientifiques de l’EPFL et des chercheurs du monde entier.
 
Sensibilisation du public
Au-delà de la recherche fondamentale, la fondation Kristian Gerhard Jebsen promouvra la diffusion de ses résultats au grand public, au travers de campagnes d’information à grande échelle, l’objectif étant d’être une référence validée scientifiquement sur les questions de nutrition. Cela répond à un véritable besoin de sensibilisation du public.
 
Besoin d’une information scientifiquement validée
Des groupes actifs dans la société, formés de scientifiques et de non-scientifiques, ont informé de manière tonitruante sur l’importance et sur les risques de l’alimentation, sur l’impact négatif des pesticides par exemple. Certes, cela s’est avéré efficace et surtout très bénéfique, en provoquant un changement progressif dans la mentalité collective, mais cela a aussi suscité sa part de croyances infondées et de recherche pseudo-scientifique. La prolifération de l’information et l’incapacité à évaluer si elle est scientifiquement fondée a créé un malaise dans la population. C’est pourquoi la société a sérieusement besoin d’une information scientifiquement validée sur l’impact de la nutrition sur la santé humaine.
«Dans un environnement où l’excès de poids et l’obésité sont devenus des problèmes de santé publique majeurs, le but de l’engagement de la fondation est à la fois préventif et éducatif», déclare Kristian Jebsen, président de la fondation Kristian Gerhard Jebsen. «Nous aimerions fournir aux médias et au système éducatif des données et des outils strictement validés scientifiquement, qui permettront à chaque individu de prendre des décisions fondées lorsqu’il achète des produits, conscient qu’il sera de l’impact négatif que beaucoup de ceux-ci ont sur notre métabolisme, et ceci afin de protéger notre capital santé», ajoute-t-il.
Ces connaissances seront également mises à la disposition des professionnels des secteurs médical et paramédical, ainsi que du public, en utilisant des outils modernes, parmi lesquels les MOOC (Massive Open Online Courses).
Un symposium organisé en automne 2017, qui s’adressera aux scientifiques, aux professionnels de la santé, à des acteurs tels que l’industrie alimentaire, ainsi qu’au grand public, sera le premier grand événement organisé dans le contexte de ce partenariat.
 
Madeleine von Holzen
Tél.: 021 693 22 66
madeleine.vonholzen@epfl.ch


05 Juin 2015  |  Recherche

Une chaire pour imaginer les musées de demain

La Fondation Gandur pour l’Art soutient la création d’une chaire de recherche en humanités numériques à l’EPFL, dédiée à la valorisation et à l’étude du patrimoine artistique au moyen des nouvelles technologies. Les recherches qui y seront menées contribueront à dessiner le musée de demain.
17 Février 2019  |  Recherche

Quatorze millions d’euros pour étudier le cœur des matériaux

Le Conseil européen de la recherche a octroyé à quatre scientifiques de l’Institut Paul Scherrer, de l’EPFL, de l’EPFZ et de l’Université de Stockholm, une bourse de 14 millions d’euros pour étudier le cœur des matériaux et découvrir de nouveaux effets quantiques qui n’ont pas été détectés ou qui ont été ignorés par les méthodes utilisées jusqu’à aujourd’hui.
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch