21 Juin 2015  |  Économie
Publié uniquement sur Internet

Vingt ans d’accompagnement de nouvelles entreprises

Edouard Huguelet

Depuis l’année 1995, date de sa fondation, les trois-quarts des nouvelles entreprises accompagnées par les coaches de la branche Genève-Vaud de l’association Genilem sont toujours encore en selle.

Aider une entreprise naissante à concevoir son business plan, contribuer à la mise sur pied d’une structure de gestion d’entreprise qui tienne la route, faire connaître l’entreprise auprès d’investisseurs, appliquer les bonnes recettes du marketing, voire tout simplement aider l’entrepreneur à s’écarter de sentiers battus en lui apportant une nouvelle vision, bref, le pied à l’étrier! Depuis vingt ans donc, ces quelques tâches (et ce ne sont de loin pas les seules) constituent le pain quotidien des coaches de l’association sans but lucratif «Génération Innovation Lémanique» (Genilem).
A l’occasion de son vingtième anniversaire et désormais active sur tout l’ensemble du territoire suisse, voire au-delà, l’association fondée conjointement par Armand Lombard (un banquier atypique, actuellement président d’honneur) et Anne Southam-Aulas (une spécialiste des stratégies de marketing) fait le point sur vingt ans de soutien à l’économie suisse par le truchement de l’aide à la création d’entreprises. Globalement, le bilan est positif. Sur les 341 entreprises accompagnées par les coaches de Genilem Vaud-Genève, les trois-quarts d’entre elles d’entre sont toujours en activité.
 
Le «Carrefour des créateurs» 2014 s’est tenu à Lausanne, au «Swiss Tech Convention Center» de l’EPFL.
 
Des milliers de postes de travail créés
Au niveau des emplois, l’association a contribué à la création de quelque 3000 places de travail. «Aider un entrepreneur à entreprendre, c’est semer les graines pour développer l’économie de demain», affirme le coach genevois Pascal Bourgier, qui ajoute: «notre rôle est d’amener l’eau pour faire germer le tout».
Selon Philippe Leuba, conseiller d’État et chef du Département de l’économie et du sport du Canton de Vaud, «l’association Genilem a effectivement contribué à fertiliser le terreau économique vaudois». Daniel Lœffler, directeur du Service de la promotion économique genevoise, abonde aussi dans ce sens: «L’état d’esprit insufflé par l’association est important et particulièrement positif pour notre région».
 
Ce n’était de loin pas un long fleuve tranquille
Durant ces vingt ans, Genilem a toutefois eu quelques déconvenues, puisqu’un quart des entreprises suivies par l’un ou l’autre de ses coaches a fini par jeter l’éponge, ceci malgré une évaluation initiale particulièrement pointilleuse pour sélectionner les entreprises les plus prometteuses. Preuve qu’entre succès et échec, la frontière est parfois ténue. «Plusieurs facteurs peuvent expliquer la fin prématurée d’une société», explique le coach David Narr. «L’aspect humain joue le plus souvent un rôle fondamental et un changement de parcours de vie (divorce, décès, naissance, etc.) peut par exemple faire capoter un projet». Selon son collègue Bastien Bovy, «il arrive également que le marché ne soit tout simplement pas prêt». Bref, la création d’entreprises n’est pas à tous points de vue une science exacte.
Il arrive aussi parfois que la longue relation (au minimum trois ans) entre coach et entrepreneur finisse par se détériorer. «Notre tâche implique parfois de pousser l’entrepreneur à faire face aux problèmes qui se posent et donc de mettre le doigt là où ça fait mal», explique Pascal Bourgier. Certains acceptent d’adopter des mesures correctives, d’autres pas… Ces quelques échecs n’entament pas pour autant la motivation des coaches, convaincus qu’une société bien accompagnée et bien conseillée se lance à l’eau avec une bonne longueur d’avance.

Lambda Health System, seconde entreprise récompensée. Sujet: une aide orthopédique cinématique.
 
Étoffer l’offre
Pour les vingt prochaines années, Genilem voit grand. «Nous souhaitons confirmer notre leadership notamment par un renforcement de notre offre de coaching», déclarait il y a quelque temps son ex-directeur, Philippe Gaemperle*. Notons que la branche Vaud-Genève de l’association emploie à ce jour cinq coaches (plus de 40 pour l’ensemble de la Suisse) pour 47 entreprises en cours d’accompagnement (84 actuellement pour l’ensemble de la Suisse). A cela s’ajoute le vœu pieux évoqué le 15 avril dernier par Armand Lombard de relancer «Genilem Monde». Mais les nombreux déboires imputables à des éléments incontrôlables, rencontrés dans certaines régions du monde, à l’exemple de la Syrie ou le Liban pour citer deux cas, risquent bien de refroidir les enthousiasmes.
 
Blisport, première société récompensée par Genilem à l’occasion de son vingtième anniversaire. Sujet: une application de jogging permettant de générer du soutien associatif.
 
Genilem: rappel historique
Genilem (Génération Innovation Lémanique) est une association de développement économique à but non lucratif fondée en 1995. Sa mission est d’accompagner la création de jeunes entreprises innovantes dans tous les domaines. Constituée en réseau, elle collabore avec les autres antennes indépendantes Genilem en Suisse romande et alémanique (outre Vaud-Genève: Fribourg, Arc jurassien, Valais, Zurich-Suisse orientale, Argovie, Espace Mitelland, Suisse centrale, Monde). L’association est présidée actuellement par Eric Balet, avec pour vice-présidents Jürg Iseli et Roland Kolly. Président d’honneur et président de l’antenne Monde: Armand Lombard. Directrice actuelle (ad interim): Sylvie Leger.
Le 16 juin 1995, l’Association Genilem Vaud-Genève (à vocation essentiellement lémanique à ses débuts) a vu le jour sous l’impulsion de neuf institutions:
- La Chambre de Commerce et d’Industrie de Genève
- La Chambre Vaudoise de Commerce et d’Industrie
- L’État de Genève
- L’État de Vaud
- La Bourse de Genève
- Le Cercle des Dirigeants d’Entreprises
- La Banque cantonale genevoise
- La Banque cantonale vaudoise
- L’Association Vaudoise des Banques
 
A ce jour, les membres fondateurs suivants sont toujours actifs: CCIG, République et Canton de Genève, BCGE, CVCI, Canton de Vaud et BCV. Il y a actuellement quelque 70 entreprises et organisations dans l’ensemble de la Suisse qui soutiennent l’association.
 
Genilem offre un coaching de trois ans à deux nouvelles start-up romandes
A l’orée de son vingtième anniversaire, l’association a organisé son traditionnel (trimestriel) «Comité de sélection de projets» vendredi 6 mars 2015 et à cette occasion, a récompensé deux projets innovants et passionnants. Les start-up romandes qui les ont développés bénéficieront de conseils avisés en gestion d’entreprise de la part des coaches de Genilem.
La première des ces jeunes pousses, Blisport, a développé une application mobile complète de course à pied qui incite les utilisateurs à convertir leurs efforts sportifs (jogging, course ou marche) en soutien financier à l’association de leur choix, chaque kilomètre parcouru correspondant en l’occurrence à dix centimes reversés à cette dernière. L’idée créatrice est née de l’ambition de motiver la population à faire plus de sport, de combattre les maladies modernes et de soutenir des projets environnementaux et sociaux. Concrètement, Blisport a par ailleurs développé un partenariat avec ONUSida dans le combat pour l’éradication du sida dans le monde. En parallèle, en arborant le logo d’une marque sur leur vêtement de sport, celle-ci leur octroie une réduction lors de l’achat de produits de la marque en question.
La seconde pousse, Lambda Health System, est une «spin-off» du domaine des techniques médicales, issue de l’école d’ingénieurs HEIG-VD d’Yverdon-les-Bains. Elle vise à fournir aux médecins et aux thérapeutes des solutions techniques adaptées aux défis de la réhabilitation de l’appareil locomoteur. Leur premier produit est un appareil de réhabilitation pour les membres inférieurs, basé sur une structure robotique parallèle innovante, facile d’utilisation et polyvalente.
 
Stand au «Carrefour des créateurs» 2014.
 
Le «Carrefour des créateurs»
Le 19 septembre 2014, Genilem avait organisé à Lausanne-Ecublens le «Carrefour des créateurs» en partenariat avec le Centre Patronal Vaudois, au «Swiss Tech Convention Center» de l’EPFL. Ouvert à tous les futurs créateurs d’entreprises, cette manifestation annuelle réunit des stands dédiés à l’entrepreneuriat et permet aux visiteurs de rencontrer de jeunes entreprises accompagnées par Genilem. Financement, gestion, contraintes juridiques, prospection, ressources humaines, propriété intellectuelle, communication, gestion informatique, etc., tous les domaines importants qui jalonnent les étapes de la création d’entreprises sont couverts.

Conférence lors du «Carrefour des créateurs» 2014.
 
Inclus dans le cadre de cette manifestation, le «Coin des spécialistes» permet aux porteurs de projet de bénéficier de conseils personnalisés et gratuits, dispensés par des spécialistes de la création d’entreprise. Des entretiens individuels sont organisés avec l’aide de «Fondetec», la Fondation pour le financement des entreprises de la Ville de Genève.
Le «Carrefour des créateurs» propose également des conférences, qui apportent des éclairages neufs sur des sujets spécifiques. Les ateliers, enfin, abordent des questions concrètes et permettent aux créateurs d’entreprise de repartir avec des idées précises sur des thèmes aussi variés que la prospection téléphonique, la propriété intellectuelle, l’export, la communication, etc. Bilan de la dernière édition : 2100 visiteurs, 20 partenaires, 66 exposants, 14 entreprises accompagnées par Genilem présentes, 27 conférences et 281 rendez-vous avec des spécialistes.

Genilem Genève
1204 Genève
Tél: 022 817 37 77
www.genilem.ch

Genilem Vaud
1006 Lausanne
Tél: 021 601 56 11
www.genilem.ch
 

* Pour une question personnelle, Philippe Gaemperle a donné sa démission et est remplacé provisoirement par Sylvie Leger, jusqu’à présent responsable de la communication et active depuis deux ans chez Genilem.


12 Mai 2019  |  Économie

Forte croissance des demandes de brevets de la Suisse

Les demandes de brevets helvétiques auprès de l’Office européen des brevets (OEB) ont bondi de 7,8 % en 2018. Aucun autre pays que la Suisse n’observe autant de demandes de brevets par habitant. Les techniques de mesure et les dispositifs médicaux sont les secteurs les plus innovants. Trois universités figurent parmi les déposants suisses les plus actifs auprès de l’OEB. Le canton de Vaud est à nouveau le plus dynamique en matière de brevets.
03 Juin 2019  |  Économie

Industrie MEM: exercice 2018 réjouissant – perspectives incertaines

L’industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux (industrie MEM) peut tirer un bilan très réjouissant de l’exercice 2018. Les entrées de commandes, chiffres d’affaires et exportations ont en partie fortement augmenté; les marges ont continué de progresser. Cependant, le dynamisme de croissance s’est nettement affaibli au cours du deuxième semestre, ce qui signifie que très probablement, les affaires stagneront dans les mois à venir.
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch