24 Juin 2015  |  Électronique
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 04/2015

Des teraoctets en quelques secondes

Edouard Huguelet

Dans le cadre de la conférence-exposition NGM Industry (NGM pour «Next Generation Mobile Networks») qui s’est tenue à Francfort les 24 et 25 mars 2015, s’est déroulée une démonstration de transfert de données sans fil à très haut débit. Il s’agit pour l’instant d’un équipement de démonstration au stade de la pré-commercialisation, présenté aux visiteurs par le consortium allemand TERAPAN (Tera-Hertz Communication for future Personal Networks).

Le système utilise une fréquence porteuse de 300 GHz. C’est la première fois que des antennes commutables sont mises en service dans cette bande passante, allant de 300 GHz à 3 THz, en prévision d’applications futures, notamment en vue de la communication sans fil dans des bâtiments, des bureaux ou des centres de calcul.
 
Installation de démonstration lors de NGM Industry 2015 à Francfort.
 
Au stade de la pré-commercialisation
L’utilisation de très hautes fréquences dans une bande passante allant de 300 GHz à 3 THz (3000 GHz), permet la transmission sans fil d’un débit de données de l’ordre du Tera-octets en quelques secondes. Pour la première fois une application au stade de la pré-commercialisation a pu être réalisée, en utilisant un nouveau circuit intégré monolithique (Solid State) à hyperfréquence capable d’opérer dans le domaine du terahertz (THz), établissant ainsi les prémices des futures liaisons sans fil dans le domaine multi-Gigabit.
 
Un microcircuit spécifiquement développé
Le but du projet TERAPAN est de démontrer la faisabilité d’un système de communication de point à point dans des locaux et d’en valider les performances pour un espacement jusqu’à dix mètres entre les deux points, avec des valeurs de débit jusqu’à 100 gigaoctets par seconde. Ceci a impliqué la conception d’un microcircuit en technique InGaAs / GaAs (indium-arséniure de gallium/arséniure de gallium) à densité d’intégration de 35 nm. La validation de ce projet représente un pas de géant en direction de produits commercialisables pour la transmission de données sans fil dans le domaine des très hautes fréquences de l’ordre des THz.
 
Un projet ambitieux
Le projet TERAPAN a été initié par le ministère allemand de l’enseignement et de la recherche dans le cadre de l’action appelée VIP (Validierung des technologischen und gesellschaftlichen Innovationspotenzials wissenschaftlicher Forschung), en d’autres termes un programme d’exploitation des potentiels de retombées économiques découlant de la recherche appliquée. Il a débuté en août 2013 et se déroulera jusqu’en juillet 2016. Pour ce projet se sont associés le Fraunhofer Institut de la physique appliquée des corps solides de Fribourg en Brisgau, l’université de Stuttgart et l’université de Brunschweig. Ces trois entités ont collaboré entre autre pour le développement et la réalisation du microcircuit spécifique à cette application.
 
Source:
Hochschulkommunikation
D–70’174 Stuttgart
Tél.: 0049 711 685 82221
www.uni-stuttgart.de


22 Janvier 2020  |  Électronique

Une puce qui mesure le vide

Indispensable pour la fabrication ou la conservation d’innombrables objets du quotidien – pour la lyophilisation, par exemple –, le vide physique doit être mesuré avec précision. Hexisense, une société issue de l’EPFL, met sur le marché une puce à base de gallium, qui permet de déterminer avec exactitude, la quantité de molécules que renferment certains gaz.
20 Janvier 2020  |  Électronique

Deux multimètres pour la configuration de tests, la mesure et l’analyse

Avec son nouveau multimètre numérique à 6½ chiffres Keithley DMM6510 et son système multimètre/acquisition de données/commutation Keithley DAQ6510, Tektronix optimise la productivité des écrans tactiles, offre plus de fonctions de mesure, une sensibilité accrue et davantage de connectivité.
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch