22 Novembre 2012  |  Nettoyage
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 09/2012

Un procédé de nettoyage des câbles à huile entièrement biologique

La société Nexans Suisse SA et ses partenaires, TIBIO Sagl et CIGAproject Sagl lancent l’ODB System, une solution innovante pour vidanger les câbles à huile. Le principe est basé sur l’utilisation de micro-organismes spécialement sélectionnés pour décomposer l’huile diélectrique.
 
Depuis quelques années, pour des raisons écologiques et environnementales, il est devenu primordial d’éliminer l’huile diélectrique contenue dans les câbles de transport d’électricité hors d’usage. C’est pourquoi, en collaboration avec les sociétés TIBIO et CIGAproject, Nexans, expert mondial de l’industrie du câble, propose l’ODB System (Oil Degradation by Bacteria), une solution innovante utilisant l’action de bactéries pour nettoyer l’huile isolante des câbles souterrains.
 
 
Des injections dans les câbles
Le principe de la solution ODB System est basé sur des injections répétées dans le câble, de bactéries se nourrissant uniquement d’huile diélectrique. Cette méthode a été testée avec succès sur des câbles sous-lacustres d’une longueur comprise entre un et deux km et un dénivelé de 50 à 70 m. Les résultats ont démontré une élimination de 96 % de l’huile contenue dans le câble après six mois de traitement. Les 4 % restants sont contenus dans le papier, éliminant ainsi tout risque de pollution par écoulement.
 
Une technique écologique et efficace
La technique originale développée par Nexans, TIBIO et CIGAproject est réalisée en plusieurs étapes. Les bactéries sont injectées dans les câbles par pompage, puis se diffusent dans la matrice contenant l’huile isolante. Elles sont spécialement sélectionnées pour dégrader activement l’huile et pour produire des bio-surfactants, sorte de savons naturels qui favorisent la sortie de l’huile hors de la matrice.
Après un traitement de quatre à six mois, en fonction de la situation, et ponctué de contrôles périodiques, l’huile est finalement extraite du câble par pompage. L’ODB System utilise des bactéries d’origine naturelle contenues dans des containers étanches, qui ne sont ni pathogènes, ni OGM (organisme génétiquement modifié). Elles ne présentent aucun danger, ni pour les collaborateurs impliqués sur le chantier, ni pour l’environnement.
De la fourniture des bactéries à la vidange du câble, en passant par la mise en place des installations techniques et le suivi du système, la société Nexans et ses partenaires prennent en charge l’ensemble du dispositif. Leur prestation comprend un service d’analyses chimiques régulières sur toute la durée du traitement, permettant de mesurer avec précision l’avancement du processus.
 
À propos du Groupe Nexans et de sa filiale en Suisse
Avec une présence industrielle dans 40 pays et des activités commerciales dans le monde entier, le groupe Nexans, qui emploie 25’000 personnes, a réalisé, en 2011, un chiffre d’affaires de près de sept milliards d’euros. Le filiale Nexans Suisse SA, comptant plus de 600 personnes, trois sites de production et un bureau détaché, propose des prestations allant de la fourniture du câble seul à la réalisation de projets complexes clés en main. Ces derniers comprennent les travaux d’ingénierie et de génie civil, ainsi que l’installation et la maintenance des réseaux d’énergie et de télécommunications. C’est à Cortaillod, siège de Nexans en Suisse, que sont fabriqués les câbles d’énergie HT, MT et BT, ainsi que les câbles Telecom à fibres optiques et accessoires FTTH (fiber to the home). Le site de Cossonay héberge le centre de compétences du groupe pour les accessoires destinés aux câbles d’énergie, tandis que l’usine de Breitenbach est dédiée à la fabrication de câbles utilisés dans la construction et l’industrie.
 
Nexans Suisse SA
2016 Cortaillod
Tél: 032 843 5555
www.nexans.ch


POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch