15 Mai 2014  |  Technique de mesure
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 03/2014

Une caméra de contrôle de disjoncteurs

Le fabricant Merlin Gerin Alès utilise le système de vision industrielle CV-5000 de la société Keyence pour réaliser le contrôle haute cadence de soudage de pastilles dans un espace fortement réduit. Cette vérification est effectuée sur une pièce de contact électrique du disjoncteur C60 de l’entreprise Schneider Electric. La petite taille de la caméra de ce système permet de l’installer dans des espaces réduits normalement réservés aux capteurs photoélectriques.

Le fabricant Merlin Gerin Alès réalise le contrôle haute cadence de soudage de pastilles dans des espaces extrêmement réduits. Le contrôle est effectué sur une pièce de contact électrique du disjoncteur C60 de l’entreprise Schneider Electric. Il s’agit d’une solution modulaire offrant une protection des circuits dans les bâtiments industriels et tertiaires. Elle est applicable dans plus de cent pays.
«Nous contrôlons la présence des pastilles mais aussi leur aspect. Celles-ci permettent le contact électrique. Le but est de contrôler qu’elles peuvent assurer le bon passage du courant. Il s’agit d’une détection fine, car nous recherchons de minuscules brèches. De plus, il n’était pas possible de mettre en place un éclairage spécifique en raison de l’encombrement, nous savions donc que nous allions être gênés par les réflexions de lumière. Nous avons donc décidé de mettre en œuvre une détection par couleur, d’une résolution de 2 mégapixels. Ensuite, nous avons fixé un seuil de pixels pour la détection de la pastille. On voulait garantir une qualité parfaite de notre procédé. Nous utilisons un objectif de 50 mm pour une cible placé à 100 mm. On réalise ainsi une détection de brèches de l’ordre du dixième de millimètre», explique Alain Antonin, du service méthodes du fabricant Merlin Gerin Alès.
 
 
Une détection sans intégrateur
«Nous avons interrogé plusieurs fournisseurs de système de vision industrielle. Notre choix s’est porté sur la société Keyence, avec son dispositif CV-5000, car nous restions maîtres de notre procédé. Cet appareillage est suffisamment simple pour que nous soyons capables de tout reprogrammer, afin de faire fonctionner une détection sans faire appel à un intégrateur ou au fournisseur. Ensuite, cette société offrait une solution moins chère et, enfin, mais ce n’est pas un détail, la caméra miniature proposée était la seule à pouvoir être intégrée dans l’encombrement imparti», ajoute Alain Antonin.
L’entreprise Schneider Electric a donc fait le choix de ces caméras ultra-compactes, qui développent les mêmes performances que les autres caméras de la série CV-5000. Leur petite taille permet de les installer dans des espaces réduits normalement réservés aux capteurs photoélectriques. La caméra de 310’000 pixels et de 12 mm de large, ainsi que la caméra de 2 millions de pixels et de 17 mm de large, qui a été installée chez Schneider Electric, figurent parmi les modèles les plus miniaturisés du marché. Au total, ce sont seize modèles de caméra de la série CV-5000 qui permettent de réaliser un large éventail de tâches d’inspection.
«La société Keyence a parfaitement réalisé la mise en œuvre», ajoute Alain Antonin. «Elle a effectué les essais de faisabilité, validé la possibilité de placer la caméra dans l’encombrement autorisé et a fait les premiers réglages, tout en assurant la formation en interne».
 
 
Des vitesses de traitement élevées
La stabilité de la détection est assurée par la performance du système de vision. Un moteur de traitement d’images couleur grande vitesse et une unité centrale RISC grande vitesse (ordinateur à jeu d’instructions réduit) associés à deux processeurs DSP (processeurs de signal numérique) spécifiques au traitement des images commandent les modèles de la série CV-5000. Dans l’ensemble, les modèles de la série utilisent quatre processeurs afin d’obtenir le traitement parallèle et la vitesse la plus élevée possible. Une détection de 2 mégapixels est ainsi possible en dépit de la cadence élevée et de la résolution demandée.
 
Schneider Electric (Suisse) SA
3063 Ittigen
Tél.: 031 917 33 33
 
Keyence AG
8902 Urdorf/ZH
Tél.: 434 55 77 30
www.keyence.ch


13 Décembre 2017  |  Technique de mesure

L’usinage du verre maîtrisé

Spécialisée en ingénierie mécanique pour l’intégration d’équipements et de systèmes de haute précision, l’entreprise biennoise Posalux a mis au point une machine qui usine du verre sans altération, gardant ses propriétés de transparence. Basée sur un procédé thermochimique, elle s’appuie sur les commandes TwinCAT 3 CNC de Beckhoff, qui lui assurent cadence, intégration, flexibilité et réactivité.
18 Décembre 2017  |  Technique de mesure

Un système de mesure optiquement isolé

Tektronix, leader mondial des solutions de mesure, a annoncé que le système de mesure IsoVuTM, présenté dans le cadre du salon APEC 2016, est désormais disponible dans le monde entier. Ce système associe 1 GHz de bande passante à une vaste plage de modes communs, avec un rejet en mode commun supérieur pour rendre visibles les signaux jusque-là cachés.
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch