23 Avril 2014  |  Usinage
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 02/2014

De l’atelier d’usinage au bloc opératoire

Les exigences élevées posées aux entreprises manufacturières produisant pour le secteur médical, vont bien au-delà de la précision dimensionnelle que doit présenter une pièce. La société Gehring Cut, dont le siège se situe dans le canton de Thurgovie, nous fait découvrir sa production et montre où réside la qualité dans le domaine des applications médicales.

Formes géométriques complexes, matériaux difficiles à usiner et petites quantités - la production dans le domaine des technologies médicales nécessite un niveau d’expertise élevé. Les hautes exigences en matière de qualité tiennent au fait que les produits sont utilisés directement sur ou à l’intérieur de l’homme. La société Gehring Cut AG à Matzingen, dans le canton de Thurgovie, est spécialisée dans le domaine des applications médicales. Outre la fabrication, les produits sont nettoyés, emballés et labellisés. Les clients exigent un ensemble global, dont les normes de qualité élevées doivent être respectées à chaque étape de la chaîne de création de valeur. Rapporté au processus de fabrication, le défi réside dans la diversité des produits: bien que les quantités soient très faibles, chaque pièce doit répondre à des critères de qualité élevés. Plus le nombre de pièces est faible, plus la gestion de la qualité est difficile.
«Si un produit est fabriqué à des milliers d’exemplaires sur des chaînes de production, pour l’industrie automobile, par exemple, il y a de la marge pour effectuer des essais. Chez nous, cette étape doit avoir été mise au point auparavant», explique Christian Gerlach, directeur général de la société Gehring Cut. Il a l’ambition que toutes les pièces très complexes produites dans son entreprise en petites séries soient fabriquées dans les conditions de production en série dès le stade du prototype. A cet effet, ses collaborateurs sont en contact étroit avec les services de développement des clients. Compte tenu des délais et des coûts, la faisabilité de nouveaux développements sera précisée dès que possible. Des collaborateurs qualifiés et engagés, mais également un parc de machines approprié sont les conditions requises.
 
Une râpe de hanche.

Un équipement performant
Patrick Tresch, directeur général de la société DMG Mori Seiki Schweiz AG, a une bonne vue d’ensemble de l’équipement dans les entreprises suisses: «Les sous-traitants qui ont omis d’investir dans les machines multitâches au cours des dernières années ont du mal à suivre le rythme aujourd’hui». Avec quelques investissements, la société Gehring Cut a su rester à la pointe de l’innovation au cours des dernières années. Avec deux machines multitâches GMX 250 linear disposant d’une contre-broche, les temps de réglage et de préparation de la machine peuvent être minimisés, parce que l’usinage complet en un seul serrage est possible. Etant donné que la commande Sinumerik possède la même structure, ainsi que le même guidage par menus pour le fraisage (ShopMill) et le tournage (ShopTurn), les utilisateurs sont tout de suite à l’aise. «Lors du brasage sur une machine multitâches au sens classique, cette démarche représente une simplification considérable du travail», précise Patrick Tresch. Le successeur actuel de la GMX 250 linear est le CTX beta 1250 TC (changeur d’outils) 4A, qui est exclusivement disponible avec la dernière génération de commandes Siemens, Sinumerik 840D sl. L’accès aux systèmes ShopMill et ShopTurn s’effectue ici via Sinumerik Operate. Cette interface utilisateur intuitive, permettant une préparation du travail et une conduite de l’installation rationnelle, est exempte d’erreurs dans le cas des petits lots et des procédés de fabrication variables. Ces machines standard peuvent, de manière analogue à un système modulaire, être adaptées aux besoins de chaque client. Ainsi, la puissance d’entraînement est variable, de sorte que la machine dispose de la puissance nécessaire à l’usinage des matériaux difficiles, comme ceux employés dans la technique médicale. Pour la production de pièces en matériaux plus légers, la machine peut également être réglée à une vitesse supérieure.
 
Une utilisation simple
Les deux tours universels Alpha 500 CTX de la société DMG, équipés de la CNC Sinumerik de l’entreprise Siemens, contribuent à raccourcir les processus et à gagner du temps. «Avec ces tours relativement simples, la majorité de nos clients programment directement sur la machine. Je recommande généralement la commande Siemens d’utilisation conviviale, parce que la programmation avec le mode ShopTurn est simple et qu’elle progresse rapidement», explique Patrick Tresch. «Le système ShopTurn reproduit logiquement le processus de tournage, il peut être créé par étapes de travail et sans nécessiter le recours aux langages de programmation évolués. La construction robuste en fonte de la machine convient également pour le tournage dur. L’axe des X possède un système de mesure des courses d’une très grande précision. Pour l’usinage complet, les CTX alpha 500 sont également équipés d’une contre-broche».
 
Un guide de forage tibial est utilisé par le chirurgien pour effectuer certains perçages de précision sur le tibia.
 
Précision et qualité élevées
Chrisian Gerlach en est persuadé: «Le succès d’une entreprise dépend de la qualification et de la motivation des employés». La plupart d’entre eux ont déjà achevé leur formation au sein de la société Gehring Cut. Ils sont habitués à prendre leurs responsabilités, à apporter leur savoir et leurs idées. Avec ses quelque 70 employés, la société est assez petite pour être rapide et flexible, et suffisamment grande pour pouvoir garantir le respect des délais de livraison, ainsi qu’une qualité élevée. Dans le bloc opératoire, tandis que Christian Gerlach jette un coup d’œil par-dessus l’épaule du chirurgien avec lequel la société a développé des produits propres, les développeurs viennent souvent à Matzingen et montrent aux collaborateurs comment les produits sont utilisés pendant l’opération.
La société Gehring Cut traite chaque année quelque 3000 commandes. Etant donné qu’elles incluent les composants les plus divers, ce petit nombre recèle de 10’000 à 20’000 articles, comportant chacun jusqu’à vingt étapes de fabrication. «Nous garantissons pour chacun d’entre eux la qualité requise au bloc opératoire et que le chirurgien souhaite, car nos produits sont expédiés directement là-bas», souligne Christian Gerlach. L’interaction des collaborateurs, du parc de machines modernes, des installations dont les temps de préparation sont optimisés, ainsi que la production fortement intégrée permettent aux clients d’obtenir leurs pièces complexes avec la précision et la qualité appropriée.
 
Siemens Suisse SA
1020 Renens
Tél: 0848 822 844
www.siemens.ch

GEHRING CUT AG
9548 Matzingen
Tél: 052 369 69 69
www.gehringcut.com
 
DMG Mori Seiki Schweiz AG
8600 Dübendorf
Tél.: 044 824 48 48


15 Avril 2019  |  Usinage

Un nouveau système d’alésage profond

Un nouveau système d’alésage mis au point par Kennametal, utilise un mécanisme d’amortissement interne anti-vibrations novateur. Il offre un large éventail de têtes indexables et de diamètres de barres, n’exigeant aucun réglage ni ajustement. Des adaptateurs de tourelle spécifiques à la machine, ainsi qu’une bague spéciale permettent d’assurer un maximum de rigidité.
23 Mai 2018  |  Usinage

Une nouvelle nuance de fraisage

La nouvelle nuance de fraisage indexable KCSM40 de Kennametal offre une productivité accrue à des vitesses de coupe élevées et avec des résultats reproductibles.
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch