26 Mars 2014  |  Informatique
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 01/2014

Un supercalculateur basé sur des processeurs de dernière génération

L’EPFZ s’appuie sur les sociétés Intel et NEC pour accélérer sa recherche grâce au nouveau supercalculateur basé sur le processeur Intel® Xeon® E5-2600 v2. Ce système, géré par le Swiss National Supercomputing Center (CSCS), permet désormais aux scientifiques d’explorer des domaines auparavant inaccessibles.

L’EPFZ, l’une des universités les plus prestigieuses de Suisse et l’un des centres de recherches les plus importants du monde, vient de mettre en service un nouveau supercalculateur construit par la société NEC. Il est basé sur des processeurs Intel® Xeon® E5 v2, nom de code Ivy Bridge, afin d’accélérer la recherche dans des domaines, tels que la biomédecine, l’astronomie, la géophysique, la physique théorique, les sciences des matériaux, ainsi que les sciences informatiques.
Le système ayant été testé ces derniers mois, est opérationnel depuis octobre 2013, au sein du nouveau Swiss National Supercomputing Center (CSCS) de Lugano. Ce cluster est utilisé par le CSCS, centre d’informatique haute performance de l’EPFZ, spécialisé dans la gestion de grands systèmes HPC. Le CSCS abrite et gère ce cluster pour le compte des professeurs de l’EPFZ, au sein de ses installations ultramodernes de Lugano.
 
Une multitude de calculs hautement complexes
«Il est capital pour le succès de nos groupes de travail, de pouvoir effectuer de multiples calculs hautement complexes dans des délais très courts et avec le maximum de fiabilité. Aujourd’hui, les simulations constituent la meilleure façon d’obtenir des résultats plus rapidement, en testant les modèles théorique a priori, réduisant ainsi les coûts», déclare le professeur Michele Parrinello de l’EPFZ, connu pour son travail sur des modèles informatiques dans le domaine des dynamiques moléculaires. «Grâce à ce nouveau supercalculateur basé sur le processeur Intel Xeon E5, nos chercheurs économiseront un temps précieux. Ils pourront effectuer de multiples calculs simultanés, avec une meilleure chance d’obtenir des résultats utiles, apportant des avantages significatifs pour l’avancée de leurs projets de recherche. Ces nouvelles ressources informatiques vont nous permettre d’explorer des aspects, qui auraient été inaccessibles autrement, et de valider ou de rejeter rapidement les diverses hypothèses d’une étude, ce qui constitue un avantage évident pour l’avancée de nos connaissances scientifiques».
La configuration des équipements du CSCS est basée sur le LX-series cluster solution HPC de la société NEC, conçu pour répondre aux exigences de calcul les plus pointues dans les domaines industriels et scientifiques. Il a été spécialement configuré et adapté par la société NEC pour chaque projet. En dehors des nœuds d’administration et de connexion, le supercalculateur NEC est constitué de 336 nœuds de calcul à deux sockets, basés sur la nouvelle famille Ivy-Bridge de la société Intel, pour des pics de performances de plus de 118 téraflops. La société NEC fournit également un composant de stockage basé sur son système Lustre avancé, offrant une capacité de plus de 300 téraoctets et une capacité de bande passante de plus de 15 Go/s. Les tests utilisés pour la sélection du système ont été effectués à partir d’échantillons de véritables applications scientifiques fournies par les chercheurs de l’EPFZ.
 
Un véritable partenaire scientifique
«La stratégie de la société NEC dans l’informatique de haute performance consiste à nous concentrer sur les utilisateurs et sur leurs besoins, afin d’obtenir des performances soutenues avec leurs propres codes, ainsi que les résultats scientifiques attendus», déclare Bruno Lecointe, directeur des ventes de la société NEC High Performance Computing Europe.
«La famille de processeurs 22 nm Intel® Xeon® E5-2600 v2, particulièrement adaptée à l’informatique de haute performance, fournit une efficacité supérieure de 45 % et une performance supérieure à 50 % par rapport à la génération précédente», explique Isabelle Flory, directrice des solutions d’entreprise chez Intel Europe de l’Ouest. «Les recherches conduites par les groupes de travail de l’EPFZ demandent un environnement d’application où les capacités de calcul puissent réellement faire la différence. Notre pari est de pouvoir obtenir de meilleurs résultats, plus vite et à moindre coût».
 
À propos de la société NEC High Performance Computing Europe
La société NEC HPCE, fondé en 1987 et basée à Düsseldorf, est une filiale intégrale de NEC Europe Ltd. NEC Europe offre des produits innovants de haute technologie, issus de ses infrastructures de recherche et développement. Son portefeuille de produits va des systèmes informatiques haute performance pour les applications scientifiques, jusqu’aux solutions complètes pour la gestion et le traitement de données, en passant par les systèmes de télécommunication, les solutions informatiques généralistes ou les solutions de sécurité biométrique pour les entreprises et les institutions publiques. NEC se concentre sur la réalisation de solutions complètes et adaptées, offrant des services supérieurs.

À propos de la société Intel
La société Intel est l’un des leaders mondiaux de l’innovation informatique. Elle conçoit et fabrique des technologies essentielles, qui sont au cœur des équipements informatiques dans le monde entier.

Intel
8050 Zurich
Tél: 044 309 11 11
www.intel.ch

NEC Deutschland GmbH
40549 Düsseldorf
Tél: +49 211 5369 302
www.nec.com


25 Janvier 2019  |  Informatique

Cap sur l’avenir dans le cloud

De nos jours, le stockage des données dans le cloud pour, par exemple, faciliter la collaboration est devenu essentiel. Pour autant, de nombreuses entreprises ont du mal à déterminer la marche à suivre, ainsi que le «bon dosage». Pour les aider, Eplan a créé la solution Store Share View.
08 Juillet 2019  |  Informatique

Un projet va exploiter les grandes bases de données du passé

La commission européenne a choisi le projet Time Machine parmi les six propositions retenues pour préparer des initiatives de recherche à grande échelle qui seront développées au cours de la prochaine décennie. Un financement d’un million d’euros a été octroyé pour préparer les feuilles de route détaillées de cette initiative, qui vise à extraire et utiliser les grandes bases de données du passé.
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch