25 Mai 2012  |  Technique de mesure
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 05/2012

Passage de témoin et 40e anniversaire de Contrinex

Peter Heimlicher fête ses 66 ans et les 40 ans de sa société Contrinex. Cet ingénieur ETH à créé et dirigé une entreprise qui s’impose avec succès dans la fabrication de capteurs intelligents. Cette année, il remet la direction à sa fille Annete Heimlicher et Friedrich Keglowich pour se consacrer entièrement à la recherche et au développement.

Cette année, Peter Heimlicher, 66 ans, ingénieur diplômé ETH (EPFZ – École polytechnique fédérale de Zurich), fête les 40 ans de Contrinex, l’œuvre de toute une vie. À partir de la structure unipersonnelle de ses débuts, il a édifié une entreprise qui s’impose avec succès dans le monde entier, emploie plus de 500 collaborateurs et compte des bureaux de vente dans plus de 60 pays. Contrinex est leader mondial du marché des capteurs miniatures et leader technique dans le secteur des capteurs inductifs. Actuellement, sa gamme de produits compte plus de 8000 variantes. La société assure la fabrication de ses produits en Suisse, en Hongrie, en Chine et au Brésil.

Un ingénieur avec une âme de chercheur et de concepteur
Le succès de l’entreprise a été porté à bout de bras par Peter Heimlicher. Ce dernier possède une âme de chercheur et de concepteur qui peut s’enorgueillir d’avoir plusieurs brevets novateurs à son actif et celle d’un entrepreneur qui a toujours anticipé les tendances du marché grâce à sa vision du développement commercial de la société. A l’exemple de ce brevet pour des capteurs assurant une portée trois fois supérieure au standard en vigueur. Cette avance sur le plan technique a fait de Contrinex un pionnier dans le domaine des capteurs. À l’époque, cela avait été considéré comme techniquement impossible. Mais la clairvoyance et l’esprit chercheur de Peter Heimlicher en ont fait une réalité, il affirme: «Ce fut un tournant décisif pour la société». Il avait alors devancé le marché, et cela se répéta à plusieurs reprises par la suite.
Par ailleurs, l’entrepreneur Peter Heimlicher sut très tôt comment régler les aiguillages. Dès 1992, il fut l’un des premiers à poser le pied à l’étranger afin d’aligner la structure des coûts de sa société sur celle de la concurrence internationale:«En Hongrie, nos coûts de production étaient réduits au dixième. Ainsi, nous avons pu rester compétitifs vis-à-vis de la concurrence internationale». Il a également entrepris très tôt de fonder ses propres sociétés de distribution afin d’imposer sa stratégie sur les divers marchés. Les sociétés commerciales externalisées qui mettent des produits sur le marché ont tout intérêt à réaliser des marges élevées. Peter Heimlicher, quant à lui, voulait non seulement obtenir des parts de marché importantes, mais cherchait également à créer un nouveau marché pour des produits de haute technicité. Sa réussite lui a donné raison!
La performance de l’entrepreneur de Fribourg fait l’objet d’une reconnaissance générale. En 2003, Peter Heimlicher a reçu le prix de l’innovation du canton de Fribourg. En 2005, il a été élu «chef d’entreprise de l’année» et en 2010 on lui a décerné l’«Export Award» de l’Osec (Organisme suisse de soutien au développement international pour les entreprises helvétiques). Cette dernière a attribué ce prix pour «la réalisation méthodique, ciblée et cohérente de son projet d’expansion sur la marché brésilien et le succès obtenu». Cette expansion au Brésil a été dirigée par Annette Heimlicher, directrice et fille du fondateur de la société. «Comme prévu, les problèmes les plus épineux étaient d’ordre administratif. Le système douanier et la fiscalité du Brésil sont extrêmement complexes», déclare Annette Heimlicher.

Une nouvelle équipe de direction
Annette Heimlicher rejoint la société en 2005, où elle est chargée du développement commercial ainsi que de la stratégie et de l’expansion globale de la société. En tant que spécialiste en économie politique (Master de la London School of Economics), elle occupait précédemment un poste de directrice associée au World Economic Forum à Genève. Friedrich Keglowich (55 ans) est venu renforcer l’équipe de direction en février 2010. Il occupe le poste de directeur commercial. Auparavant, il était membre de la direction d’une autre grande entreprise spécialisée dans la production des capteurs.
 
Direction: Friedrich Keglowich, Annette Heimlicher, Peter Heimlicher
 
Grâce à cette équipe de direction, la route de l’avenir est toute tracée et la relève est assurée. A 66 ans, Peter Heimlicher souhaite ralentir un peu et se libérer avant tout des tâches administratives. L’ingénieur cédera sa fonction de directeur général à Friedrich Keglowich, pour se consacrer entièrement à la recherche et au développement. Plus tard, c’est Annette Heimlicher qui prendra la direction de l’entreprise. Elle a déjà des idées très précises sur la marche à suivre: «Nous souhaitons dépasser les 100 millions de chiffre d’affaires d’ici 2015 et nous rapprocher, à long terme, des grandes entreprises enregistrant des chiffres d’affaires de 200 à 300 millions de francs suisses. Nous allons profiter de notre savoir-faire et nous concentrer sur des secteurs de niche à haute valeur ajoutée et sur des produits procurant de réels avantages aux clients, de par leur haute technicité».

La voie de l’innovation
Peter Heimlicher attribue le succès de son entreprise à deux facteurs: «En tant que chercheur et concepteur, j’ai toujours tenu à développer quelque chose de complètement nouveau. En tant que chef d’entreprise, j’ai toujours cherché avant tout à emprunter la voie de l’innovation et à occuper une position de leader sur le marché». Pour assurer le succès à long terme d’une entreprise de haute technicité telle que Contrinex, il faut avant tout réaliser une fusion optimale en matière de recherche et de développement, des investissements pertinents dans la distribution et la conquête de nouveaux marchés. L’excellent positionnement sur les marchés du Brésil, de l’Inde et du Sud-Est asiatique, ainsi que le succès au-dessus de la moyenne enregistré sur les marchés chinois et japonais sont déterminants pour la réussite future de l’entreprise.
Le développement de capteurs entièrement métalliques est un bon exemple de l’esprit d’innovation de Contrinex. Le boîtier tout en métal protège le capteur contre les dommages causés par les mouvements de la machine, comme les bras du robot, par exemple. Grâce à ce boîtier robuste, les capteurs sont pratiquement indestructibles. «Ce principe n’était pas censé fonctionner, mais j’ai lancé ce produit en 1999 à mes propres risques et périls et j’ai pu enregistrer un succès spectaculaire», affirme Peter Heimlicher. La concentration rationnelle sur des applications complexes s’est révélée être la bonne direction. Aujourd’hui, la société est connue sur le marché comme «solution de dernier recours», lorsqu’il s’agit d’applications clients apparemment insolubles. Ces cas se produisent dans un environnement sévère, sale, chaud, froid, à espace réduit ou sous haute pression. Contrinex a choisi de mettre l’accent sur des solutions techniques spécifiques qui génèrent des avantages considérables pour ses clients.

Le développement de capteurs intelligents
Grâce au développement des capteurs intelligents Contrinex a anticipé le passage à l’âge de l’informatique avec le. Peter Heimlicher a pressenti très tôt la tendance vers un monde interconnecté et en constante communication et l’a appliquée aux capteurs. Avec la mise au point de ses propres ASIC (Application Specific Integrated Circuits – circuits intégrés à application spécifique), qui ont la forme de petites puces de silicium, comme celles d’Intel, il a créé l’élément de base des capteurs intelligents. Ainsi, les capteurs deviennent des appareils numériques qui peuvent non seulement mesurer, mais également recevoir des informations de la commande, puis les renvoyer. Par ailleurs, ces capteurs intelligents peuvent réagir rapidement en cas d’utilisation dans les espaces réduits et difficiles d’accès d’une machine et avertir la commande en temps utile en cas de défauts potentiels. Les capteurs intelligents contribuent ainsi à assurer un processus de production sans incident tout en faisant partie d’un grand ensemble interconnecté: l’installation intelligente.
 
La fabrication des capteurs exige un travail de précision comme celui d’un horloger
 
Le processus de développement de tels ASIC est long et coûteux; objectif impossible à atteindre pour un grand nombre de petits concurrents. «J’ai misé très tôt sur les capteurs intelligents, car il était prévisible que le marché allait être divisé. Aujourd’hui, le développement des capteurs intelligents est notre compétence principale», ajoute Peter Heimlicher. Afin de rester leader dans cette technique, Contrinex investit une partie relativement élevée du chiffre d’affaires dans la recherche et le développement.

Expansion sur les marchés étrangers
Pour l’expansion sur les marchés étrangers, Peter Heimlicher se fie à un principe de base: «Nous respectons les particularités linguistiques et culturelles de nos clients. Cela implique également que les directeurs doivent être des autochtones connaissant bien les usages du pays et du marché. Notre expérience a démontré que les clients en Chine ont un comportement d’achat complètement différent de celui des clients au Mexique». Peter Heimlicher est fier de disposer de catalogues de société en 16 langues différentes. «Même en chinois, en japonais et en arabe». Peter Heimlicher maîtrise quatre langues (allemand, français, anglais et italien) et connaît plus de 600 sinogrammes du chinois mandarin.
Peter Heimlicher a optimisé les sites de production globale. La technologie de pointe et la fabrication de nouveaux produits sont concentrées à Givisiez, dans le canton de Fribourg. Les produits de haute technologie sont fabriqués en Hongrie et les solutions standard sont produites en Chine. «Cette distribution stratégique nous permet de générer des profits dans tous les segments de la fabrication, tout en nous protégeant contre les risques liés au taux de change». Les quatorze filiales sont également orientées de façon stratégique. L’Europe en compte sept: en Suisse, en France, en Italie, en Allemagne, en Grande-Bretagne, au Portugal ainsi qu’en Belgique et aux Pays-Bas. Il y en a trois sur le continent américain: aux États-Unis, au Mexique et au Brésil. En Asie, elles sont au nombre de quatre: en Chine, en Inde, au Japon et à Singapour.
La filiale brésilienne est un cas particulier: elle assume également une petite part de production de capteurs standard. Cela permet à Contrinex d’approvisionner la zone Mercosur (Marché commun du Sud) en franchise douanière. Ainsi, il est possible de concurrencer les fabricants locaux également au niveau des produits plus réactifs aux prix.

Des capteurs utilisés dans beaucoup de domaines industriels
Les clients de Contrinex évoluent dans de nombreuses branches et de nombreux domaines, car les capteurs sont pour ainsi dire les yeux des machines. Les acheteurs se trouvent avant tout dans l’industrie mécanique, mais l’industrie alimentaire, l’industrie pharmaceutique et l’industrie de l’emballage sont également bien représentées. Ces capteurs sont utilisés par les constructeurs automobiles et dans l’aéronautique, dans les engins de chantier, dans les éoliennes et même dans l’espace, sur la Station spatiale internationale. Tout cela n’est possible que parce qu’au cours de années, la diversité des produits et la présence sur le marché de la société ont fait l’objet d’une expansion considérable.
En 1985, l’activité de l’entreprise était concentrée principalement sur le marché des capteurs inductifs; mais Contrinex était déjà leader pour les petits capteurs (diamètre 4 mm) et les longues portées (environ trois fois supérieures à la norme en vigueur). La palette proposée par l’entreprise a été complétée, en 1996, par des appareils optiques ultra-miniatures et, en 1999, par les capteurs monobloc en acier spécial, ouvrant le marché des environnements sévères de la branche des engins de chantier, par exemple. Le développement des appareils RFID (identification par radiofréquence) a débuté en 2002. Cette méthode permet une communication sans contact et l’identification entre commande et marquage de contrôle (repère). En 2008, Contrinex se lance dans la technique de sécurité avec ses propres rideaux lumineux. En 2011, la famille analogique s’est agrandie et la technique des capteurs entièrement métalliques a été étendue au domaine RFID.
 
A propos de Contrinex
Positionnement sur le marché:
Leader mondial de la technologie des capteurs miniatures, des détecteurs à longue portée ainsi que des modèles à haute température et à haute pression, Contrinex est également un important fabricant de capteurs inductifs et optiques, de systèmes RFID et de dispositifs de sécurité. La gamme comprend plus de 8000 variantes.
 
Siège social: Givisiez, près de Fribourg (Suisse)
Chiffre d’affaires: 70 millions de CHF en 2011 environ
Collaborateurs: plus de 500 dans le monde entier
Actionnaire unique et PDG: Peter Heimlicher
Filiales: En Europe: Suisse, France, Italie, Allemagne, Grande-Bretagne, Portugal, Belgique, Pays-Bas

En Amériques: Etats-Unis , Mexique, Brésil

En Asie: Chine, Inde, Japon, Singapour
Sites de production: Suisse, Hongrie, Chine, Brésil
Réseau commercial: dans 60 pays

Contrinex Suisse SA
1762 Givisiez
Tél: 026 460 46 46
www.contrinex.ch


13 Décembre 2017  |  Technique de mesure

L’usinage du verre maîtrisé

Spécialisée en ingénierie mécanique pour l’intégration d’équipements et de systèmes de haute précision, l’entreprise biennoise Posalux a mis au point une machine qui usine du verre sans altération, gardant ses propriétés de transparence. Basée sur un procédé thermochimique, elle s’appuie sur les commandes TwinCAT 3 CNC de Beckhoff, qui lui assurent cadence, intégration, flexibilité et réactivité.
25 Décembre 2015  |  Technique de mesure

Un multimètre numérique à échantillonnage graphique

Keithley Instruments, un leader mondial des instruments et systèmes de tests électriques avancés, a annoncé l’introduction du multimètre à échantillonnage graphique de 7½ chiffres DMM7510, premier d’une nouvelle classe de multimètres numériques.
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch