23 Juin 2019  |  Énergie
Publié uniquement sur Internet

Un nouveau label énergétique pour le bâtiment

Le bâtiment représente à lui seul plus de 40 % de l’énergie totale consommée en Suisse chaque année. Il doit donc devenir plus économe si la Suisse veut respecter sa stratégie énergétique. Dans ce contexte, le nouveau label CAP2050 met l’accent sur les besoins des humains en garantissant une empreinte écologique minimale avec une température intérieure agréable en hiver.

Alors que la lutte contre l’urgence climatique est sur toutes les lèvres et que se pose la question de l’utilisation des ressources et de l’énergie, le parc immobilier représente à lui seul plus de 40 % de l’énergie totale consommée en Suisse. Il est donc essentiel que le bâtiment, gros consommateur d’énergie et producteur de CO2, devienne plus économe et évolue en matière de conception, de construction et d’exploitation. C’est un prérequis si la Suisse veut atteindre les objectifs fixés par la stratégie énergétique 2050 votée par le peuple en 2017.
 

En certifiant des bâtiments qui répondent à la fois aux besoins de confort et à des exigences écologique, le label CAP2050 favorise l’adhésion du public aux mesures pour protéger le climat.
 

L’adhésion du public encore loin d’être acquise
Toutefois, l’adhésion du public aux mesures visant à limiter notre empreinte écologique est encore loin d’être acquise. Les personnes qui vivent et travaillent dans les bâtiments ne sont souvent pas prêtes à renoncer à leur confort pour réaliser les économies d’énergie nécessaires. Dans la mesure où les techniques pour construire des bâtiments vraiment performants sont aujourd’hui bien établies et financièrement accessibles, ce sont les résistances de l’opinion publique qui constituent le principal enjeu du succès de la transition énergétique.
Le défi consiste donc à convaincre le public que son confort, son mode de vie et sa liberté de choix ne sont pas menacés par les bâtiments économes et performants et qu’il est aujourd’hui possible de construire et de rénover des bâtiments qui répondent aux besoins de ceux qui les occupent, tout en respectant les objectifs de la stratégie énergétique. Or, en définissant des normes de construction auxquelles les utilisateurs du bâtiment sont contraints de s’adapter, les labels énergétiques conventionnels ne laissent que trop peu de place à cette dimension humaine du bâtiment.

Les besoins des humains au centre du processus de construction
Forte de ce constat et d’une expertise avérée quant aux besoins du marché, l’équipe Construire2050 a mis au point le label énergétique pour les bâtiments CAP2050. Ce système d’évaluation et de certification remet les besoins des humains au centre du processus de construction.
Le calcul du bilan thermique CAP2050 garantit une faible empreinte écologique du bâtiment – selon le MoPEC 2014, Modèle de prescriptions énergétiques des cantons – en se basant sur une température intérieure de 22 °C, agréable en hiver (selon la norme SIA 180/1) et plus réaliste que les 20 °C utilisés comme référence par d’autres labels. En certifiant des bâtiments qui répondent à la fois aux besoins de confort des personnes qui les utilisent et à des exigences élevées en matière d’efficience énergétique, le label CAP2050 favorise l’adhésion du public aux mesures pour protéger le climat.
 
Le «Modèle de prescriptions énergétiques des cantons»
Le «Modèle de prescriptions énergétiques des cantons» (MoPEC) rassemble un ensemble de prescriptions énergétiques élaborées conjointement par les cantons sur la base de leurs expériences en matière d’exécution dans le domaine du bâtiment. Elles ont pour objectif d’assurer une grande harmonisation dans le domaine des prescriptions énergétiques cantonales, simplifiant le travail des maîtres d’ouvrage et des professionnels actifs dans plusieurs cantons en ce qui concerne la conception des bâtiments et les procédures d’autorisation.
 
À propos de Construire2050
La démarche de Construire2050 place l’être humain et ses besoins de durabilité, de confort et de santé au centre du processus de construction. Cette entité regroupe les idées, les valeurs et les compétences des ingénieurs du Bureau EHE SA. Spécialisés dans l’inspection et la certification de bâtiments, les experts de Construire2050 s’engagent pour que les bâtisses de demain soient avant tout adaptées à ceux qui les utilisent.
 
À propos du Bureau EHE
Le Bureau EHE SA est un bureau indépendant qui initie, conçoit, développe et réalise des projets pour des tiers en relation avec l’énergie, l’homme et l’environnement. Il met son réseau de compétences au service d’un développement durable. Le Bureau EHE dispose d’un pôle formation formé de plusieurs collaborateurs. Leur activité principale consiste à concevoir, à gérer et à organiser diverses formations continues pour les professionnels actifs dans le domaine de l’énergie, de l’environnement, de l’énergie solaire et du bâtiment.
 
 
Construire2050
1401 Yverdon-les-Bains
Tél. 026 309 20 92
www.construire2050.ch

Bureau EHE SA
1400 Yverdon-les-Bains
Tél. 026 309 20 90
www.bureau-ehe.ch


21 Avril 2019  |  Énergie

Énergie: une grande initiative européenne de recherche

Une alternative écologique à la production de combustibles et de produits de base de l’industrie chimique à base de combustibles fossiles et à forte intensité énergétique, basée uniquement sur l’énergie solaire et les matières premières généralement disponibles, tel est l’objectif ambitieux d’un consortium de vingt partenaires européens de la science, de la recherche et de l’industrie, dont l’Empa est la seule organisation suisse.
09 Décembre 2018  |  Énergie

Une éolienne urbaine remporte un prix prestigieux

Deux jeunes inventeurs originaires du Chili et du Kenya se sont inspirés d’un rover spatial de la NASA pour générer de l’électricité dans des villes exposées au vent. C’est grâce à cette invention – l’O-Wind –, que Nicolas Orellana et Yaseen Noorani ont remporté le prix international James Dyson 2018.
POLYMEDIA SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch