11 Mars 2019  |  Hydraulique
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 01/2019

Les statistiques de distribution d’eau en Suisse et au Liechtenstein

Selon les statistiques de distribution d’eau en Suisse collectées par la SSIGE, les distributeurs d’eau de Suisse et du Liechtenstein ont fourni 300 litres d’eau par personne et par jour en 2017. Depuis le début des années 1980, à l’exception de certaines années, la consommation d’eau potable a constamment reculé, malgré l’accroissement de la population.

Les données statistiques des distributeurs d’eau en Suisse, collectées par l’Association des distributeurs d’eau (SSIGE), présentent des informations concernant le captage et la fourniture d’eau, les infrastructures de distribution, ainsi que les aspects économiques et énergétiques.
 
 
 
Une consommation en recul constant
Depuis le début des années 1980, à l’exception de certaines années, la consommation d’eau potable a constamment reculé et ce, malgré l’accroissement de la population résidante. La fourniture totale d’eau par personne et par jour en 2017, était similaire à celle de 2016. Elle s’est élevée à 300 litres, dont 140 litres environ sont attribuables à la consommation des ménages.
En 2017, les distributeurs d’eau ont approvisionné un volume de 931 millions de mètres cubes d’eau potable, dont environ 10 millions de mètres cubes d’eau sanitaire pour l’industrie. La quantité totale d’eau potable distribuée correspond pratiquement au volume du lac de Bienne.
Avec 37,7 %, la part des captages des eaux de sources a légèrement baissé en 2017, par rapport aux années précédentes. En revanche, elle a été compensée par les eaux souterraines (42,6 %) et les eaux de surfaces (19,7 %). Lorsque l’on prend en compte la moyenne pluriannuelle, la part des eaux de sources et des eaux souterraines utilisées pour la production d’eau potable, s’élève à 40 % environ, alors que les eaux de surfaces représentent, quant à elles, quelque 20 %.
Les statistiques de 2017 indiquent également que les ménages et le petit artisanat ont consommé un total de 616 millions de litres d’eau. De ce volume, 227 millions de litres ont été consommés par l’industrie et l’artisanat, 47 millions par les services publics et les fontaines. Enfin, la consommation propre des distributeurs d’eau s’est élevée à 20 millions de litres, alors que les pertes sont estimées à 121 millions de litres.
 
 
 
Le climat a influencé la consommation d’eau
Le climat a également influencé la consommation d’eau en Suisse en 2017. Avec un excédent de chaleur de 0,7 °C, l’année 2017 compte parmi les dix années les plus chaudes depuis le début des mesures. Elle a été largement marquée par des sécheresses, en particulier sur le versant nord des Alpes, où seulement 60 à 90 % des précipitations normales ont eu lieu.
 
 
 
Le réseau de conduites
Le réseau de conduites permettant l’approvisionnement en eau potable s’est légèrement étendu en 2017, reflétant le développement de l’urbanisation. La longueur totale du réseau de conduites sur le territoire suisse est actuellement de 89’500 km, soit une distance équivalant à environ deux fois le tour de la Terre. Les raccordements domestiques représentent un tiers de la longueur totale.
 
 
 
Les coûts de fonctionnement
Les coûts de fonctionnement et de capitaux des distributeurs d’eau se sont élevés à 1,6 milliard de francs en 2017, dont 33 % sont imputables aux frais de fonctionnement, 21 % aux coûts de personnel, 4,5 % aux intérêts, 2,5 % aux amortissements et 16 % aux autres charges. Les frais totaux liés à la distribution d’eau en 2017 ont ainsi atteint 190 francs par habitant. La facture d’eau potable par ménage s’établit, quant à elle, à 120 francs par personne en moyenne.
La valeur de remplacement, c’est-à-dire les coûts de rénovation pour l’ensemble des infrastructures de distribution d’eau, s’est élevée à 51 milliards de francs en 2017, dont 79 % sont imputables à la distribution, 10 % au stockage, 9 % au captage de l’eau brute et 2 % aux systèmes de mesure de contrôle et de commande.
 
 
 
Tradition et histoire
Il y a près de 120 ans, la SSIGE publiait sa première «statistique eau», élaborée à l’instigation des directeurs des différents services des eaux de l’époque. Les données d’une quarantaine de distributeurs d’eau furent saisies pour l’exercice 1900. En 1925, la décision fut prise de publier une «statistique eau» tous les cinq ans, sous une forme élargie. Outre l’approvisionnement et la consommation de l’eau, elle devait également contenir d’autres données pertinentes pour l’exploitation.
Cependant, le projet initial consistait à publier les données des distributeurs d’eau de manière isolée. Du fait du nombre croissant de participants, une extrapolation fut réalisée pour la première fois en 1976, permettant d’en déduire des valeurs s’appliquant à toute la Suisse, à partir des données collectées. Plus tard, les publications furent complétées par des graphiques et des tableaux, ce qui permit à nouveau d’améliorer la qualité de l’information.
Pour l’année 2017, plus de 640 entreprises de distribution ont mis leurs données à disposition, dont quelque 170 distributeurs d’eau non-membres de la SSIGE. Les distributeurs dont les données sont agrégées dans les statistiques représentent 68 % de l’eau potable distribuée à la population helvétique et du Liechtenstein.
 
Martial Wicht
SSIGE, Suisse romande
Tél. 021 310 48 63
m.wicht@ssige.ch


27 Janvier 2014  |  Hydraulique

Un jet d’eau nettoyant les aubes des turbines

Un jet d’eau contenant des particules de sable dissous élimine avec élégance les couches de calamine et la rouille. Mais le matériau abrasif est également néfaste pour l’unité de pompage, si bien que le convertisseur de fréquences et la commande doivent communiquer parfaitement entre eux afin d’avertir en temps utile de la nécessité de remplacer des pièces d’usure.
17 Août 2014  |  Hydraulique

Modernisation de la distribution de l’eau du lac de Côme

Le lac de Côme, dans le nord de l'Italie, est desservi par près de 60 km d'aqueducs. Ces aqueducs pompent l'eau du lac, qui est ensuite stockée dans des réservoirs, avant d’être acheminée jusqu'aux entreprises voisines du lac. La fiabilité du réseau de distribution d'eau est essentielle, car les coupures provoquent des pertes de production pour les fabricants de la région. Âgé de 30 ans, le système SCADA en place avait besoin d'être modernisé.
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch