28 Mars 2013
Publié dans Revue Internationale de CRIMINOLOGIE et de POLICE Technique et Scientifique 01/2013

Handicaps, stigmatisations et victimisation des personnes à Abidjan

par Antoine Nassoua Okpo

Résumé
L’article concerne l’étude des handicaps, du processus de stigmatisation des handicapés et des  victimisations subséquentes à cette stigmatisation. Elle vise un triple objectif: décrire les typologies des handicaps rencontrés, exposer les motifs de la stigmatisation et enfin déterminer si les violences subies sont fonction du degré de stigmatisation. Un questionnaire a permis d’orienter l’entretien semi-directif que nous avons eu avec les handicapés. Ils ont été rencontrés dans deux centres pour porteur de stigmates et dans les rues d’Abidjan. L’étude montre qu’il existe tout un processus de stigmatisation des handicapés qui aboutit à la victimisation de ces personnes. Les méthodes, quantitative, pour le traitement statistique, et qualitative, pour l’analyse et la signification du discours ont été utilisées. Le rejet et la frustration du comportement et de l’attitude des handicapés et les traitements se capitalisant en l’incapacité de se défaire du blocage de la stigmatisation traduisent la victimisation des handicapés stigmatisés. Ils sont donc non seulement stigmatisés, mais aussi victimes de violences en raison de leur handicap.
 
Summary
The article is about the study of disabilities, of the process of stigmatization of persons with disabilities and the subsequent victimization to this stigma. It has a triple objective: describe the types of disabilities encountered, expose the grounds of stigma and finally determine whether violence is a function of the degree of stigma. A questionnaire helped to guide the semi-structured interviews that we had with the disabled. They met them in two centres for bearer of stigma and in the streets of Abidjan. The study shows that there is a whole process of stigmatization of persons with disabilities which resulted in the victimization of these persons. The quantitative method was used for processing statistics, and the qualitative method for the analysis and the meaning of the speach. Rejection and frustration of the behaviour and of the attitude of the disabled and the treatments capitalizing in the inability to get rid of the blocking of the stigma reflect the victimization of persons with stigmatized disabilities. They are therefore not only stigmatized but also victims of violence because of their disabilities.
 


30 Mars 2020

La délinquance des orphelins de guerre : un recul de la supervision familiale

Cet article vise à analyser la délinquance des orphelins de guerre. Il met en évidence la défaillance de la supervision familiale dans le comportement dérogatoire de ceux-ci. Deux centres ont été choisis pour l’enquête de terrain : le centre d’observation des mineurs (COM) et le centre (Erb Aloïs) à Yopougon. Les participants à l’étude sont au nombre de 230. Ils ont été choisis à l’aide de la méthode non probabiliste et soumis à un entretien semi-directif. Les données recueillies ont été analysées à la fois de façon qualitative et quantitative. La théorie au fondement de cette recherche est la théorie de Hirschi (1969) relative au lien social. Les hypothèses testées sont vérifiées car, les résultats obtenus révèlent que le facteur le plus dominant dans la compréhension de la délinquance des orphelins de guerre est l’affaiblissement socio-économique des parents. Cette impuissance économique et sociale fragilise les relations familiales, discrédite le discours normatif des parents et rend défaillante la supervision parentale. Il convient donc d’améliorer les conditions de vie des familles des orphelins de guerre par une assistance financière pour s’investir dans la réalisation d’un projet qui puisse les relever de leurs conditions. Aider les orphelins de guerre à construire un projet de vie qui puisse leur permettre de s’insérer dans le tissu social à travers l’activité de leur choix. Encourager les parents à améliorer ou renforcer leur relation avec leurs enfants au moyen de la supervision pour prévenir ou circonscrire leur comportement déviant.
30 Mars 2020

Cybercriminalité : Une réalité protéiforme mal définie

Depuis que les technologies de l’information existent, les réponses juridiques à leur utilisation abusive font légion. En effet, l’évolution de ces technologies demande sans cesse de nouvelles solutions juridiques. Cependant, à cause de leur incontrôlable mutation et de la spécialisation nécessaire à la compréhension de ces technologies, le droit a souvent été rapidement dépassé. Définir la cybercriminalité est extrêmement délicat, tant le phénomène se développe et apporte toujours davantage de faits qualifiés ensuite d’infraction par le droit. En outre, l’étendue de la cybercriminalité mène le droit à être applicable dans plusieurs domaines. Ainsi, le respect de la vie privée, de la vie professionnelle, du droit d’auteur, la liberté d’expression, la protection des biens immatériels des entreprises, etc. sont autant de domaines applicables à la cybercriminalité.
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch