21 Décembre 2012
Publié dans Revue Internationale de CRIMINOLOGIE et de POLICE Technique et Scientifique 04/2012

Les dérives policières, une mise en cause de l’institution policière

par Boah Cofy Pascal Henry Yebouet

Résumé
La formation policière est le socle de l’action de l’agent sans laquelle elle est vouée à l’échec. Les carences et insuffisances de cette formation à l’école et sur le terrain sont à la base de tous les comportements reprochés aux membres de l’institution policière. Dans le contexte ivoirien, cette formation qui fut l’objet d’une récente remise en cause par ses premiers responsables, doit subir une mue sans laquelle elle demeurera la principale cause d’une police à l’image ternie par ses dérives.
 
Summary
The police training is the base of the action of the agent, without which, it is doomed to failure. The deficiencies and the inadequacies of this training at school and on the field form the source of all the behavior people blame the members of the police institution for. In the Ivory Coast context, this training, which was the object of a recent questioning by the first persons in charge, has to undergo its metamorphosis without which, it will remain the main cause of the police image tarnished by its excesses.
 


25 Septembre 2019

Le théâtre comme média de prévention de la radicalisation : évaluation du projet « Nadia »

La prévention dans le domaine de la radicalisation violente est devenue un enjeu sociétal. De nombreuses initiatives  et actions de prévention menées partout en Europe mobilisent divers médias. Cependant, peu de dispositifs de prévention ne sont évalués. L’article porte sur l’évaluation d’un projet mené au sein des écoles par le Théâtre de Liège (en Belgique) autour de la pièce de théâtre «Nadia» qui avait pour objectif de sensibiliser les étudiants à la problématique de l’extrémisme violent, et de susciter une réflexion sur les processus en jeu. L’évaluation basée sur une double méthodologie a mis en évidence une transformation des représentations des jeunes par rapport à la radicalisation, et des impacts au niveau des connaissances et attitudes des jeunes.
25 Septembre 2019

Malaise dans les prisons françaises – Une éthique professionnelle en porte à faux face à la radicalisation

Les surveillants de prison, comme tous les professionnels travaillant de près ou de loin avec les détenus sont sollicités par leur hiérarchie pour détecter des signes de radicalisation – sans nécessairement avoir pris le temps de définir la notion. Ils sont, pour ainsi dire, sommés d’identifier les détenus en voie de radicalisation. Or les témoignages que nous avons recueillis dans le cadre de deux récentes recherches, indiquent que ces professionnels se sentent souvent démunis vis-à-vis de cette «commande venue d’en haut». Après avoir montré combien la notion de radicalisation peine à faire consensus également chez les scientifiques et présenté les démarches adoptées sur nos deux terrains d’enquête, nous voudrions ici rendre compte de ce malaise en prison qui visiblement met à mal l’éthique professionnelle de ces travailleurs qui continuent à penser faire le «sale boulot».
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch