25 Septembre 2019
Publié dans Revue Internationale de CRIMINOLOGIE et de POLICE Technique et Scientifique 03/2019

Mineurs judiciarisés pour participation à des activités d’un groupe terroriste : Analyse des processus et dynamiques de radicalisation

par Fabienne Glowacz

Résumé
Les recherches sur le terrorisme se sont centrées sur les processus de radicalisation violente afin de comprendre comment des individus, le plus souvent de jeune âge, s’engagent dans ces voies de violences. Notre étude porte sur l’analyse des trajectoires de radicalisation de jeunes judiciarisés pour des faits qualifiés de participation aux activités d’un groupe terroriste. L’analyse des récits des mineurs a mis en avant des dynamiques et des facteurs aux différentes phases du processus de radicalisation qui seront présentés dans un modèle intégratif. Tout en tenant compte de l’environnement social au sein duquel le jeune évolue et la proximité avec le phénomène de la radicalisation, il se centre sur les pertes et les besoins psycho-sociaux susceptibles de favoriser une réceptivité du jeune par rapport à l’offre djihadiste. Les dynamiques groupales et le cadrage idéologique soutiennent la légitimation du recours à la violence, le désengagement moral et la neutralisation de l’empathie par rapport aux victimes. Ces différents facteurs peuvent être pris en compte pour les interventions à mener.

Summary
Research on terrorism has focused on the processes of violent radicalization processes in order to understand how individuals, most often young, engage in these forms of violence. Our study focuses on the analysis of the trajectories of radicalization of juveniles convicted of act of terrorism. The analysis of the stories of young people shows dynamics and factors at different stages of the process of radicalization that will be presented in an integrative model. While taking into account the social environment in which the young person is evolving and the proximity to the phenomenon of radicalization, the model focuses on the losses and the psycho-social needs likely to foster a receptivity of the young compared to the jihadist offer. But also the processes of socialization and group dynamics supporting the ideological framework, legitimization of the use of violence, moral disengagement and neutralization of the empathy toward the victims. These different components should be included in the interventions.


25 Novembre 2019

Une récompense exceptionnelle pour un chercheur en sciences forensiques

Christophe Champod, professeur à l’Ecole des sciences criminelles (ESC) de l’Université de Lausanne, reçoit la médaille Douglas M. Lucas 2020, soit la distinction la plus prestigieuse au monde dans le domaine des sciences forensiques.
25 Septembre 2019

Terrorismes et radicalisations à l’ère post-Daech

Daech tel qu’on l’a connu, n’existe plus. Son projet de création d’un nouveau califat à cheval sur la Syrie et l’Irak a échoué. L’essoufflement de la mobilisation djihadiste qui s’ensuivait en Europe permet de regarder en arrière, afin de mesurer l’ampleur de ce phénomène et de le mettre en perspective. Comment expliquer un tel engouement pour rejoindre un lointain théâtre de guerre?
Simultanément au déclin du terrorisme djihadiste, une nouvelle forme d’extrémisme a cependant refait surface. Depuis plusieurs années des tentatives d’attentats avec une signature extrême droite se sont multipliées dans un nombre croissant de pays européens. Un terreau fertile est exploité par des groupes, groupuscules et individus qui se présentent en avant-garde de ‘leur’ communauté en péril – tout comme leurs contreparties djihadistes le font.
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch