24 Juin 2019
Publié dans Revue Internationale de CRIMINOLOGIE et de POLICE Technique et Scientifique 02/2019

Les homicides sexuels en France

par Jonathan James, Jean Proulx, Marie-Laure Brunel-Dupin, Stéphanie Le Maout, Audrey Renard et Elen Vuidard

Résumé
L’objectif de cette étude est de décrire et de comparer le modus operandi des meurtriers sexuels en série (MSS) et des meurtriers sexuels non-sériels (MSNS) ayant commis un homicide en France ainsi que les facteurs contextuels et situationnels qui y sont associés. De plus, cette étude a pour objectif de vérifier la généralisation des résultats de la recension systématique réalisée par James et Proulx (2016), lesquels ont décrit le modus operandi des meurtriers sexuels ayant principalement commis leur crime aux États-Unis ou en Angleterre. Pour cela, les données détaillées de 120 meurtriers sexuels français (les meurtriers sexuels en série, n = 33; les meurtriers sexuels non-sériels, n = 87) ont été comparés à partir de quatre domaines de variables: précrime, modus operandi, postcrime, victimologie. Les résultats de cette étude suggèrent que les choice-structuring properties qui façonnent le modus operandi des meurtriers sexuels français sont en continuité de ceux mis en évidence par James et Proulx: le modus operandi des MSS français est façonné par des fantaisies homicidaires, sadiques et de viols, alors que celui des MSNS français est façonné par la nécessité de satisfaire leurs besoins immédiats, notamment dans le domaine sexuel. Cependant, il est intéressant de souligner que, contrairement au modus operandi des MSNS américains et anglais, celui des MSNS français semble davantage avoir été façonné par la déviance sexuelle que par la déviance générale.

Summary
The aim of this study was twofold. Firstly, to describe and compare the modus operandi of serial sexual murderers (MSSs) and nonserial sexual murderers (MSNSs) who have committed a homicide in France, and the contextual and situational factors associated with the homicide. Secondly, the goal of this study was to verify the generalizability of the systematic review conducted by James and Proulx (2016) on sexual murderers’ modus operandi to French sexual murderers, which had mainly been carried out with murderers having committed their crime in the United States and England . To this end, detailed data on 120 sexual murderers (serial sexual murderers, n = 33; nonserial sexual murderers, n = 87) were compared in terms of precrime, modus operandi, postcrime, and victimology characteristics. The results of this study suggest that choice-structuring properties that shape the French sexual murderers’ modus operandi are in continuity with those highlighted by James and Proulx: French MSS’s modus operandi is shaped by homicidal, sadistic and rape fantasies, while that of French MSNS is shaped by the necessity to satisfy their immediate needs, particularly in the sexual domain. Interestingly, however, contrary to American and English MSNS’s modus operandi, that of French MSNS seems to have been shaped more by sexual deviance than by general deviance.


24 Juin 2019

Que faire des modèles de la désistance dans l’accompagnement des auteurs d’infraction ?

L’accompagnement des auteurs d’infraction connait dans la francophonie de profonds changements avec l’intégration du modèle de prévention de la récidive et des pratiques d’intervention cognitivo-comportementale et motivationnelle. Pour les professionnels des pratiques d’intervention, les modèles de la désistance restent encore peu connus ou mobilisés dans l’accompagnement. Les modèles de la désistance tentent chacun de théoriser tant le maintien des comportements prosociaux chez un auteur d’infraction que la trajectoire non linéaire dans le temps de sortie de délinquance. Si les besoins primaires fondamentaux des auteurs d’infraction et les éléments positifs de leur vie semblent souvent secondaires vis-à-vis des facteurs de risque de récidive et des besoins criminogènes, des liens forts peuvent s’établir entre les besoins prioritaires des sujets, les facteurs de protection et la désistance afin de guider l’accompagnement. L’objet de notre article est de présenter aux professionnels de l’accompagnement les modèles de la désistance, de questionner la prise en considération des facteurs positifs dits de protection dans le suivi des auteurs d’infraction, et le lien possible entre certains modèles de la désistance, les facteurs positifs et éventuellement d’autres modèles connexes permettant la sortie progressive du cheminement délinquantiel et le maintien des comportements prosociaux.
24 Juin 2019

La discrimination des traces de sang sur une scène d’investigation : un soutien pour la sélection de traces pertinentes

Cet article est une revue de la littérature traitant des méthodes permettant de différencier des traces de sang, et en particulier en fonction de leur source (entre différentes espèces animales, entre sang périphérique et sang menstruel, entre différents individus humains). Cette problématique est de première importance pour les enquêteurs intervenant sur scène, car il leur est souvent nécessaire de sélectionner les traces qui seront prélevées pour analyse. Parmi les techniques couvertes, il est possible de citer la photographie, la morpho-analyse, l’utilisation des chiens policiers, l’imagerie hyperspectrale, la spectroscopie Raman, la chromatographie couplée à la spectrométrie de masse, l’immunodétection et la biologie moléculaire. Chaque méthode est brièvement décrite afin d’offrir aux lecteurs un aperçu du fonctionnement et du type de résultat obtenu. Une discussion critique permet de mettre en évidence les avantages et limites de chacune. Enfin, un projet de recherche actuellement en cours dans l’institution sur cette thématique est présenté.
POLYMEDIA SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch