29 Juin 2012
Publié dans Revue Internationale de CRIMINOLOGIE et de POLICE Technique et Scientifique 02/2012

L’argent et le sang: Comment la pauvreté et les homicides expliquent les variations du taux d’incarcération dans le monde en 2010

par Marc Ouimet

Résumé
Le taux d’incarcération chez les adultes varie énormément d’un pays à l’autre, passant de 0,5 par 1000 en Inde à 11,6 aux États-Unis. Dans la présente étude, nous établissons l’effet des variables explicatives sur les variations du taux d’incarcération pour 160 pays en 2010. Les résultats des analyses de régression multiple montrent que deux principales variables rendent compte des variations de l’incarcération. D’une part, plus le taux d’homicide est élevé, plus on incarcère de gens. D’autre part, le niveau de développement économique des pays, mesuré par le Produit national brut, est positivement relié au taux d’incarcération. Les pays les moins développés économiquement sont donc aussi ceux qui incarcèrent le moins. Une discussion de ces résultats pour une théorie de la criminalité est présentée.
 
Summary
The adult incarceration rate varies tremendously across the world from one country to the other, going from 0,5 per 1000 in India to 11,6 in the USA. To account for these variations, we confront interpretations based on the crime approach and the economics approach. The current study analyses data from 160 countries of the world for 2010. The main results of the multiple regression analysis is that for all countries, both the crime level (as measured by the homicide rate) and economic development (GDP) are potent predictors of the incarceration rate. Hence, imprisonment is a luxury that the poorest countries can barely afford. Implications for a theory of crime are discussed.
 


16 Décembre 2019

Investigations forensiques lors d’incidents atomiques, biologiques et chimiques en Suisse: Contexte et réflexions préliminaires

Au cours des dix dernières années, le domaine de l’investigation forensique d’incidents impliquant des agents atomiques, biologiques ou chimiques (ABC) a gagné en importance. Néanmoins, les domaines de la protection ABC et de la science forensique restent souvent bien distincts. Sachant que les compétences nécessaires pour d’une part gérer les incidents ABC et d’autre part mener à bien des investigations forensiques sont d’ores et déjà disponibles en Suisse, les auteurs sont convaincus qu’une mise en commun de ces deux disciplines est la clef pour mener à bien une investigation forensique d’incidents impliquant des agents ABC. A cet effet, le présent manuscrit se propose de résumer les deux domaines concernés, à savoir; la gestion d’incidents impliquant des agents ABC (section 2) et l’investigation forensique (section 3). Une brève présentation des tendances européennes concernant l’investigation forensique d’incidents ABC sera fournie dans la section 4. Toutes ces informations serviront de base à la discussion concernant les points importants à considérer pour mettre en place une procédure d’investigation d’incidents impliquant des agents du type ABC en Suisse.
20 Janvier 2020

Annonce du XVIIe colloque de l’AICLF

Le prochain colloque de l’AICLF se déroulera du 16 au 18 mai 2021 à l’Université d’Ottawa au Canada.
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch