29 Mars 2019
Publié dans Revue Internationale de CRIMINOLOGIE et de POLICE Technique et Scientifique 01/2019

L’évolution de la délinquance juvénile enregistrée en Belgique: loin des préjugés et proche du contexte international

par Isabelle Ravier

Résumé
L’analyse des données institutionnelles disponibles en Belgique concernant la délinquance juvénile invite à repenser l’appréhension de celle-ci. On observe en effet une évolution à la baisse des enregistrements d’affaires de faits qualifiés infraction concernant des mineurs au niveau des parquets de la jeunesse, avec quelques nuances selon le type de faits. Cette évolution s’inscrit dans un mouvement général et international de «crime drop» éclairé par différentes hypothèses de compréhension présentées autour de quatre axes que nous illustrons avec quelques données de contexte belges: l’évolution démographique, les contextes d’opportunité et l’hypothèse de la sécurité, les modifications dans les habitudes de vie et enfin le fonctionnement du système pénal.

Summary
The analysis of the institutional data available in Belgium concerning juvenile delinquency invites us to rethink its apprehension. Indeed, there has been a downward trend in the number of cases of juvenile criminal records by prosecutor, with some nuances depending on the type of offense. This evolution is part of a general and international movement of «crime drop» enlightened by different hypotheses of understanding presented around four axes illustrated with some Belgian contextual data: the demographic evolution, the contexts of opportunity and the hypothesis of security, changes in lifestyle and finally the functioning of the penal system.


16 Décembre 2019

Investigations forensiques lors d’incidents atomiques, biologiques et chimiques en Suisse: Contexte et réflexions préliminaires

Au cours des dix dernières années, le domaine de l’investigation forensique d’incidents impliquant des agents atomiques, biologiques ou chimiques (ABC) a gagné en importance. Néanmoins, les domaines de la protection ABC et de la science forensique restent souvent bien distincts. Sachant que les compétences nécessaires pour d’une part gérer les incidents ABC et d’autre part mener à bien des investigations forensiques sont d’ores et déjà disponibles en Suisse, les auteurs sont convaincus qu’une mise en commun de ces deux disciplines est la clef pour mener à bien une investigation forensique d’incidents impliquant des agents ABC. A cet effet, le présent manuscrit se propose de résumer les deux domaines concernés, à savoir; la gestion d’incidents impliquant des agents ABC (section 2) et l’investigation forensique (section 3). Une brève présentation des tendances européennes concernant l’investigation forensique d’incidents ABC sera fournie dans la section 4. Toutes ces informations serviront de base à la discussion concernant les points importants à considérer pour mettre en place une procédure d’investigation d’incidents impliquant des agents du type ABC en Suisse.
16 Décembre 2019

La réinsertion des délinquants entre mythe et réalité

En dépit de notables progrès, la prison est confrontée au défi d’avoir à réinsérer dans un système qui demeure total, notamment du fait du carcan disciplinaire et de l’impératif sécuritaire. Mais les obstacles à la réinsertion tiennent non moins à l’institutionalisation et à la prisonnièrisation dont la synergie délétère est souvent aggravée par les séquelles d’histoires individuelles souvent chargées et des troubles psychiques. A ces difficultés s’ajoute, en fin de peine, l’angoisse de la sortie. C’est singulièrement le cas après une longue détention s’agissant des libérés, nombreux, ayant perdu tout repère surtout quand livrés à eux-mêmes à défaut du moindre soutien personnel. Même surmontée, l’épreuve augure mal de la vie après la peine et des effets collatéraux de la prison. Quels remèdes et quels acteurs, en détention comme après celle-ci, pour permettre un retour réussi dans la communauté des enfants prodigues? La panacée serait-elle une justice restauratrice qui, ne tendant plus essentiellement à la déchéance et à l’humiliation, favoriserait la réparation volontaire et, avec le concours de toutes les parties prenantes, permettrait ainsi le rétablissement du lien social rompu par l’infraction.
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch