21 Décembre 2018
Publié dans Revue Internationale de CRIMINOLOGIE et de POLICE Technique et Scientifique 04/2018

Analyse des processus cognitifs de justification et de désengagement moral chez des auteurs présumés de violences conjugales selon la reconnaissance ou non des faits

par Serge Garcet et Dorine Schoonbrodt

Résumé
Les mécanismes cognitifs de neutralisation morale participent à la mise en place du passage à l’acte et autorisent la réitération des comportements de violences conjugales. Ces mécanismes peuvent être appréhendés au travers des théories implicites que les auteurs développent à propos du comportement transgressif, du lien entre l’action et son effet ou dans la façon dont ils perçoivent la partenaire. L’étude a consisté à analyser les premières auditions policières de 69 auteurs présumés de violences conjugales, en aveu total, partiel, ou en absence d’aveu, afin d’envisager si certains modes préférentiels de justification et de neutralisation morale apparaissaient selon la reconnaissance ou non des faits délictueux. La grille d’analyse des auditions s’est basée sur le modèle de Ward & Keenan qui a été adapté à la thématique de la violence conjugale. 268 corpus de justification ont été dégagés des auditions et regroupés selon les différentes thématiques auxquelles une catégorie supplémentaire a été ajoutée afin de rencontrer l’ensemble des corpus.

Summary
The cognitive mechanisms of moral disengagement contribute to delinquency, and allow the reiteration of intimate partner violence. These mechanisms can be understood through the implicit theories developed by the perpetrators about transgressive behavior, the link between the action and its effects, or the ways the partner is perceived. This study analyzed the first police hearing of 69 alleged perpetrators of intimate partner violence in total, partial or no confession in order to determine whether or not preferential mechanisms of justification and moral disengagement appeared according to the recognition of the offense. The analysis grid of the hearing was based on Ward & Keenan model, which was adapted to intimate partner violence. 268 corpora of justification were generated and grouped according to themes, to which an additional category was added in order to apprehend all corpora.


24 Juin 2019

Que faire des modèles de la désistance dans l’accompagnement des auteurs d’infraction ?

L’accompagnement des auteurs d’infraction connait dans la francophonie de profonds changements avec l’intégration du modèle de prévention de la récidive et des pratiques d’intervention cognitivo-comportementale et motivationnelle. Pour les professionnels des pratiques d’intervention, les modèles de la désistance restent encore peu connus ou mobilisés dans l’accompagnement. Les modèles de la désistance tentent chacun de théoriser tant le maintien des comportements prosociaux chez un auteur d’infraction que la trajectoire non linéaire dans le temps de sortie de délinquance. Si les besoins primaires fondamentaux des auteurs d’infraction et les éléments positifs de leur vie semblent souvent secondaires vis-à-vis des facteurs de risque de récidive et des besoins criminogènes, des liens forts peuvent s’établir entre les besoins prioritaires des sujets, les facteurs de protection et la désistance afin de guider l’accompagnement. L’objet de notre article est de présenter aux professionnels de l’accompagnement les modèles de la désistance, de questionner la prise en considération des facteurs positifs dits de protection dans le suivi des auteurs d’infraction, et le lien possible entre certains modèles de la désistance, les facteurs positifs et éventuellement d’autres modèles connexes permettant la sortie progressive du cheminement délinquantiel et le maintien des comportements prosociaux.
24 Juin 2019

La discrimination des traces de sang sur une scène d’investigation : un soutien pour la sélection de traces pertinentes

Cet article est une revue de la littérature traitant des méthodes permettant de différencier des traces de sang, et en particulier en fonction de leur source (entre différentes espèces animales, entre sang périphérique et sang menstruel, entre différents individus humains). Cette problématique est de première importance pour les enquêteurs intervenant sur scène, car il leur est souvent nécessaire de sélectionner les traces qui seront prélevées pour analyse. Parmi les techniques couvertes, il est possible de citer la photographie, la morpho-analyse, l’utilisation des chiens policiers, l’imagerie hyperspectrale, la spectroscopie Raman, la chromatographie couplée à la spectrométrie de masse, l’immunodétection et la biologie moléculaire. Chaque méthode est brièvement décrite afin d’offrir aux lecteurs un aperçu du fonctionnement et du type de résultat obtenu. Une discussion critique permet de mettre en évidence les avantages et limites de chacune. Enfin, un projet de recherche actuellement en cours dans l’institution sur cette thématique est présenté.
POLYMEDIA SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch