21 Décembre 2018
Publié dans Revue Internationale de CRIMINOLOGIE et de POLICE Technique et Scientifique 04/2018

La méthode des cartes de vie pour reconstruire les trajectoires de délinquantes sexuelles et violentes

par Marion Desfachelles et Frédéric Ouellet

Résumé
La carte de vie est un outil issu de la volonté de chercheurs d’adapter la méthodologie des calendriers d’histoire vie de façon qualitative. Utilisée pour dresser et comprendre les trajectoires individuelles, la carte de vie est encore peu exploitée malgré les avantages qu’elle présente. Le présent article explore le potentiel de cet outil pour faciliter les entretiens semi-dirigés dans lesquels l’objectif est la compréhension des liens entre les trajectoires criminelles et non criminelles, en plus de la subjectivité de l’individu. Cet outil offre une liberté tant au participant qu’au chercheur et favorise la confiance du participant vis-à-vis du chercheur, permettant ainsi de recueillir une variété et une qualité de données plus importante qu’avec des entretiens traditionnels. Malgré cette liberté, la carte de vie requiert de suivre certaines règles. Les auteurs discuteront des considérations pratiques liées à l’utilisation de cet outil, notamment quant au choix du cadre temporel, de l’élaboration de la question de départ et du matériel requis. Cet article inclut des exemples de cartes de vie issues d’une recherche qualitative visant à comprendre les trajectoires criminelles des délinquantes sexuelles et des délinquantes violentes.

Summary
Timeline interview is a tool issued from researchers’ willingness to adapt the life history calendar as a qualitative methodology. Used to establish and understand individuals’ pathways, the timeline interview is still under exploited despite its advantages. This article explores the potential of this tool to facilitate semi-structured interviews when the objective is to understand the associations between criminal and non-criminal pathways, as well as the individuals’ subjectivity. This tool offers freedom for both the participant and the researcher and encourages the participant’s trust toward the researcher, allowing to collect a variety and quality of data that would not be obtained using traditional interviews. Despite this freedom, the timeline interview requires to follow certain rules. The authors will discuss the practical matters related to the use of this tool, including the choice of time frame, the elaboration of the initial question and the material required. This article includes examples of timeline interviews retrieved from a qualitative research aiming to understand women sexual and violent offenders’ pathways.


25 Novembre 2019

Une récompense exceptionnelle pour un chercheur en sciences forensiques

Christophe Champod, professeur à l’Ecole des sciences criminelles (ESC) de l’Université de Lausanne, reçoit la médaille Douglas M. Lucas 2020, soit la distinction la plus prestigieuse au monde dans le domaine des sciences forensiques.
25 Septembre 2019

Terrorismes et radicalisations à l’ère post-Daech

Daech tel qu’on l’a connu, n’existe plus. Son projet de création d’un nouveau califat à cheval sur la Syrie et l’Irak a échoué. L’essoufflement de la mobilisation djihadiste qui s’ensuivait en Europe permet de regarder en arrière, afin de mesurer l’ampleur de ce phénomène et de le mettre en perspective. Comment expliquer un tel engouement pour rejoindre un lointain théâtre de guerre?
Simultanément au déclin du terrorisme djihadiste, une nouvelle forme d’extrémisme a cependant refait surface. Depuis plusieurs années des tentatives d’attentats avec une signature extrême droite se sont multipliées dans un nombre croissant de pays européens. Un terreau fertile est exploité par des groupes, groupuscules et individus qui se présentent en avant-garde de ‘leur’ communauté en péril – tout comme leurs contreparties djihadistes le font.
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch