21 Décembre 2018
Publié dans Revue Internationale de CRIMINOLOGIE et de POLICE Technique et Scientifique 04/2018

La méthode des cartes de vie pour reconstruire les trajectoires de délinquantes sexuelles et violentes

par Marion Desfachelles et Frédéric Ouellet

Résumé
La carte de vie est un outil issu de la volonté de chercheurs d’adapter la méthodologie des calendriers d’histoire vie de façon qualitative. Utilisée pour dresser et comprendre les trajectoires individuelles, la carte de vie est encore peu exploitée malgré les avantages qu’elle présente. Le présent article explore le potentiel de cet outil pour faciliter les entretiens semi-dirigés dans lesquels l’objectif est la compréhension des liens entre les trajectoires criminelles et non criminelles, en plus de la subjectivité de l’individu. Cet outil offre une liberté tant au participant qu’au chercheur et favorise la confiance du participant vis-à-vis du chercheur, permettant ainsi de recueillir une variété et une qualité de données plus importante qu’avec des entretiens traditionnels. Malgré cette liberté, la carte de vie requiert de suivre certaines règles. Les auteurs discuteront des considérations pratiques liées à l’utilisation de cet outil, notamment quant au choix du cadre temporel, de l’élaboration de la question de départ et du matériel requis. Cet article inclut des exemples de cartes de vie issues d’une recherche qualitative visant à comprendre les trajectoires criminelles des délinquantes sexuelles et des délinquantes violentes.

Summary
Timeline interview is a tool issued from researchers’ willingness to adapt the life history calendar as a qualitative methodology. Used to establish and understand individuals’ pathways, the timeline interview is still under exploited despite its advantages. This article explores the potential of this tool to facilitate semi-structured interviews when the objective is to understand the associations between criminal and non-criminal pathways, as well as the individuals’ subjectivity. This tool offers freedom for both the participant and the researcher and encourages the participant’s trust toward the researcher, allowing to collect a variety and quality of data that would not be obtained using traditional interviews. Despite this freedom, the timeline interview requires to follow certain rules. The authors will discuss the practical matters related to the use of this tool, including the choice of time frame, the elaboration of the initial question and the material required. This article includes examples of timeline interviews retrieved from a qualitative research aiming to understand women sexual and violent offenders’ pathways.


24 Juin 2019

Collecte de données post mortem en situation de crise par l’unité gendarmerie d’identification de victimes de catastrophe: intérêt du formulaire post mortem rapide «Quickscan»

Le 16 janvier 2016, l’attaque du Splendid Hôtel et du café-restaurant Cappuccino de Ouagadougou (Burkina-Faso), fait trente victimes dont deux ressortissants français et une ressortissante franco-marocaine (décédée des suites de ses blessures). Les trois assaillants ont été neutralisés. Un détachement de l’Unité Gendarmerie d’Identification de Victimes de Catastrophes (UGIVC-IRCGN) est projetée dès le lendemain des faits sur les lieux, à la demande du Ministère des Affaires Etrangères, afin de prêter assistance aux autorités Burkinabès.
Le travail de ce détachement pluridisciplinaire a permis de collecter, dans des conditions délicates (examen de corps), les données post-mortem de 15 victimes dès le 18 janvier 2016, de 12 autres victimes le 19 janvier 2016 et sur les corps des auteurs présumés le 20 janvier 2016.
Le présent article a pour objet d’évoquer une nouvelle utilisation et les développements du formulaire post mortem rapide ou «Quickscan form» pour ces examens de corps en conditions dégradés et de proposer des pistes d’amélioration.
24 Juin 2019

Adéquation du matériel de référence dans l’expertise des écritures : Quelles sont les différences entre l’écriture à la peinture en spray et l’écriture au stylo d’une même personne ?

Dans un cas d’expertise d’écritures d’inscriptions murales à la peinture en spray, il se peut que le matériel de référence du suspect ne se présente que sous la forme d’écrits conventionnels, rédigés au moyen d’un stylo sur du papier. Cette étude vise donc à déterminer s’il est adéquat d’utiliser ce type de références pour réaliser l’expertise d’inscriptions murales. Pour cela, les caractéristiques de l’écriture de personnes qui écrivent verticalement au moyen de peinture en spray ont été comparées aux caractéristiques de leur écriture conventionnelle sur une surface horizontale au moyen d’un stylo à bille. Des inscriptions murales produites par 27 volontaires ont été analysées et comparées, respectivement, à leurs écrits produits au moyen d’un stylo. Des variations ont été observées dans l’espacement entre les lettres et entre les mots, l’inclinaison, la forme et le mode de formation des lettres, les liaisons, ainsi que pour les proportions mesurées sur les lettres «h», «p» et «y». Sur la base des résultats obtenus, les auteurs recommandent fortement d’utiliser du matériel de référence produit dans des conditions similaires afin de réaliser l’expertise.
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch