29 Mars 2012
Publié dans Revue Internationale de CRIMINOLOGIE et de POLICE Technique et Scientifique 01/2012

Les coulisses des assistances téléphoniques: Le cas de Police Secours et du traitement des violences intrafamiliales.

par Patrice Hack

Résumé
Cette contribution vise à établir les difficultés que rencontrent les services de Police Secours face aux appels concernant les violences intrafamiliales. Problématique actuelle, nous essayons de voir au travers de ce travail les raisons de la frustration des policiers. S’appuyant sur le recensement statistique de 3’357 appels écoutés, sur les variations sur cinq ans de 6’571 procédures de main courante et 2’768 plaintes ainsi que sur nos entretiens semi-directifs ou en focus group, nous analysons les procédés de filtrage des interventions de Police Secours. Nous voyons qu’au-delà des simples constats, les pressions culturelles, professionnelles et institutionnelles du milieu policier sont fortement représentées au cœur de cette problématique. Ainsi, les nouvelles attentes du nombre grandissant des requérants-victimes de violences domestiques sur les lignes téléphoniques du 17, font que l’on assiste à la mutation des missions de Police Secours.
 
 
Summary
This report aims to outline difficulties met by Emergency Police Services concerning domestic abuses. We are looking to establish the reasons for the actual frustration of some Police workers. Based on the census of 3357 overheard calls, the study of 6571 logged procedures over 5 years and 2768 lodged complaints, as well as our results on supervised individual interviews and focus groups, we were able to analyze the filtering processes used by Emergency Police response teams. We noted that beyond first impressions, the cultural, professional and institutional stress within the Police forces is heavily represented in this problem. Thus, new expectations from a growing number of domestic abuses potential victims on the 17 emergency dial lines have resulted in a still ongoing transformation of Emergency Police missions.
 


25 Septembre 2019

Le théâtre comme média de prévention de la radicalisation : évaluation du projet « Nadia »

La prévention dans le domaine de la radicalisation violente est devenue un enjeu sociétal. De nombreuses initiatives  et actions de prévention menées partout en Europe mobilisent divers médias. Cependant, peu de dispositifs de prévention ne sont évalués. L’article porte sur l’évaluation d’un projet mené au sein des écoles par le Théâtre de Liège (en Belgique) autour de la pièce de théâtre «Nadia» qui avait pour objectif de sensibiliser les étudiants à la problématique de l’extrémisme violent, et de susciter une réflexion sur les processus en jeu. L’évaluation basée sur une double méthodologie a mis en évidence une transformation des représentations des jeunes par rapport à la radicalisation, et des impacts au niveau des connaissances et attitudes des jeunes.
25 Septembre 2019

Malaise dans les prisons françaises – Une éthique professionnelle en porte à faux face à la radicalisation

Les surveillants de prison, comme tous les professionnels travaillant de près ou de loin avec les détenus sont sollicités par leur hiérarchie pour détecter des signes de radicalisation – sans nécessairement avoir pris le temps de définir la notion. Ils sont, pour ainsi dire, sommés d’identifier les détenus en voie de radicalisation. Or les témoignages que nous avons recueillis dans le cadre de deux récentes recherches, indiquent que ces professionnels se sentent souvent démunis vis-à-vis de cette «commande venue d’en haut». Après avoir montré combien la notion de radicalisation peine à faire consensus également chez les scientifiques et présenté les démarches adoptées sur nos deux terrains d’enquête, nous voudrions ici rendre compte de ce malaise en prison qui visiblement met à mal l’éthique professionnelle de ces travailleurs qui continuent à penser faire le «sale boulot».
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch