01 Avril 2020  |  Éditorial
Publié dans Oberflächen POLYSURFACES 01/2020

Éditorial (1/2020)

Qu’est-ce que la vague verte signifie pour nous ?
Les citoyennes et citoyens suisses ont voté pour l’élection de la 51e législature 2019-2023. L’écologie avance ses pions et passe d’une situation marginale à un courant dominant. Qu’est-ce que cela signifie pour les traitements de surfaces ?
L’écologie s’intègre de plus en plus dans la prise de décision de tous les acteurs. Le développement durable est au-devant de la scène. Quelle est aujourd’hui notre approche de l’environnement que nous allons transmettre à nos descendants ? Comment pourrions-nous concevoir notre comportement de manière à en exclure les effets négatifs ?
L’évaluation du rapport coûts-bénéfices doit désormais inclure non seulement les impacts monétaires directement mesurables, mais également les dommages futurs imposés à la nature. Les décisions tiendront compte également de critères qui ne concernent pas seulement l’entreprise au sens stricto sensu terme. Les investissements dans la protection de l’environnement n’ont pas à être amortis dans les cinq ans, comme le sont tous les autres.
Notre branche a souvent peur des positions vertes trop radicales. Les traitements de surfaces sont cloués au pilori, car peu de gens sont familiers avec ce thème et ne pensent qu’aux produits toxiques, aux eaux usées, à la puanteur, aux déchets dangereux et aux allergies.
Une communication ciblée sur les avantages des traitements de surfaces est essentielle. Ils servent à protéger les matériaux, à prolonger la durée de vie des ouvrages. Les produits manufacturés sont ainsi utilisés plus longtemps et parviennent plus tard dans le cycle de renouvellement. Chaque consommateur peut en profiter et utiliser les produits tout au long de leur cycle de vie, plutôt que de les remplacer rapidement par de nouveaux.
Il est également important que le public comprenne que les professions liées aux traitements de surfaces sont aujourd’hui beaucoup plus sûres. Les entreprises prennent toutes les mesures nécessaires pour assurer à leurs employés un niveau optimum de protection de la santé et pour leur fournir l’équipement et la formation nécessaires.
Somme toute, les traitements de surfaces contribuent, en Suisse, au développement durable. Ils utilisent des procédés chimiques sûrs, conformes aux technologies les plus récentes qui prolongent la durée de vie des objets, ainsi qu’à la protection de l’environnement. Les trajets de transport sont courts et les normes de sécurité élevées. Donc, chers politiciens, ne déplacez pas à l’étranger tout ce qui vous paraît « dangereux ». Défendons nos emplois en Suisse !
 

Rea Erne
Propriétaire et présidente du conseil d‘administration
ERNE surface AG


POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch