04 Juillet 2013  |  Recyclage
Publié dans Oberflächen POLYSURFACES 02/2013

La durabilité dans la gestion des matières premières recyclables

Le recyclage des matières premières minérales comme modèle économique pour les pays en voie de développement, tel est l’approche que poursuivent l’Empa et le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) depuis 2003. A partir de cette date, des systèmes de recyclage durable des déchets électroniques (e-déchets) ont été mis en place avec succès dans plusieurs pays en voie de développement.

Die Wiederverwertung mineralischer Rohstoffe als Geschäftsmodell für Entwicklungsländer: Diesen Ansatz verfolgen die Empa und das Staatssekretariat für Wirtschaft (Seco) seit 2003. Mit grossem Erfolg wurden seither in verschiedenen Entwicklungsländern nachhaltige Recyclingsysteme für Elektro- und Elektronikschrott aufgebaut.

Des matières premières non renouvelables, telles que le cuivre et l’or, importantes pour le marché mondial, proviennent souvent de pays en voie de développement. La disponibilité de nombreux métaux, tels que les terres rares, par exemple, devient de plus en plus critique. Aussi une gestion efficiente de ces matières premières minérales est-elle plus importante que jamais. Leur récupération à partir de produits usagés, principalement des appareils électroniques et ménagers, peut fournir une contribution importante dans ce sens.
 
Recyclage de matières plastiques à Delhi (Inde): le démontage des appareils et le tri des différentes matières plastiques demande beaucoup de travail manuel, effectué le plus souvent par des femmes et des enfants.
 
Les e-déchets sont un facteur économique important
Dans les pays en voie de développement, la récupération des matières premières est effectuée essentiellement par des milliers de personnes travaillant de manière incontrôlée, dans ce que l’on nomme le secteur informel. Cette récupération recèle de nombreux dangers, tels que la pollution de l’environnement, la mise en danger de la santé des personnes et la dissémination de substances dangereuses, ainsi que l’absence d’indications sur la qualité et la durabilité.
Une étude récemment réalisée à New Dehli a ainsi montré que le recyclage des matières plastique est un facteur économique important, qui occupe entre 20’000 et 25’000 personnes dans plus de 7000 petites entreprises. Les analyses effectuées ont aussi montré que la teneur en plomb des matières plastiques recyclées, utilisées pour produire des jouets d’enfant et de la vaisselle, par exemple, dépassait parfois nettement les valeurs limites applicables en Europe. Aussi pourquoi la nouvelle collaboration entre le SECO et l’Empa vise-t-elle à initier une démarche internationale pour élaborer de nouveaux standards de qualité et de durabilité destinés aux matières premières recyclées.
 
Des vaches à la recherche de restes de nourriture parmi les déchets toxiques sur un site de récupération informelle au Ghana. A l’arrière-plan, une lagune fortement contaminée par les activités de recyclage.
 
La poursuite d’un succès
Le SECO et l’Empa collaborent avec succès depuis 2003 déjà, dans le domaine de l’élimination des appareils électroniques et électriques usagés. Avec le «Swiss e-Waste Programme», ils apportent leur soutien à l’Inde, à la Chine, à l’Afrique du Sud, ainsi qu’à la Colombie et au Pérou dans l’amélioration de leurs systèmes d’élimination des e-déchets. C’est ainsi que depuis lors, tous les pays partenaires ont émis des directives dans ce domaine. Le Pérou et la Colombie ont même introduit une taxe d’élimination anticipée basée sur le modèle suisse.
Ces succès ont conduit à l’élargissement de cette approche et au lancement du programme subséquent «Sustainable Recycling Industries». Son objectif est la récupération durable des matières premières, appelées matières premières secondaires, et leur remise sur le marché international. Pour atteindre ces objectifs, ce programme s’engage dans trois domaines:
  • Amélioration des bases de données pour l’évaluation de la qualité des matières premières secondaires:l’évaluation des avantages de l’utilisation des matières premières secondaires, quant à leur compatibilité environnementale et sociétale, demande une appréciation de la totalité de leur cycle de vie - autrement dit un écobilan. Souvent, dans les pays en voie de développement, les données sur les différents processus d’élaboration font toutefois encore défaut. Des éco-inventaires locaux ou régionaux peuvent pallier ce manque. Ceci est aussi à l’avantage des consommateurs et des entreprises suisses, qui exigent, de plus en plus, que les critères de durabilité s’étendent à la totalité du cycle de vie d’un produit. L’Empa et le centre de compétence «ecoinvent» créent des centres régionaux pour la récolte de ces données en Inde, en Afrique du Sud, en Egypte et au Brésil.
  • Soutien de projets pilotes pour l’amélioration des chaînes de recyclage:le programme collabore avec des institutions publiques et privées au Ghana, en Afrique du Sud, en Egypte en Colombie, au Pérou, ainsi qu’en Inde pour le soutien de projets pilotes destinés à établir, dans le cadre de coopération techniques, des procédés et des normes de recyclage exemplaires. Cela afin de parvenir à une élimination conforme au marché des appareils usagés, ainsi qu’à la récupération des matières premières secondaires que renferment les déchets des biens de consommation et à leur réintroduction dans les marchés globaux des matières premières.
  • Introduction de directives de durabilité pour les matières premières secondaires:le thème de la récupération des matières premières dans les déchets des produits de consommation est actuellement l’objet de discussions dans diverses instances au niveau mondial. Ce nouveau programme enrichira cette discussion avec des résultats fondés et des expériences pratiques provenant des projets pilotes et des centres régionaux d’éco-inventaires. Une plate-forme internationale réunissant toutes les parties prenantes est ainsi créée pour le développement de directives de durabilité pour les matières premières secondaires non renouvelables.
 
Empa
Überlandstrasse 129
8600 Dübendorf
Tél. 058 765 11 11
Fax 058 765 11 22
contact@empa.ch
www.empa.ch


27 Août 2019  |  Recyclage

Edle Metalle aus Elektronikschrott

Les déchets électroniques contiennent des ressources telles que le néodyme, l’indium et l’or. Qu’advient-il des matériaux précieux? Et quelle quantité de métal rare renferment les téléphones mobiles, les ordinateurs et les écrans qui sont encore utilisés aujourd’hui? Des chercheurs de l’Empa se sont penchés sur ces questions.
19 Novembre 2019  |  Recyclage

Dreifacher Mehrwert durch Lösemittelrecycling

Économie de coûts, durabilité et service: c’est de ce triple avantage que profite la société Rosenberger Hochfrequenztechnik depuis qu’elle a entrepris, il y a dix ans, une mutation dans le nettoyage des pièces. Au lieu de matières premières, ce fabricant leader de solutions d’assemblage en technique haute fréquence mise, dans son installation de dégraissage, sur des distillats de solvants de haute pureté, économisant ainsi jusqu’à 40 % de coûts d’exploitation.
POLYMEDIA SA | Av. de Riond-Bosson 12 | CH-1110 Morges | T: +41 (0)21 802 24 42 | F: +41 (0)21 802 24 45 | info@polymedia.ch