26 Mai 2017  |  Ă‰dito
Publié dans Sécurité Environnement 02/2017

Éditorial (2/2017)

Préservation de l’environnement et économie
Cherchons d’emblée une définition de l’environnement. Et pourquoi pas celle du Petit Larousse ? «Environnement: ce qui entoure de tous côtés, ensemble des éléments objectifs et subjectifs constituant le cadre de vie d’un individu». La notion d’environnement a passablement évolué ces derniers temps. Il est plutôt question de se protéger d’un environnement qui se dégrade, que d’agir sur la qualité de ce même environnement. Alors on construit des cités à la campagne… pour fuir les nuisances des cités, des zones industrielles sont implantées en plein champ, les commerces quittent les villes pour s’établir en zones périphériques, tout cela avec pour résultat la génération d’un trafic automobile sans cesse croissant.
À cela s’ajoute une approche politique. Il est en effet fréquent d’opposer économie et préservation de l’environnement, comme s’il s’agissait d’un choix cornélien à effectuer entre deux pôles inconciliables. Et pourtant, dans son for intérieur, chacun aspire aux bienfaits d’une économie florissante, tout en désirant néanmoins bénéficier d’un cadre d’existence sain et harmonieux.
L’environnement peut se détériorer sous l’effet d’impacts naturels ou provenant d’activités humaines. Notre planète a connu par le passé des successions de périodes froides et de périodes chaudes, provoquées par des fluctuations de l’activité solaire. D’autres phénomènes, tels que des chutes de météorites géantes ou un volcanisme de forte amplitude ont également joué un rôle dans l’évolution de l’environnement. Actuellement, l’activité humaine vient encore ajouter ses propres nuisances: l’air, le sol et l’eau se dégradent de plus en plus.
Un modèle économique commence néanmoins à s’imposer: le développement durable. Ce terme a surgi pour la première fois dans un rapport de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), publié en 1980. Il s’agit d’un modèle qui vise à apporter à l’économie mondiale une approche nouvelle qui a pour buts la préservation de l’environnement et une gestion équitable des ressources naturelles. Ce n’est que si l’économie de marché, délaissant le mirage du profit immédiat pour adopter à l’échelle mondiale un schéma de développement durable, que le cycle de dégradation de l’environnement par des activités humaines sera stoppé, puis suivi par un processus de régénération qui créera un nouveau paradigme économique et social.
 
Par Edouard Huguelet


Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch