20 Juin 2018  |  Informations générales
Publié dans Sécurité Environnement 03/2018

Un bouton dans l’habitacle pour sauver des vies

À compter du 1er avril de cette année, tout nouveau modèle de véhicule doit être doté de l’eCall 112, un dispositif d’urgence embarquéque l’automobiliste actionnera d’une simple pression ou qui donnera l’alerte automatiquement si ce dernier n’est pas en mesure de le faire, en cas d’accident. Ce bouton situé dans l’habitacle pourrait faire chuter de 4 % le nombre de tués et sauver quelque 2500 vies par an en Europe.
Ce système s’active automatiquement après le déclenchement de l’airbag, lors d’un choc brutal. L’utilisateur peut également l’activer manuellement en cas de collision légère ou d’un malaise, en pressant simplement le bouton SOS installé dans l’habitacle du véhicule. L’automobiliste est alors mis en relation avec des opérateurs urgentistes. Ils sont une dizaine à se relayer 24 heures sur 24 sur l’une des deux plates-formes d’assistance spécialement dédiée au dispositif en France. Deux questions sont posées: «Êtes-vous victimes d’un accident ? Y a-t-il des victimes dans votre véhicule ou dans un autre véhicule ?».
L’opérateur dispose de 75 secondes pour identifier l’urgence de la situation et prévenir les services d’urgence (SAMU, pompiers) ou un remorqueur, en fonction de la gravité et du type de sinistre. Le véhicule est automatiquement géolocalisé au moyen d’un GPS intégré dans le système. Si le dispositif eCall devient obligatoire, il n’est cependant pas nouveau. Plusieurs constructeurs automobiles l’avaient déjà installé par défaut à bord de leurs modèles.


Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch