24 Novembre 2016  |  Environnement
Publié dans Sécurité Environnement 04/2016

Pollutec 2016: une dynamique au service de l’innovation environnementale

Véritable raison d’être du salon depuis sa création, l’innovation présentée à̀ Pollutec couvre l’ensemble des avancées qui caractérisent les marchés de l’environnement, des solutions technologiques et organisationnelles présentées en avant-première aux thèmes émergents ou approches nouvelles qui feront l’actualité́ de demain, en passant par les filières en cours de création ou de structuration.

Pour sa 27e édition, qui se tiendra du 29 novembre au 2 décembre prochains à Lyon, Pollutec continue d’enrichir son dispositif de mise en valeur de l’innovation conçu pour la rendre facilement identifiable par les visiteurs, avec de nouvelles animations et de nouveaux espaces. Sont notamment proposés pour la première fois cette année des «Spots inno», espaces entièrement dédiés à l’innovation de chacun des secteurs, ainsi qu’une «Vitrine de l’innovation», opération inédite de soutien à l’intégration des innovations dans les activités. Le salon confirme ainsi son rôle de capitale mondiale de l’innovation environnementale.
 
De l’innovation dans tous les secteurs
Plusieurs grandes tendances se dégagent de l’offre innovation de Pollutec 2016.
D’une part, le potentiel du numérique pour augmenter l’efficacité́ et le rendement des produits et services pour l’environnement, occupe une large place dans les débats prévus et les solutions présentées par les exposants. L’ensemble des secteurs est concerné, qu’il s’agisse de l’eau (systèmes de pompage intelligents, boitiers communicants «prêts à brancher», instruments d’analyse en ligne, détecteurs de fuite fonctionnant sous Android), des déchets (système original de collecte avec réalité́ virtuelle, conteneurs intelligents), de l’air (application mobile pour échantillonneur déporté́), de l’aménagement (solution pour surveiller et analyser ses données IoT), etc. En corollaire, les questions liées à la modélisation atmosphérique ou à la nanotechnologie prennent aussi de l’ampleur.
 
D’autres tendances qui s’affirment
D’autres tendances s’affirment cette année: la lutte contre la pollution liée aux déchets marins; les solutions se font de plus en plus pointues pour prévenir les rejets dans les milieux aquatiques, notamment via des traitements moins impactants (filtres de roseaux, tapis biosorbant piégeant les métaux lourds, p. ex.) et plus efficaces (traitement optimisé contre le risque légionnelle, outils dédiés au traitement de surfaces amiantées, etc.).
Les stratégies de traitement et de valorisation sont toujours plus poussées. Par exemple, la palette de composés et métaux récupérés continue de s’élargir (phosphore, métaux précieux, palladium, emballages plastiques souillés, etc.) et leur valorisation offre une qualité́ accrue pour répondre aux exigences des industries. De nouvelles applications apparaissent aussi dans les solutions optiques (système de mesure détectant la viscosité́ des boues, tri optique des plastiques noirs, p. ex.). Par ailleurs, les démarches concrètes d’autonomie énergétique dans l’industrie commencent à se développer (production optimisée de froid par récupération de chaleurs perdues, p. ex.).
Enfin, la mutation en cours de l’industrie du recyclage face à l’enjeu croissant des nouvelles matières, la structuration des filières de véhicules hors d’usage ou le développement de la filière génie écologique sont d’autres sujets au cœur de l’actualité́, également au programme du salon cette année. Et plus largement, les moyens et méthodes pour éviter les gaspillages de matière et d’énergie et faire des économies feront l’objet d’interventions spécifiques, tout comme la question du développement des collaborations entre acteurs et des échanges interentreprises, notamment via les synergies de flux.
 
Un programme de conférences
Pour la première fois, le salon propose un cycle de conférences dédié aux freins et leviers à l’innovation, qui sera décliné́ dans chacun des secteurs avec des interventions sur la transformation numérique dans le secteur du recyclage, la gestion des risques dans tout projet innovant, l’éco-modernisation de l’industrie, les enjeux de la dynamique d’innovation dans l’énergie et l’innovation dans le traitement des boues, etc. D’autres conférences au programme portent plus spécifiquement sur le soutien et l’accompagnement à l’innovation.
 
Infos pratiques  
Durée du salon: du 29 novembre au 2 décembre 2016
Site: yon Eurexpo
Ouverture: 9 h 00 à 18 h 30
  Vendredi: 9 h 00 à 17 h 30
Surface nette: 100’000 m2
Internet: www.pollutec.com


09 Août 2018  |  Environnement

Des pompes péristaltiques pour la biosurveillance

La société bbe Moldaenke GmbH est un leader mondial des systèmes biologiques d’alerte précoce, liés à la surveillance de la qualité de l’eau potable, de l’eau traitée, ainsi que des eaux naturelles. Cette entreprise utilise, dans ses appareils de mesure permettant une détection rapide des substances toxiques, des pompes péristaltiques de la société Watson-Marlow.
30 Août 2018  |  Environnement

Un nouveau retardateur de flamme écologique

Les chimistes de l’Empa ont développé et fait breveter une synthèse chimique pour produire un agent ignifuge écologique pour les mousses, qui peut être utilisé dans les matelas et tissus de rembourrage. Contrairement aux agents ignifuges fabriqués à partir de produits chimiques à base de chlore, cette nouvelle substance est sans danger et non toxique.
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch