25 Janvier 2017  |  Carnet de bord
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 01/2017

Carnet de bord (1/2017)

Nomination à la direction mondiale des ventes
ANSYS, spécialiste de la simulation numérique, renforce son équipe de direction et sa force commerciale avec la nomination de Rick Mahoney au poste de vice-président mondial des ventes et de l’excellence auprès de la clientèle.
Rick Mahoney apporte son expertise dans la vente de solutions globales aux entreprises multinationales. Il a occupé le poste de vice-président senior des ventes internationales et du support commercial chez Global Foundries, dirigeant une équipe d’ingénieurs et réalisant des ventes de plusieurs milliards de dollars au niveau international. Précédemment chez Cadence Design Systems, il a fait une partie de sa carrière comme développeur et architecte de logiciels avant de devenir senior vice-président des opérations mondiales et de diriger les équipes de vente, les ingénieurs d’application, le support des clients et les opérations commerciales. Durant cette période, il a réorganisé l’équipe commerciale en charge des grands comptes et a fait évoluer le chiffre d’affaires avec une progression à deux chiffres d’un exercice à l’autre. Rick Mahoney a rejoint le siège d’ANSYS à Pittsburgh. Il a pris ses fonctions le 12 décembre 2016. En Suisse, ANSYS est représentée par CADFEM (Suisse) AG, dont le siège est à Aadorf (TG) et qui possède une succursale à Renens (VD). www.cadfem.ch
 
Nomination prestigieuse pour l’Université de Neuchâtel
Le professeur de philologie classique et histoire ancienne Jean-Jacques Aubert (photo), qui est également vice-recteur chargé de l’enseignement à l’Université de Neuchâtel, vient d’être élu à la présidence de l’Académie des sciences humaines et sociales (ASSH), dont il occupait la vice-présidence depuis 2012.
En tant que réseau en sciences humaines et sociales, l’ASSH (www.sagw.ch/fr) est une association faîtière qui regroupe une soixantaine de sociétés savantes, allant de la littérature à la théologie, en passant par les sciences de la communication et les sciences politiques. En tout, ce sont environ 30’000 personnes qui lui sont rattachées du fait de leur appartenance à l’une des sociétés qu’elle fédère. L’ASSH remplit ses tâches selon trois grands axes: la coordination de projets communs et la diffusion de travaux à l’intérieur de la communauté des chercheurs; l’encouragement des activités qui font vivre les sciences humaines et sociales en Suisse; la communication avec les milieux politiques et économiques grâce à l’organisation de rencontres publiques et de tables rondes sur des thèmes d’actualité.
 
Nouveau président du Conseil national de la recherche du FNS
L’épidémiologiste de renommée internationale Matthias Egger a été désigné nouveau président du Conseil national de la recherche du FNS (www.fns.ch).
Directeur de l’Institut de médecine sociale et préventive (ISPM) de l’Université de Berne depuis dix ans, il a été élu le 23 septembre par le comité du Conseil de fondation du FNS pour la période administrative de 2017 à 2020. Également spécialiste de santé publique, ce professeur bernois de 59 ans succédera à Martin Vetterli, qui a pris la présidence de l’EPF de Lausanne. Matthias Egger (photo) a effectué, entre 1985 et 2002, une grande partie de sa carrière de chercheur et d’enseignant universitaire en Grande Bretagne à Londres et à Bristol. Il connaît bien le FNS pour en avoir reçu le soutien comme chercheur invité à l’ISPM entre 1994 et 1997 et pour être membre du Conseil national de la recherche depuis 2010.
 
Des batteries suisses produites en Chine
Le fabricant de solutions de stockage énergétique Leclanché (www.leclanché.ch) a annoncé avoir conclu un accord mondial avec le Narada Power. Basé à Hangzhou, ce groupe chinois investit dans le capital de la société yverdonnoise, alors que ce dernier accorde une licence pour ses solutions lithium-ion à son nouveau partenaire industriel.
La production conjointe en Chine devrait permettre d’augmenter les volumes et de réduire les coûts de production, a précisé Leclanché dans un communiqué. Concernant l’accès au capital par Narada, le directeur général de Leclanché, Anil Srivastava (photo), a indiqué à AWP que l’entreprise chinoise ne visait pas un rachat du groupe suisse, mais une participation d’environ 10 %.
Le partenariat avec Zhejiang Narada Power Source, décrite comme étant la plus importante entreprise de fabrication de batteries au niveau mondial, concerne la production et le développement de batteries lithium-ion titanate (LTO) et graphite nickel manganèse cobalt (G-NMC) pour les marchés chinois et mondiaux. Leclanché devrait bénéficier des revenus générés par les licences, ainsi que du renforcement de la chaîne d’approvisionnement et de l’important réseau de distribution de Narada.
 
Un roboticien déménage
La succursale suisse du roboticien allemand KUKA Robotics (KUKA Roboter Schweiz AG) a déménagé au début du mois de janvier, quittant son ancien site de 5432 Neuenhof, pour s’établir à 5033 Buchs, dans le canton d’Argovie. Son numéro de téléphone reste inchangé, de même que les adresses électroniques et le site Internet www.kuka-roboter.ch. Les robots Kuka (photo) sont souvent engagés dans des processus industriels, notamment dans l’industrie des machines-outils.
 
Nouveau directeur général chez Weidmüller
Dès le début de cette année, Boris Savic (photo), auparavant responsable des ventes et du marketing, a repris la direction générale de la succursale suisse du spécialiste de la connectique industrielle Weidmüller Schweiz AG (www.weidmueller.ch), implantée à Neuhausen (SH). Il succède ainsi à René Meier, qui a œuvré seize ans à ce poste et qui reste à la disposition de l’entreprise en tant que délégué du conseil d’administration. Ce dernier a d’ailleurs déjà commencé, début octobre, une nouvelle activité: la direction opérationnelle du centre international de perfectionnement (International Training Center) de Weidmüller.
Boris Savic est secondé dans sa tâche par Dominic Greutmann (responsable de la vente interne et des finances) et Daniel Gottardo (responsable de la gestion d’entreprise et des applications). Rami Aro, qui occupait ce poste jusqu’à présent, a choisi d’occuper une fonction au sein du groupe dans le domaine international.
 
Nouveau visage à la tête d’Exhibit & More
Le 16 janvier 2017, Eugen Da Pra (57 ans) a pris la succession d’Iris Sorgalla à la tête de l’organisateur de salons Exhibit & More (www.exhibitandmore.ch). Le nouveau directeur a occupé, ces derniers vingt ans, des postes de direction, en dernier lieu chez Georg Fischer Rohrleitungssysteme (Schweiz AG), une entité du groupe GF occupant quelque 80 collaborateurs. Outre son expérience dans l’industrie, Eugen Da Pra (photo) s’est constitué un vaste réseau de relations, aussi bien dans les milieux industriels que dans les associations professionnelles. A côté de ses activités professionnelles, il a présidé durant de nombreuses années la section de Schaffhouse du «Swiss Marketing Club». Iris Sorgalla a quitté la société à la fin de l’année dernière, pour réorienter sa carrière professionnelle.
Membre du groupe MCH et basée à Fällanden (ZH), Exhibit & More organise notamment les salons professionnels biennaux Prodex et Swisstech, qui se tiennent à Bâle, IFAS et Sicherheit à Zurich, de même que Sécurité Lausanne.
 
Nomination à la direction d’une école professionnelle
Dès la prochaine rentrée scolaire, Florian Tschümperlin (photo) présidera aux destinées de l’École professionnelle des constructeurs de voies de communication. Le comité d’Infra Suisse (www.infra-suisse.ch) l’a élu à la direction de l’école. Il succède ainsi à Urs Lütolf, qui prend sa retraite.
Le nouveau directeur a toutes les compétences requises pour cette fonction à la tête de cet établissement professionnel. Cet entrepreneur disposant d’une maîtrise fédérale, a effectué une première formation de maître d’école primaire, avant de suivre un apprentissage de maçon, puis de conducteur de travaux et d’entrepreneur. Aujourd’hui, il travaille comme chef de projet au service des ponts et chaussées du canton de Schwyz. Il connaît donc le secteur de la construction, aussi bien sous l’angle des entreprises de construction, qu’en tant que maître d’ouvrage. Florian Tschümperlin a 47 ans. Il réside à Rickenbach (SZ), est marié et père de trois enfants.
 
Chamboulements à la tête de l’EPFL
Martin Vetterli (photo), débarque à la tête de l’EPFL, avec une direction entièrement renouvelée. A la démission déjà annoncée du vice-président d’André Schneider, qui va diriger l’Aéroport de Genève, se sont ajoutés le départ en bloc des autres membres de l’actuelle présidence, autour de Patrick Aebischer. Adrienne Corboud Fumagalli, qui s’occupait du transfert technique, va se concentrer sur l’animation d’un laboratoire et d’une start-up. Chargé des systèmes d’information, Karl Aberer revient à l’enseignement. Philippe Gillet, qui dirigea la maison pendant un congé sabbatique de Patrick Aebischer, reste professeur, mais rejoint aussi la société Sicpa, entreprise vaudoise active dans les encres de billets de banque.
La direction compte un membre de plus, soit six personnes au total. Professeur d’origine belge en génie électrique et électronique, Pierre Vandergheynst est vice-président à la formation, secteur dans lequel il s’est déjà impliqué. Venant du domaine des matériaux, Andreas Mortensen est chargé de la recherche. Spécialiste notamment du management de la technique, Marc Gruber prend la vice-présidence à l’innovation. Déjà en place à la présidence à la faveur d’un intérim, Etienne Marclay prend les ressources humaines et les opérations. Enfin, Edouard Bugnon, qui a longtemps œuvré aux États-Unis dans l’informatique et les start-up, s’occupe ad interim des systèmes d’information.


24 Février 2017  |  Carnet de bord

Carnet de bord (2/2017)

Le comité d’organisation du salon aqua pro gaz (salon professionnel dont la prochaine édition se déroulera du 7 au 9 février 2018 à Espace Gruyère à Bulle) a choisi un nouveau président. Président du salon depuis 2010, ancien chef du Service de l’eau de Lausanne et ingénieur auprès d’Hollinger SA, Henri Burnier a contribué à la renommée d’aqua pro gaz, devenu...
25 Avril 2017  |  Carnet de bord

Carnet de bord (4/2017)

Les entreprises zurichoises Walter Meier (Schwerzenbach) et Tobler Technique du bâtiment (Urdorf) vont fusionner, pour former l’un des principaux acteurs suisses de la branche. Walter Meier compte actuellement 774 collaborateurs pour un chiffre d’affaires annuel d’environ 240 millions de francs. Tobler Technique du bâtiment (www.techniquedubatiment) emploie près de 700...
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch