20 Novembre 2018  |  Informatique & Télécommunications
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 11/2018

Informatique & Télécommunications (11/2018)

Les comportements vis-à-vis des téléphones portables
Recommerce Solutions (RS) Switzerland, la filiale suisse de Recommerce Group, une entreprise française pionnière de la «Seconde Vve mobile», a publié une étude qui compare les différents comportements des consommateurs vis-à-vis des téléphones portables. En voici les principaux éléments.
En 2016 une étude de James Focus estimait à 8 millions le nombre de «natels» conservés dans les tiroirs des Suisses et non utilisés. Un rapport de 2018 de Swico indique que 740’000 téléphones mobiles ont été recyclé en une année, ce qui représente un taux de recyclage d’environ 18 %.
Les Suisses changent tous les 20 mois environ, leurs téléphones mobiles, qu’ils soient fonctionnels ou non, ce qui se traduit par la vente de quelque quatre millions de téléphones neufs chaque année. De ce fait environ quatre Suisses sur cinq sont intéressés par la revente de leur ancien téléphone portable. Il en est de même en France et en Allemagne. Cependant, seul 7 % des Suisses ont déjà vendu ou fait don de leur mobile. Un faible pourcentage l’a revendu à des professionnels, alors qu’en France et Allemagne, 70-80 % l’on fait. Ceci s’explique notamment par le fait que très peu de personnes connaissent les solutions de revente de téléphones portables à des professionnels.
En ce qui concerne l’achat d’un téléphone reconditionné, on constate qu’un peu plus de trois Suisses sur cinq sont intéressés. En pratique, deux Allemands sur cinq ont déjà acheté un téléphone d’occasion ou reconditionné. Même si le pourcentage en Suisse est quasiment similaire à celui de la France, il est beaucoup plus faible si on ne regarde que les téléphones reconditionnés.
 
L’UIT célèbre la «Semaine mondiale de l’espace»
L’Union internationale des télécommunications (UIT) s’est associée à la communauté internationale pour célébrer la «Semaine mondiale de l’espace», organisée cette année autour du thème «L’espace rassemble le monde». Depuis les années 60, l’UIT fait en sorte que des fréquences radioélectriques et des orbites de satellite soient mises à disposition pour les activités spatiales présentant des avantages économiques et sociaux dans le monde entier.
Organisée chaque année du 4 au 10 octobre, la Semaine mondiale de l’espace a été créée en 1999 par l’Organisation des Nations unies pour célébrer, au niveau international, les contributions des sciences et des techniques spatiales à l’amélioration de la condition humaine. Elle est devenue la plus grande manifestation publique sur Terre consacrée à l’espace. Ces dates ont été choisies en hommage au lancement, le 4 octobre 1957, du premier satellite artificiel de la Terre, Spoutnik 1, qui a ouvert la voie à l’exploration spatiale et à la signature, le 10 octobre 1967, du Traité sur les principes régissant les activités des États en matière d’exploration et d’utilisation de l’espace extra-atmosphérique, y compris la Lune et les autres corps célestes.
 


25 Février 2019  |  Informatique & Télécommunications

Informatique & Télécommunications (2/2019)

Bien que férus de technologie, les jeunes appartenant à la génération Z ne sont de loin pas des citoyens détachés de toute considération pour leur prochain, ni prêts à se passer d’interactions humaines. Cette conclusion est celle d’une étude réalisée par Dell Technologies avec des écoliers et des étudiants de dix-sept pays. Nés dès le milieu des années 1990,...
28 Janvier 2019  |  Informatique & Télécommunications

Informatique & Télécommunications (1/2019)

D’abord les échecs, puis le jeu de Go; l’être humain a dû reconnaître sa défaite. Le gagnant, dans ces deux cas, a été l’intelligence artificielle, qui s’est développée grâce à une puissance de calcul accrue. Sous la forme d’assistants personnels, l’intelligence artificielle est désormais disponible pour tout un chacun. Et ce sont de grands groupes américains...
POLYMEDIA SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch