25 Septembre 2018  |  Flash
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 09/2018

La foudre a frappé 53’430 fois cet été

Du 1er juin à fin août 2018, le service d’information sur les éclairs de Siemens (BLIDS) a enregistré 53’430 éclairs en Suisse. Avec 22,83 éclairs par kilomètre carré, la plus grande densité a été observée à Rivaz, dans le canton de Vaud. En Suisse alémanique, Titterten, dans le canton de Bâle-Campagne, présente la valeur la plus élevée: 6,10 éclairs par kilomètre carré. Dans plus de 140 localités suisses, par contre, aucun impact de foudre n’a été noté.
Si l’on considère les chiffres absolus au niveau cantonal, le canton des Grisons se classe en tête avec 7913 éclairs, suivi par le Tessin (7687) et le canton de Berne (7357). Dans le canton de Bâle-Ville, 37 éclairs seulement ont été enregistrés durant la même période.
Le service d’information sur les éclairs BLIDS utilise 160 stations de mesure interconnectées en Europe et gère le réseau de mesure en Suisse, en Allemagne, en Grande-Bretagne, au Benelux, en République tchèque, en Slovaquie et en Hongrie.
Le système fonctionne selon le principe suivant: chaque éclair envoie un signal électromagnétique et ces informations sont enregistrées par des antennes et analysées dans la centrale BLIDS de Siemens, à Karlsruhe. Les antennes sont disposées de manière à pouvoir déterminer la direction d’où vient le signal. En combinaison avec les informations fournies par les autres antennes, il est possible de déterminer le point d’impact. Le déroulement d’un orage peut ainsi être représenté dans son intégralité.


20 Novembre 2018  |  Flash

L’Institut Paul Scherrer fête ses 30 ans

Situé à Villigen, dans le canton d’Argovie, l’Institut Paul Scherrer (PSI) célèbre cette année ses 30 ans d’existence. Cet institut de recherche scientifique de pointe, qui jouit d’une renommée mondiale, développe, construit et exploite des grandes installations de complexes et les met à la disposition de la communauté scientifique nationale et internationale. La...
20 Novembre 2018  |  Flash

Des gants pour «toucher» les mondes virtuels

Des chercheurs de l’EPFL et de l’EPFZ ont mis au point un gant de moins de 8 g et 2 mm d’épaisseur, qui donne une sensation tactile très réaliste pour manipuler des objets dans les mondes virtuels. Son poids minime et sa force de retenue des mouvements de 40 N par doigt, offrent une précision et une liberté de mouvement inédites. Fait de nylon, le gant est équipé de fines lames...
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch