30 Mai 2018  |  Flash
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 05/2018

Un grand pas pour la technologie laser

Au début des années 90, Ursula Keller a surmonté un obstacle de développement jusque-là resté sans solution dans la technologie laser. Depuis leur invention, on souhaitait en effet se servir des lasers pour transformer les matériaux. Mais un laser continu chauffe beaucoup trop le matériau et le détériore. Pour résoudre ce problème, Ursula Keller a développé, au sein du centre de recherche d’AT&T Bell Laboratories, situé dans le New Jersey, une méthode pour passer d’un rayon laser continu à une lumière laser pulsée. 
Cette lumière laser pulsée a été inventée par la physicienne en utilisant pour la première fois un semi-conducteur comme miroir. Grâce à cette méthode, dans n’importe quel laboratoire de recherche, il est devenu alors possible de configurer le rayon laser continu en une lumière laser pulsée. Le miroir de Mme Keller permettait de raccourcir des impulsions ultracourtes d’une longueur de quelques picosecondes (10-12 secondes) à seulement 5 femtosecondes (10-15 seconde). Cette méthode révolutionnaire a été appelée SESAM. 
L’invention d’Ursula Keller n’a pas seulement permis de résoudre le problème essentiel de la technologie laser, SESAM a également ouvert toute une palette de nouvelles utilisations jusque-là inimaginables, avec un rayon laser plus intense et plus précis, utilisé, par exemple, pour souder et découper dans l’industrie, pour la communication optique et dans les techniques médicales. 
Ursula Keller a été sélectionnée avec deux autres finalistes dans la catégorie «œuvre d’une vie». Les gagnants du Prix de l’inventeur européen seront annoncés le 7 juin 2018 dans le cadre d’une cérémonie officielle à Paris.


20 Juin 2018  |  Flash

Tétraplégiques et ordinateurs s’entraînent pour une compétition

Les interfaces cerveau-machine (BCI, brain-computer interfaces) sont considérées comme des moyens potentiels de redonner le contrôle de leur environnement aux individus atteints d’un handicap physique sévère. Elles utilisent l’activité électrique du cerveau pour contrôler un dispositif externe. Leur usage s’est multiplié chez des gens atteints de graves handicaps moteur. Elles...
20 Juin 2018  |  Flash

Un centre de données sous-marin

Début juin, l’entreprise française Naval Group, spécialisée dans l’ingénierie, la fabrication et la maintenance de navires et de sous-marins militaires a immergé au large de l’Écosse, pour le compte de Microsoft et en première mondiale, un centre de données sous-marin auto-suffisant en énergie. Conduit par un camion jusqu’en Écosse, la dépose du centre de données...
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch