27 Février 2018  |  Rétrospective
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 02/2018

Rétrospective (2/2018) - La Revue en 1908

La transmutation du cuivre
M. Henry de Varigny a fait connaître le résultat des plus récentes expériences relatives au radium et à l’émanation gazeuse qui se dégage des sels de ce corps. Cette émanation est extrêmement puissante. Mise en présence de l’oxygène et de l’hydrogène, elle les combine en eau, puis, sans retard, décompose cette eau. Mais le plus curieux, c’est la façon dont elle se comporte vis-à-vis du cuivre.
Voici une expérience. On recristallise quatre fois du sulfate de cuivre pour le purifier, on en fait une solution saturée qu’on enferme dans un ballon en verre avec l’émanation. Après un mois, on retire la solution; on en sépare le cuivre; on examine le résidu au spectroscope. Il contient du calcium et du sodium; rien de surprenant, ces éléments peuvent venir du verre du ballon. Mais il renferme du lithium aussi, la raie rouge de ce corps est évidente. Or, ni l’eau ni le sulfate de cuivre ne contenaient du lithium. Il semble donc que sous l’influence de l’émanation, le cuivre se dégrade et est réduit au plus bas terme de sa série.
 
Téléphonie sans fil
En Amérique, la téléphonie sans fil vient de remporter un premier succès. Après la radiotélégraphie, on essaya de transmettre la voix sans fil. Tout récemment, on est parvenu à communiquer à une distance d’une dizaine de kilomètres. La pratique s’est heurtée à des difficultés considérables et l’on ne pourra pas de sitôt, à l’instar de la télégraphie sans fil, correspondre à de grandes distances.
Durant l’été dernier, la Compagnie de New York, qui exploite le téléphone sans fil, imaginé par M. de Forest, avait mis à la disposition de reporters de journaux un appareil de transmission qu’on expérimenta sur le lac Érié. Les communications parvenant du lac au rivage, étaient très nettes. L’essai ayant eu beaucoup de succès, l’Amirauté des Etats- Unis s’est décidée à pourvoir, incontinent, deux navires de flotte, le Connecticut et le Virginia, d’appareils téléphoniques sans fil.
 
Contre la céruse
Le Conseil d’État a adopté le 21 décembre le règlement sur l’emploi du plomb et de ses composés dans les travaux publics et dans les travaux privés du bâtiment. Voici quelques dispositions essentielles du nouveau règlement: il est interdit, pour tous les travaux publics ou privés, d’employer la céruse autrement qu’à l’état de pâte, à l’exclusion de l’état de poudre, soit pour la peinture, soit pour la tuyauterie.
Dans ces mêmes travaux, il est interdit de poncer à sec, de gratter à sec et de brûler les vieilles peintures. Il est interdit d’employer directement avec la main les produits à base de céruse pour tous les travaux de peinture, notamment pour les travaux d’enduisage. Un même ouvrier ne doit jamais être astreint à poncer des peintures fraîches d’une manière continue. Le patron veillera à ce que l’ouvrier ne fasse pas ce travail pendant plus de la moitié de sa journée.


21 Août 2018  |  Rétrospective

Rétrospective (8/2018) - La Revue en 1958

L’Atomium est né en 1954, quand les organisateurs de l’Exposition de Bruxelles 1958 posèrent le problème de trouver pour cette première exposition universelle d’après-guerre, une construction ayant valeur de symbole. Paris a vu en 1889 l’érection de la Tour Eiffel, qui est restée jusqu’à ce jour un symbole de son époque et qui, en particulier, avait rendu conscient le...
25 Octobre 2018  |  Rétrospective

Rétrospective (10/2018) - La Revue en 1978

Le CERN va prochainement mettre en service la seconde et la plus spectaculaire des régions d’expérimentation associée à son grand accélérateur de particules, le super synchrotron à protons (SPS) de 400 GeV. Ces installations ont été mises en chantier en 1971 et l’achèvement en est prévu en février 1979. Le coût total estimé, réparti sur un programme de construction...
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch