31 Janvier 2018  |  Informatique & Télécommunications
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 01/2018

Informatique & Télécommunications (1/2018)

L’industrie suisse des logiciels se porte bien
Selon ICTswitzerland, l’association faîtière de l’industrie suisse des logiciels, 2018 verra une hausse de 14 % de son chiffre d’affaires. Ces bonnes performances devraient se traduire par quelque 15’000 nouveaux emplois, d’après l’enquête SSIS (Swiss Software Industry Survey) réalisée par l’Université de Berne. L’étude pointe toutefois un certain conservatisme de la part des éditeurs suisses de logiciels, qui se concentreraient trop sur le court terme et la recherche d’économies, plutôt que de se lancer dans des investissements plus technologiques.
Les éditeurs suisses de logiciels exportent leurs services principalement vers le marché allemand. En Suisse, quelque 210’000 professionnels des technologies de l’information et de la communication (IT) travaillent dans toutes les branches de l’économie ainsi que dans les services publics. Selon l’institut IDC, le secteur devrait progresser de 12 % chaque année pour atteindre, au plan mondial, plus de 150 milliards de francs. L’industrie, la banque et les administrations publiques sont les domaines les plus demandeurs.
Le 14e rapport de la Commission européenne signale à ce sujet, que la Suisse s’est améliorée en matière de cyberadministration. Si elle a fait des progrès dans presque tous les domaines examinés, elle est toutefois en retard dans les modules de base, tels que l’identité numérique.
 
L’absence de consensus empêche la transformation numérique
Une étude commandée par Interoute, un fournisseur de réseau et de cloud mondial, révèle que 51 % des responsables informatiques du Royaume-Uni doivent se battre pour obtenir un consensus de leur conseil d’administration permettant d’atteindre leurs objectifs en matière de transformation numérique. Ce taux est particulièrement élevé au Royaume-Uni par rapport aux huit autres pays d’Europe interrogés, la moyenne européenne étant de 41 %.
«Sans ligne directrice claire impulsée par leurs directions, de nombreux professionnels de l’informatique rencontreront des difficultés dans la progression de leurs projets critiques de transformation numérique, au risque de voir le Royaume-Uni prendre du retard dans ce domaine», explique Mark Lewis, chez Interoute. Dans le classement des principaux défis à relever en matière de transformation numérique, les 820 décideurs informatiques européens interrogés ont répondu que l’intégration des technologies existantes avec les applications cloud était leur priorité, à 55 %. Suivis de près par l’incertitude politique (52 %) et le manque de talents et de compétences disponibles pour mener les projets (52 %).
L’étude a également révélé que le coût des compétences en transformation numérique était plus élevé pour 61 % des sondés britanniques, 63 % des Français, et 66 % des Danois, avec un salaire de 20 % supérieur par rapport aux talents requis pour d’autres types de projets IT.


18 Décembre 2017  |  Informatique & Télécommunications

Informatique & Télécommunications (12/2017)

Grâce aux progrès réalisés dans le domaine des capteurs et des communications sans fil, il est désormais possible de transmettre à distance des mesures effectuées par des capteurs dans des sites industriels d’accès difficile ou dangereux. Pour ce faire, la jeune pousse lyonnaise Qinteq a mis au point un dispositif capable d’interroger à distance des capteurs ne disposant...

Informatique & Télécommunications (4/2018)

Un nouveau rapport technique de l’Union internationale des télécommunications (UIT) présente les nouvelles exigences radioélectriques de la 5G du point de vue des contraintes qu’elles constituent pour les réseaux de transport optique. Ce rapport fournit un cadre pour accélérer les projets relatifs au transport 5G menés au sein de la Commission d’études 15 (CE 15) de...
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch