25 Septembre 2017  |  Carnet de bord
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 09/2017

Carnet de bord (9/2017)

Michael Grätzel lauréat du Global Entreprise Prize
Michael Grätzel, l’un des chimistes les plus connus au monde pour ses travaux sur la photosynthèse, a reçu le Global Energy Prize, un grand prix international qui est décerné chaque année par les autorités russes. Michael Grätzel a lancé un partenariat avec l’université Lomonossov à Moscou. Les Suisses aident les Russes à rattraper leur retard dans le domaine des nanotechnologies et l’excellence des Russes dans les sciences des matériaux permet aux Suisses de développer de nouveaux composants.
 
L’UNIGE au 21e rang mondial
La revue Nature publie cette année le Nature Index Innovation, un index dans lequel l’Université de Genève figure au 21e rang mondial. L’UNIGE est même classée première institution de Suisse et troisième hors Etats-Unis, après le Weizmann Institute of Science de Rehovot en Israël (classé 6e) et l’Université de Strasbourg (16e).
Le Nature Index Innovation expose l’impact des recherches académiques sur l’innovation, en se fondant sur la manière dont les articles de recherches sont cités dans les brevets. En effet, en examinant les brevets appartenant à des tiers qui citent les travaux académiques, il est possible de déterminer l’influence de la recherche sur le développement de produits et de services. Les tableaux publiés de ce supplément contiennent certains des acteurs académiques dont les idées façonneront les inventions de demain et recensent 200 instituts de recherche.
 
La structure de la direction de Microsoft Suisse évolue
Le groupe Microsoft a annoncé début juillet une réorganisation globale de ses activités Distribution et Marketing afin de mieux soutenir le développement de ses services Cloud. Dans le cadre de cette réorientation, la direction de l’activité Suisse connaît quelques changements structurels.
Yvonne Bettkober prend la tête de la division Specialist Technical Unit après avoir confié les rênes de la division PME et partenaires commerciaux à Michael Gubelmann. Stefano Mallè, quant à lui, se voit chargé de l’organisation de la nouvelle division commerciale Customer Success Unit.
 
Etasyn entre dans le groupe PULS
PULS a racheté le fournisseur d’alimentations électriques Etasyn avec effet rétroactif au 1er janvier de cette année. Etasyn devient ainsi une filiale détenue à 100 % par PULS et s’appellera désormais PULS Vario GmbH.
L’intégration d’Etasyn permettra à PULS Power House de s’appuyer sur deux piliers. Outre la vaste gamme d’alimentations standard PULS, les alimentations spécifiques aux clients et les solutions systèmes d’alimentation complètes représentent un autre domaine d’activité majeur du groupe PULS. Ewald Braith, directeur d’Etasyn depuis 2015, dirigera la nouvelle division PULS Vario.
Le segment principal d’Etasyn est la technique médicale. C’est ce secteur qui a enregistré la moitié du chiffre d’affaires de l’exercice précédent. L’entreprise marque également des points dans le domaine des alimentations électriques industrielles sur mesure et dans le domaine ferroviaire. Cette compétence sera développée à l’avenir. L’intégration d’Etasyn, qui emploie 75 collaborateurs, fait grimper l’effectif mondial du groupe PULS à plus de mille personnes.
 
L’EPFZ première université d’Europe continentale
L’Ecole polytechnique fédérale de Zurich occupe de nouveau la 19e place du classement des meilleures universités du monde, publié chaque année par l’Université de Shanghai. L’EPFZ demeure la première université d’Europe continentale du classement, devançant Copenhague (30e) et Pierre et Marie Curie (40e) à Paris.
Sans surprise, les établissements américains dominent le classement, en plaçant seize des leurs parmi les vingt premières places. Harvard reste en tête du classement pour la quinzième année consécutive, devant son éternelle rivale Stanford et l’Université britannique de Cambridge, qui s’empare de la troisième place, aux dépens du MIT (Massachusetts Institute of Technology) et de Berkeley, respectivement quatrième et cinquième.
 
Berne devient un centre pour l’élimination des données sensibles
Dans notre monde numérique, l’élimination sans risque de données hautement sensibles devient chaque jour plus importante pour l’économie ou l’administration publique. C’est dans ce contexte que les entreprises Datarec (Partner Securitas AG), Alpabern et Papirec se sont associées et qu’elles ont construit à Bern-Wankdorf le bâtiment de haute sécurité le plus moderne de Suisse pour l’élimination des documents et des supports de données confidentielles. L’installation comprend également, sur 6000 m2, la plus grande installation de Suisse de triage du vieux papier avec une capacité de 70’000 t/an.
 
Alpiq ne vendra pas une partie de ses centrales
Le conseil d’administration du producteur et fournisseur d’électricité valdo-soleurois Alpiq renonce à vendre une partie de ses centrales hydroélectriques, car les critères définis pour réaliser cette transaction n’étaient pas remplis.
En ouvrant son portefeuille hydroélectrique, comme annoncé début mars 2016, Alpiq voulait réduire sa dépendance vis-à-vis des prix de l’électricité sur les marchés de gros et redonner des bases plus solides et durales à la production hydraulique déficitaire, a déclaré le groupe. Mais les critères définis – prix, conditions contractuelles et sécurité de la transaction – n’ont pas tous été remplis.


Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch