24 Février 2017  |  Carnet de bord
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 02/2017

Carnet de bord (2/2017)

Un nouveau président pour le salon aqua pro gaz
Le comité d’organisation du salon aqua pro gaz (salon professionnel dont la prochaine édition se déroulera du 7 au 9 février 2018 à Espace Gruyère à Bulle) a choisi un nouveau président.
Président du salon depuis 2010, ancien chef du Service de l’eau de Lausanne et ingénieur auprès d’Hollinger SA, Henri Burnier a contribué à la renommée d’aqua pro gaz, devenu un événement d’envergure nationale. Il passe désormais le témoin à Philippe Perritaz (photo). Ingénieur de formation, ce dernier est actuellement directeur de la société SINEF SA, une société de services fribourgeoise qui offre des prestations dans les domaines de l’eau, du gaz et de la chaleur. Parallèlement à cette activité, il assume également la direction de la société Eau de Fribourg – Freiburger Wasser SA. Auparavant, Philippe Perritaz a été membre de la direction de la société Frigaz, ainsi que des services industriels de la ville de Fribourg. Au vu de ses connaissances et de son expérience dans les domaines précités, il ne faisait nul doute pour le comité d’organisation que Philippe Perritaz correspondait au profil souhaité pour la mise sur pied de cette manifestation.
aqua pro gaz (www.aquaprogaz.ch) est l’unique salon professionnel suisse spécifiquement dédié aux domaines de l’eau potable, du gaz et de l’assainissement. Il réunit près de 120 exposants représentatifs du marché suisse des domaines concernés et propose un programme de conférences établi en fonction de sujets en phase directe avec les thèmes actuels et futurs.
 
Nouveau centre d’innovation dans le domaine des systèmes d’entraînement
Le spécialiste suisse des entraînements, maxon motor, agrandit sa société principale en Suisse. Les travaux de son nouveau centre d’innovation débutent ce mois (février 2017). Le bâtiment devrait être disponible à l’été 2018. Il sera affecté, entre autres, au développement et à la production des plus petits entraînements de l’entreprise.
maxon motor (www.maxonmotor.com) se prépare aux défis de demain. Ce spécialiste des moteurs à courant continu et systèmes d’entraînement construit son centre d’innovation à Sachseln (Obwald), juste à côté de son propre arrêt du RER, la station Ewil Maxon. Cet investissement se chiffre à 30 millions de francs. Le bâtiment sera consacré, entre autres, aux activités de recherche et de développement, ainsi qu’à la production d’entraînements pour le département médical, qui disposera ainsi de deux fois plus d’espace. C’est sur une superficie de 2000 m2 que seront produits les petits moteurs de maxon, dont certains mesurent tout juste 4 mm d’épaisseur. Ils sont utilisés dans des pompes à insuline, des dispositifs de dosage de médicaments ou encore dans des robots chirurgicaux. Afin de satisfaire aux exigences les plus strictes dans le secteur médical, les locaux de production seront équipés de salles blanches, dont une sera biocompatible.
Le siège de maxon motor à Sachseln.
 
Informatique: des milliers d’emplois créés à Zurich
Google inaugure de nouveaux locaux. La société compte actuellement 2000 collaborateurs et en vise 5000. Ses bureaux passent souvent pour être parmi les plus «cool» du monde. Les medias ont pu juger par eux-mêmes, le 21 janvier: le géant californien de l’Internet a convié la presse quotidienne et grand public pour l’inauguration de ses nouveaux locaux zurichois, «au cours d’une conférence de presse encadrée par un dispositif sécuritaire marqué», précise un journaliste participant.
Eric Schmidt (photo), président exécutif d’Alphabet, la maison mère de Google, s’est rendu sur place, soulignant l’importance du site aux yeux de la multinationale. Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann a lui aussi fait un saut, pour louer selon ses dires «l’histoire d’amour entre la Suisse et la multinationale».
En 2004, Google comptait deux collaborateurs à Zurich, employés dans un cadre un peu «chaotique». Treize ans plus tard, la firme revendique une communauté de 2000 «Zooglers» – le surnom des employés de Google à Zurich – de 75 nationalités. Cela fait des bords de la Limmat la terre d’accueil du plus grand centre de développement de l’entreprise en dehors des États-Unis. À terme, Google y prévoit 5000 postes de travail.
 
Deux spécialistes de l’équipement électrique se regroupent
L’union fait la force – avec cette deviseEHS Elektrotechnik AG (www.ehs.ch) et Staveb SA s’associent et agiront à l’avenir ensemble sur le marché suisse.
EHS Elektrotechnik SA et Staveb SA (www.fr.staveb.ch) sont connues comme fournisseurs de composants électriques et de solutions industrielles pour les constructeurs de machines, tableautiers, distributeurs d’énergie et bureaux d’études.
EHS Elektrotechnik SA a été créée en 1964. Son siège se trouve à Volketswil en région zurichoise. Cette société est compétente dans les domaines des transformateurs et de la distribution d’énergie. Par ailleurs, elle distribue des interrupteurs en tout genre, coffrets et accessoires de coffrets et systèmes de visualisation. Le point fort d’EHS Elektrotechnik est sa capacité à réaliser des produits sur mesure.
Staveb SA a été créée en 1990. Son siège est situé à Hitzkirch, dans la région de Lucerne. Le marché suisse romand est servi par la filiale d’Uvrier en Valais. Staveb SA est réputée pour ses produits hauts de gamme pour l’industrie, ainsi que ses solutions d’automatisation. Elle est partenaire de distribution de Rockwell Automation, Schaffner EMV, ABB et ProSoft.
«Rien ne change pour les clients, mais ils profiteront dès maintenant des synergies qui découlent de cette situation. Cette nouvelle association est une concentration de forces. Elle procure des gammes de produits et des compétences pour une très large demande. L’équipe de vente ainsi élargie sera encore plus présente sur le terrain», précise Ronald Grollimund (photo), directeur de Staveb.
 
Un nouveau responsable pour le secteur public
Après quatre années passés à la tête du secteur «Grands clients» de Microsoft Suisse (www.microsoft.com/fr-ch), Jon Erni prend les rênes du secteur public. Il vient remplacer Tom Kleiber, qui se concentrera désormais sur les initiatives stratégiques dans le cadre de la transformation numérique. Marianne Janik, directrice générale de Microsoft Suisse, s’exprime en ces termes: «En intégrant Jon Erni dans nos rangs, nous avons gagné un responsable du secteur public qui bénéficie d’une longue expérience dans le domaine des techniques de l’information et des télécommunications (TIC), qui connaît les besoins des grandes entreprises et des institutions publiques et qui dispose d’un incroyable réseau de relations en Suisse». C’est Marianne Janik elle-même qui assurera l’intérim du poste, devenu vacant, de responsable pour le secteur «Grands clients».
Jon Erni a intégré Microsoft Suisse en 2012. Auparavant, il a dirigé le secteur de la clientèle commerciale de Sunrise pendant près de trois ans. De 1999 à 2009, il a occupé différentes fonctions chez Alcatel-Lucent Suisse, pour finir directeur par intérim. Co-initiateur du projet «mia Engiadina», Jon Erni a par ailleurs montré le potentiel que recèle le numérique pour les zones rurales et s’est ainsi construit, ces dernières années, une réputation dans tout le pays. Il est ingénieur électricien EPF et titulaire d’un «Executive MBA» de la Haute école de Saint-Gall. Natif du canton des Grisons, il est âgé de 48 ans, marié et père d’une fille.
 
Nouveau directeur général
Afin de pérenniser le développement de la société Induni & Cie SA (www.induni.ch), active dans les domaines du génie civil, du gros œuvre, de l’entreprise générale et totale, ainsi que de la préparer aux futurs défis, son conseil d’administration annonce la nomination de Patrick Rozier (photo) au poste de directeur général. Il est entré en fonction le 1er janvier 2017.
Après une solide carrière professionnelle menée au niveau international où il a réalisé de grands ouvrages publics et privés, Patrick Rozier a rejoint Induni en 2004. Il a successivement occupé le poste de directeur du secteur «Entreprise générale» pour le canton de Genève, puis pour la Suisse romande. Sa riche expérience lui permet de maîtriser parfaitement ces différentes activités. Il bénéficiera bien entendu de l’appui de Christian Danz et de Robert Gallay, présidents associés, pour promouvoir et développer les activités de l’entreprise. Forte de 600 collaborateurs répartis dans les agences de Genève, Nyon, Prilly et Sion, cette nouvelle organisation est soutenue par un encadrement motivé.
 
Présence renforcée en Malaisie
Depuis le 1er janvier 2017, les produits et services de Faulhaber Drive Systems sont distribués en Malaisie par la filiale Faulhaber Malaysia Sdn Bhd. Le siège de la société de distribution nouvellement créée est situé à Penang. Auparavant, la société était représentée en Malaisie par Aims Motion Technology Sdn Bhd.
«Le marché malaisien ne cesse de gagner en importance», explique Marcus Remmel, directeur des ventes chez Faulhaber et directeur général de Faulhaber Malaysia. Il ajoute: «D’un côté, il y a les transferts d’entreprises vers la Malaisie, de l’autre la demande accrue en produits d’entreprises nationales. Notre nouvelle filiale nous rapproche encore plus de notre clientèle dans cette région. Nous nous réjouissons de pouvoir échanger nos idées directement avec eux et discuter dans le détail des développements communs de produits spécifiques aux applications des clients. Notre présence sur place représente une étape importante pour la suite du développement du marché malaisien».
Faulhaber Minimotor SA, basée en Suisse à Croglio (www.faulhaber.ch), est une société spécialisée dans le développement, la production et l’exploitation de systèmes d’entraînement miniatures de haute précision, avec leurs composants d’asservissement et de commande.
 
La filiale de Faulhaber en Malaisie se trouve dans ce bâtiment, sis à Penang.
 
 
Nouveau responsable du domaine des techniques de mesure
La direction de Roschi Rohde & Schwarz AG (Ittigen), succursale suisse du constructeur de solutions de test et de mesure électrique Rohde & Schwarz (www.rohde-schwarz.com/ch), communique la nomination de Gerald Wacker au poste de responsable par intérim de son département «Technique de mesure», à dater du 1er février de cette année. Il remplace Markus Haymoz, lequel vient par ailleurs d’être fêté pour sa trentième année d’activité au sein de l’entreprise. Il a transmis en fait le flambeau à celui qui fut jusqu’alors son suppléant. Il continuera néanmoins de mettre ses compétences au profit des clients, notamment en matière de radio et hautes fréquences. Gerald Wacker est ingénieur conseiller de l’entreprise pour la zone Suisse orientale depuis une quinzaine d’années. C’est un expert confirmé dans le domaine des oscilloscopes.


Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch