25 Octobre 2012  |  Flash
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 10/2012

Les métaux rares – Comment s’en passer?

Les terres rares sont des éléments chimiques permettant d’accroître la miniaturisation, de fabriquer des écrans extra-plats ou de réduire les frottements des aimants dans les moteurs. Elles sont présentes à un infime pourcentage dans la roche mère, ce qui implique, des moyens importants et des techniques d’extraction lourdes».
Bien que les terres rares soient réparties de façon assez homogène dans le monde, les mines chinoises fournissent plus de 95 % de la production mondiale. Les pays développés, comme nous les Occidentaux par exemple, n’extraient pas de terres rares chez eux car les dégâts environnementaux seraient considérables et les conditions de travail très difficiles, ce qui est, sans doute, inacceptable pour l’opinion publique.
La capacité de chaque pays à sortir de sa dépendance dépend de sa capacité d’innovation propre. Du coup, trois principales options peuvent s’offrir à nous, les Occidentaux: augmenter notre production, c’est-à-dire, commencer à exploiter nos propres gisements et à en chercher de nouveaux, sans prendre en compte les conditions  d’exploitations désastreuses; réduire notre dépendance en substituant les terres rares par d’autres matériaux ayant des propriétés semblables; recycler nos déchets électroniques contenant ces précieux éléments. Pour cette dernière option, d’importantes recherches ont été menées ces dernières années. Tel est le cas de la société Rhodia en partenariat avec le groupe industriel français Areva. Ils ont développé un projet de recyclage de ces déchets, qui leur permet de récupérer les métaux présents dans les objets. Ces mêmes métaux sont ensuite réintroduits dans les processus de fabrication, notamment des lampes basse consommation.


25 Mars 2019  |  Flash

L’Académie française adhère à la féminisation

Dans sa séance du jeudi 28 février 2019, l’Académie française a adopté à une large majorité le rapport sur la féminisation des noms de métiers et de fonctions présenté par une commission d’étude comprenant quatre de ses membres. Le texte, long de vingt pages, dresse un état des lieux de la question, répondant à une attente de la part d’un nombre croissant de femmes, qui...
25 Mars 2019  |  Flash

Bonne nouvelle pour les fake news !

La Commission d’enrichissement de la langue française a proposé le néologisme «infox» – contraction des abréviations information et intoxication – pour remplacer l’anglicisme fake news. La Commission d’enrichissement de la langue française est une assemblée de personnalités bénévoles au centre d’un dispositif dont la mission est de favoriser l’enrichissement de...
POLYMEDIA SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch