20 Avril 2017  |  Expositions
Publié dans La Revue POLYTECHNIQUE 03/2017

La Foire de Hanovre 2017 réunit sept salons internationaux

Edouard Huguelet

Plus de 500 exemples d’application de solutions en relation avec le concept Industrie 4.0 seront en démonstration dans le cadre de la Foire de Hanovre 2017. On y verra notamment des robots dotés de facultés d’auto-apprentissage ou des robots collaboratifs, appelés aussi «cobots». Cette année c’est la Pologne qui est le pays partenaire.

Plus de 6500 exposants en provenance de 70 nations, hébergés dans 22 grandes halles d’exposition représentant une surface couverte totale de quelque 500’000 m2 sur un site de 131 ha, seront au rendez-vous cette année. L’an dernier, plus de 190’000 visiteurs ont été enregistrés, parmi lesquels 2500 journalistes en provenance du monde entier.
Selon une étude réalisée sur place, 95 % des visiteurs sont des professionnels et 52 % d’entre eux sont à la recherche de partenaires d’affaires, avec des budgets d’investissement de quelque 550’000 euros en moyenne. L’an passé, 5,6 millions de contacts commerciaux ont été répertoriés.
 
Le site de la Foire de Hanovre.

Un regroupement de sept salon spécialisés
Les salons internationaux spécialisés constituant cette exposition géante seront au nombre de sept cette année:
  • «Industrial Automation» (Salon international de la production, de l’automatisation industrielle et des solutions informatisées), halles 8, 9, 11, 12 et 14 à 17.
  • «Motion, Drive & Automation» (Salon international des techniques d’entraînement), halles 14 à 17 et 19 à 25.
  • «Digital Factory» (Salon international de des processus intégrés), halles 6 à 8.
  • «Energy» (Salon international des système d’énergie intégrés et de la mobilité), halles 11 à 13, 27 et emplacements extérieurs.
  • «ComVac» (Salon international de l’air comprimé et du vide), halles 26 et 27.
  • «Industrial Supply» (Salon international de la sous-traitance et de la construction légère), halles 4 à 6.
  • Research & Technology (Salon international de la recherche, du développement et du transfert de connaissances), halle 2.
 
La Pologne, pays partenaire cette année, mettra en évidence sa capacité de production industrielle. Le pavillon dédié à ce pays est constitué de la halle 3, à proximité de l’entrée Nord 3.
 
Des échos de l’avant-première pour la presse
«Le concept Industrie 4.0 sera le point fort cette année», a précisé Joachim Köckler (membre de la direction de Deutsche Messe) lors de l’avant-première pour la presse qui s’est tenue le 9 février dernier à Hanovre. Il a ajouté: «Des multinationales telles qu’ABB ou General Electric exposeront, comme d’habitude, sur des stands d’une surface impressionnante. D’autres, spécialisées dans la robotique, comme Kuka, Franka, Fanuc et d’autres encore, présenteront des robots dotés de la faculté d’auto-apprentissage ainsi que des robots collaboratifs, appelés aussi cobots». Concernant le thème «Neue Werte schaffen» (créer de la valeur), Joachim Köckler a énuméré quelques points forts: «Il y a d’abord l’informatique aux niveaux de l’atelier et de la gestion d’exploitation selon le concept Industrie 4.0, ensuite la création de valeur avec de nouveaux modèles économiques, la maintenance prévisionnelle et d’autres thèmes encore, concernant les matériaux intelligents, l’énergie intégrée et l’apparition de nouvelles entreprises high-tech».
Tadeusz Koscinski, ministre polonais du développement économique, a déclaré: «La Foire de Hanovre constitue pour notre industrie une opportunité importante pour présenter les réalisations des entreprises polonaises».
Un orateur invité à l’avant-première, Ansgar Kriwet, président des ventes chez Festo AG à Esslingen, a déclaré: «Il y a actuellement une forte demande en matière de produits personnalisés et dans ce cadre, l’Internet des objets (IoT) revêt une importance toute particulière. La robotique aide les employés à effectuer leurs tâches et la transparence des processus se retrouve également au poste de travail. Il y a de nouveaux produits avec de l’intelligence embarquée et les chaînes de production intégrées sont plus fiables, alors que leur rendement est accru». Et Ansgar Kriwt de conclure: «En outre, l’informatique évite les déplacements aussi bien pour les fournisseurs que pour les utilisateurs, ce qui conduit à un nouveau paradigme dans les relations entre prestataires et clients».
Autre orateur invité, Sami Haddadin, roboticien et fondateur de la start-up Franka Emika sise à Munich, a présenté la nouvelle approche simplifiée de la robotique que propose son entreprise. Il a précisé: «Le robot peut effectuer des travaux dangereux et fastidieux. Il apporte précision et sécurité, mais son introduction est confrontée à quelques freins, en premier lieu le coût du matériel, mais aussi l’adaptabilité, le manque de sensibilité et la programmation, laquelle se révèle souvent laborieuse». Il propose ses solutions: «Les robots peuvent être désormais dotés d’un sens tactile intelligent, grâce à des capteurs évolués. Ils deviennent donc entièrement collaboratifs et sans danger pour les opérateurs humains auxquels ils sont associés. Ils sont aussi plus légers et des robots plus ou moins humanoïdes commencent même d’apparaître. Les bras des robots collaboratifs fonctionnent à l’image d’un bras humain, avec des facultés d’interaction, de connectivité et d’apprentissage».
Voici un cas précis: le robot reçoit un ordre par un simple message à distance depuis un smartphone. Il se programme tout seul et la tâche démarre. Le robot va même jusqu’à quittancer son travail en pressant lui-même les touches d’un smartphone placé à proximité sur un petit posage ad hoc.
 
Une halle d’exposition à Hanovre 2016.
 
 
Conférences, forums et prix internationaux
Plus de 80 conférences et forums correspondant aux thèmes industriels du moment se tiendront dans le cadre du congrès de la Foire de Hanovre. Le programme complet se trouve sur le site de la foire.
Le Prix international Hermes Award sera l’un des principaux prix internationaux. Il sera attribué pour la 14e année consécutive. Il récompense des innovations, solutions et produits exceptionnels, présentés pour la première fois dans le cadre de la Foire de Hanovre. En 2016, c’est la société Harting à Espelkamp (Allemagne) qui a remporté la palme.
Le 7e Prix «Robotic Award 2017» récompensera des innovations dans le domaine des robots ou des solutions assistées par robots. L’an dernier, c’est WIHN Technologies à Grabenstätt (Allemagne) qui a été récompensé.
Le Prix «Engineer Powerwoman», attribué pour la cinquième fois cette année, est destiné à distinguer une femme ingénieur s’étant particulièrement illustrée dans le cadre de ses activités professionnelles. Il sera attribué lors de la conférence «WoMenPower». L’an dernier, il a été décerné à Natalia Mortiz, mathématicienne à l’Institut d’informatique industrielle de la «Hochschule Ostwestfalen-Lippe».
 
SEW Eurodrive présentera son nouveau convertisseur Movidrive C.
 
 
Les réalisations de quelques exposants
Plusieurs exposants ont présenté leurs réalisations dans le cadre de cette avant-première.
Beckhoff a développé un PC industriel particulièrement compact et souple d’utilisation, appelé IPC C6015. Destiné à une application universelle dans le domaine de l’automatisation industrielle, il ne mesure que 82 x 82 x 40 mm et comporte un processeur Intel Atom à quatre cœurs.
Festo présentera sa solution appelée SupraLoop, qui montrera comment la technique des supraconducteurs permet de réaliser des solutions de mouvement exemptes de frottement, consommant très peu d’énergie.
Les systèmes de transport en portique font gagner de l’espace au sol. Güdel développe, par exemple, des solutions pouvant recevoir des robots ou d’autres dispositifs de manutention.
La chaîne porte-câbles E4.1L d’igus est une version légère qui permet de gagner 30 % de poids par rapport au modèle E4.1, ce qui la destine à des applications à haute dynamique, non seulement en auto-portance, mais aussi pour des courses glissantes. Les angles arrondis des entretoises ouvrables et les séparateurs de la chaîne assurent une longue durée de vie aux câbles et tubes qu’elle contient. Grâce à son montage aisé et à sa bonne stabilité, elle est surtout indiquée pour les applications autoportantes dynamiques. Le mécanisme simple d’ouverture des entretoises dans les rayons extérieur et intérieur garantit un garnissage rapide de la chaîne.
KUKA Connect est une plate-forme assurant, sur abonnement, à l’utilisateur de systèmes robotisés, un accès simple et immédiat aux données des nouveaux équipements et fonctions, avec diverses prestations de services associées.
Sous la devise «Imagine With Carbon», Schunk Carbon Technology propose ses produits et prestations de services en matière de réalisation d’articles en carbone et céramique pour toute application technique.
SEW Eurodrive, représenté en Suisse par Alfred Imhof AG à Münchsnstein, présentera notamment son nouveau convertisseur Movidrive C de conception modulaire, pouvant s’adapter à tous les types de moteurs (asynchrones, synchrones, servomoteurs et LSPM - Line Start Permanent Magnet).
Sick, spécialiste des capteurs de position et barrières lumineuses, développe des produits connectés à l’IoT, en l’occurrence des systèmes de capteurs intelligents, le cas échéant entièrement adaptables et sur mesure.
Avec son concept «Industrial Analytics», le spécialiste de la connectique industrielle Weidmüller propose à ses clients des prestations de services dans les domaines du diagnostic et de la maintenance prédictive.
 
Le PC industriel IPC C6015 de Beckhoff: une solution souple et compacte.
 
 
Les exposants suisses à Hanovre 2017
Quelque 80 entreprises suisses tiendront un stand à la Foire de Hanovre 2017. Deux d’entre-elles se sont présentées à la presse spécialisée lors d’une conférence qui s’est tenue à Zurich le 15 février dernier sous les auspices de la Chambre de commerce Allemagne-Suisse. Il s’agit de Baumer Electric AG à Frauenfeld (www.baumer.com) et de Güdel Groupe AG à Langenthal (www.gudel.com).
Baumer est une entreprise active dans le développement et la fabrication de capteurs, lesquels constituent des éléments indispensables pour l’automatisation en général et la robotique en particulier. Cette entreprise a totalement intégré le concept «Industrie 4.0» dans sa production.
Güdel développe et réalise notamment des systèmes d’axes linéaires pouvant recevoir des robots ou autres systèmes de manutention, ainsi que des guidages linéaires pour très fortes charges, de même que des systèmes d’entraînement électromécaniques pour axes linéaires ou encore des portiques de manutention complets.

Infos pratiques
Lieu:  Hanovre, Messeplatz
Dates: du lundi 24 au vendredi 28 avril 2017
Horaire: 9 h à 18 h
Halles d’exposition: 22
Exposants: 6500
Pays partenaire:  Pologne
Ticket journalier prévente: 31 € (39 € à la caisse)
Ticket permanent prévente: 70 € (84 € à la caisse)
Site Internet:  www.messe.de
Organisation: Deutsche Messe AG
Représentation en Suisse: Handelskammer Deutschland-Schweiz
Site Internet: www.handelskammer-d-ch.ch
Hébergement:  www.visit-hannover.com


A l'affiche
Suisse
29 - 30.05.2017 EPFL Lausanne
The Brain Forum
30 - 31.05.2017 Genève
FMS
07 - 08.06.2017 Zurich
automation & electronics
15 - 23.06.2017 Genève
EPMT-EPHJ-SMT

Etranger
29 - 31.05.2017 Rome
IFIP SEC 2017
29 - 31.05.2017 Rome
WISE 10
30.05 - 02.06.2017 Stuttgart
MOULDING EXPO
30.05 - 01.06.2017 Nuremberg
SENSOR+TEST 2017
08 - 10.06.2017 Mumbai
Control India
08 - 10.06.2017 Mumbai
Motek India
Polymedia Meichtry SA | Chemin de la Caroline 26 | 1213 Petit-Lancy | Genève | T: +41 22 879 88 20 | F: +41 22 879 88 25 | info@polymedia.ch